Comment est calculé le salaire d’une nounou ?

Florian Billaud - publié le 09/09/2019 à 14:30

Vous avez décidé d'engager une nourrice et avez peut-être même déjà trouvé la perle rare ? Seule ombre au tableau : c'est votre première expérience en la matière et vous ne savez comment déterminer le salaire qu'elle percevra. En réalité, plusieurs paramètres conditionnent le montant de la rémunération d'une nourrice. On vous éclaire sur la question !

La rémunération de base

Lorsque vous employez une nounou, c’est la convention collective des salariés du particulier employeur qui s’applique. Le salaire que vous verserez devra, en conséquence, respecter la grille de rémunération qui y est rattachée. Sur les 21 emplois-repères répertoriés dans cette convention, 3 concernent le domaine « enfant ».Au 1er août 2018, conformément à l’arrêté ministériel du 17 juillet 2018 portant sur les salaires, les minima conventionnels bruts sont de :9,98 € de l’heure ou 1 736,52 € par mois pour une baby-sitter (classée niveau I sur la convention) ;10,01 € de l’heure ou 1 741,74 € par mois pour une garde d’enfants A (classée niveau III sur la convention) ;10,21 € de l’heure ou 1 776,54 € par mois pour une garde d’enfants B (classée niveau III sur la convention).Bon à savoir : comment différencier ces 3 statuts ?Une baby-sitter est chargée d’assurer la surveillance d’un ou de plusieurs enfants de plus de 3 ans, de manière occasionnelle et pour une courte durée. La garde d’enfants A s’occupe d’un ou de plusieurs enfants de plus ou moins de 3 ans, les surveille dans la réalisation de leurs devoirs et nettoie leurs espaces de vie. La garde d’enfants B effectue les mêmes tâches que la garde d’enfants A, et assure en plus l’entretien du linge du (des) enfant(s).Naturellement, les chiffres énoncés ci-dessus étant bruts, ils subiront des retenues fiscales et autres charges sociales. Par ailleurs, dans le cas où les horaires de garde sont réguliers, le salaire doit obligatoirement être mensualisé. Voici la méthode de calcul si vous n’employez pas votre nounou à temps complet :(Salaire horaire brut × nombre d’heures de travail effectif hebdomadaire × 52) ÷ 12.À ce salaire de base, vous devrez également ajouter une majoration de 3 % si votre nounou dispose d’un certificat de qualification professionnelle (CQP), et ce, quel que soit son statut.

Les autres éléments de la rémunération

D’autres éléments entreront en ligne de compte dans votre calcul.Les prestations en natureVous devez déduire du salaire net les éventuelles prestations fournies à votre nounou. Cela concerne notamment :Les repas (4,70 € chacun) ;Le logement (71 € par mois), bien que cette situation soit plus rare.Les indemnités kilométriquesSi votre nourrice est amenée à transporter votre enfant avec son propre véhicule, vous devez lui rembourser tous les mois les frais kilométriques engagés. Les montants dépendent du nombre de kilomètres et de la puissance fiscale du véhicule :Jusqu’à 2 000 km parcourus dans l’année : 0,25 € (jusqu’à 5 CV), 0,32 € (de 6 à 7 CV), 0,35 € (8 CV et plus).De 2 001 à 10 000 km parcourus dans l’année : 0,31 € (jusqu’à 5 CV), 0,39 € (de 6 à 7 CV), 0,43 € (8 CV et plus).Au-delà de 10 000 km parcourus dans l’année : 0,18 € (jusqu’à 5 CV), 0,23 € (de 6 à 7 CV), 0,25 € (8 CV et plus).Dans le cas où la nounou a parcouru plus de kilomètres que prévu, vous devez procéder à une régularisation.Les frais de transportVous êtes dans l’obligation de participer aux frais de transport public de votre salariée (location de vélo, abonnement de train ou de bus...).À noter : une participation qui dépend de la durée de travail hebdomadaireVous devez participer à hauteur de 50 % si le temps de travail est au moins égal à la moitié de la durée légale de travail (35 h par semaine). En deçà, la participation se calcule sur la base d’un mi-temps (soit 17,5 h) et tient compte du nombre d’heures effectuées. Ex. : (32 € d’abonnement de bus x 50 %) x (9 h par semaine ÷ 17,5) = 8,23 €.Vous connaissez à présent les grandes lignes du calcul de la rémunération d’une nounou. Charge à vous de vous renseigner auprès de votre CAF, de la Paje ou encore de votre employeur pour connaître les aides auxquelles vous avez droit.

Tous les guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.