Organiser son mariage : par où commencer ?

La rédaction - publié le 17/09/2019 à 14:30

Le compte à rebours est lancé : faire-part, robe, invités, etc., le jour du mariage arrive à grands pas ! Encore sous le coup de l'émotion, les idées se bousculent sans que vous sachiez vraiment par où commencer ? Petite chronologie des évènements à venir pour gérer au mieux son projet.

Le mariage : le projet d'un jour pour la vie

Une fois l’euphorie passée, il est temps de se retrousser les manches pour organiser son mariage . Devant la foule de tâches qui attendent les fiancés, il n’est pas rare de se sentir un peu désemparé. Dans quel ordre s’y prendre ? Comment ne rien oublier ? Tous ceux qui se sont dit « oui », se sont déjà retrouvés confrontés à ces angoisses.Pour être sûr de mener à bien cette organisation dans les temps et le plus sereinement possible, le mariage doit se concevoir comme un projet à part entière. Il est donc indispensable de se plonger dans une réflexion pour hiérarchiser les actions à effectuer car tout va en découler. Cela demande du temps. Les jours ont tendance à filer jusqu’au grand Jour, il n’y a donc pas de temps à perdre.Qui dit mariage, dit obligatoirement dépenses. Et oui, la joie de célébrer cet heureux jour a un prix : qu’il ait lieu en toute intimité à l’autre bout de la planète, en petit comité au restaurant ou avec tous les gens qui vous sont chers dans un lieu de rêve, les frais vont inévitablement s’accumuler. S’organiser est indispensable pour tenir son budget : frais supplémentaires, devis excessifs, on ne se disperse pas. Pas de panique ! Avec un bon planning, tout va pourvoir s’organiser sans stress : impossible d’oublier d’inviter mamie à la cérémonie ou de se retrouver sans chaise pour un diner assis. On commence donc par dresser consciencieusement la liste des tâches à venir et des délais pour les effectuer.Photos de mariage : profitez de votre 1er album photo offert !

Le planning de mariage

Même s’il est possible d’organiser le plus beau jour de sa vie en quelques semaines, le temps dont disposent les futurs mariés est généralement d’un an. Pour ne rien oublier, n’hésitez pas à imprimer un planning, à le compléter avec les dates limites et à cocher les tâches effectuées au fur et à mesure. C’est une étape très importante, bien préparer son mariage en amont, vas vous permettre de mieux gérer vos temps et réduire ainsi votre stress.

12 à 10 mois avant : lancer le projet et trouver les principaux prestataires

Qui sera de la partie ? Avec les témoins uniquement, la famille proche ou toutes les connaissances, les prestations requises ne seront pas identiques. Alors avant toute chose, mieux vaut se mettre d’accord sur ce point en dressant la liste approximative des invités.Quel budget ? Soyons raisonnables, les cousins de la grande tante au 3ème degré ne pourront être conviés à la noce qu’à condition de prévoir un budget assez conséquent pour accueillir tout ce beau monde au vin d’honneur et au repas. Mais le budget ne se calcule pas uniquement en fonction du nombre d’invités mais aussi du type de prestations souhaité, les choses qui peuvent être confiées à la famille,etc. (Pour en savoir plus sur la gestion du budget, découvrez l’article mieux gérer son budget)Quelle date ? Il ne suffit pas de pointer un jour au hasard sur le calendrier, la date est bien souvent déterminée par le choix du lieu de réception et des disponibilités de celui-ci. Alors pour que l’endroit de rêve ne vous échappe pas, faites-en votre objectif n°1.Salle, animations, traiteur, les futurs mariés s’arrachent les meilleures prestations le plus tôt possible, alors n’hésitez pas à en faire de même.

9 à 7 mois avant : l'heure des premières grosses dépenses

Les principaux prestataires réservés et donc la date validée, il est temps de se préoccuper des formalités administratives auprès de la mairie et éventuellement auprès de son lieu de culte (si vous souhaitez un office religieux) ou d’une agence spécialisée (pour un office laïc).Il est également temps d’informer les êtres chers pour s’assurer de leur présence le jour J. Déterminez donc la liste précise des invités. Il s’agira ensuite de créer les faire-part, une étape dont on sous-estime bien souvent le temps nécessaire à la tâche : conception des maquettes, impression chez un professionnel ou fabrication maison, récupération des adresses, affranchissement : ni le coût ni le temps accordé ne doivent être négligés.Bien souvent, les invités vous demanderont par la même occasion où se trouve votre liste de mariage. Alors anticipez cette question pour éviter de devoir tous les rappeler par la suite.Qui va avoir la chance de nous accompagner ce jour-là ? Évident ou problématique, le choix des témoins (1 à 2 personnes par époux) doit être arrêté 6 mois avant la signature devant le maire. Même si pour vous tout semble clair, assurez-vous d’avoir leur validation.Cette période est également très douloureuse pour le portefeuille car il est temps de verser les premiers acomptes (entre 10 et 50 % du prix total) à chaque prestataire pour confirmer la réservation.

6 à 4 mois avant : faire-part, tenues et décoration

Une fois l’heure de la cérémonie (civile et religieuse ou laïque le cas échéant) définie avec précision, il est temps de valider définitivement les maquettes des faire-part et de les envoyer à la liste des invités. Certains attendront 2 mois avant la cérémonie mais sachez que les imprimeurs sont souvent débordés à cette période. De plus, cela laisse le temps à vos invités de s’organiser, notamment pour que leurs congés ne tombent pas au moment du mariage.Pour être la plus belle le Jour J, on se lance dans le repérage de LA robe de rêve et les premiers essayages. Sujet de compliments tout au long de la journée, de nombreuses retouches sont souvent nécessaires pour que celle-ci soit parfaite. Accessoires et chaussures sont choisis en même temps. Mais on ne s’arrête pas en si bon chemin : marié, témoins, enfants du cortège, chacun va passer par la cabine d’essayage. La mariée prendra également rendez-vous en institut pour préparer sa mise en beauté.Le lieu de réception en tête, il est temps de s’attaquer à la déco : choix des couleurs, de la thématique, centre de table, corbeille à enveloppes, marque-place, etc. La décoration est un poste de dépenses non-négligeable, il n’est donc pas rare de la faire soi-même. Plus abordable et aussi plus personnelle, il est indispensable de s’y prendre à l’avance car toutes ces petites choses demandent beaucoup de temps. Alors n’hésitez pas à débaucher les membres de votre famille pour vous aider. Ça promet de belles soirées à coller, coudre, écrire : un bonheur pour les adeptes de la discipline, une vraie galère pour les autres. (Des idées et plus d’infos dans l’article Sur quels frais rogner ?)

3 mois avant : un travail de fourmi pour s'avancer au maximum

Sans passage devant le maire, impossible d’officialiser l’union. On s’occupe donc des formalités administratives en se renseignant auprès de sa mairie sur les papiers nécessaires (justificatif de domicile, extrait d’acte de naissance, etc.) pour les remettre à temps pour la publication des bans (10 jours avant la cérémonie minimum). Et pour se passer fièrement la bague au doigt, il est également temps de choisir ses alliances.Les petites mains continuent à s’occuper de la décoration tandis qu’il devient temps de rencontrer le photographe et de louer une voiture ou tout autre moyen de locomotion pour se rendre du lieu de cérémonie à la salle de réception.Tous les accessoires doivent être passés en revue : bijoux, voile, nœud papillon, mais aussi ballotins de dragées et autres petits souvenirs du mariage.Après tous ces efforts, un peu de réconfort : on songe au voyage de noces. Réservations, vérifications des passeports, vaccins : mieux vaut ne pas attendre la dernière minute et risquer de rester au sol faute de papiers valides.Contrat de mariage ou pas ? Il est temps de s’informer sur les régimes matrimoniaux existants, notamment sur le site services-publics. Le cas échéant, il faut donc prévoir un rendez-vous chez le notaire.Photos de mariage : profitez de votre 1er album photo offert !

2 mois avant : s'occuper de ses invités

Il est temps de boucler la liste des invités pour communiquer le nombre de repas au traiteur. On appelle donc les retardataires pour obtenir une réponse définitive. Il est temps de dresser le plan de table.Nous avons reproduit le plan de la salle sur une grande feuille et écrit le nom de chaque invité sur un post-it. On a ainsi pu déplacer les convives au gré des changements (souvent de dernière minute) : une astuce simple et pratique pour cette étape casse-tête.BmauxLe menu et les boissons choisis, il est temps de s’occuper du logement et du transport de ceux qui viennent de loin : héberger dans la famille, à l’hôtel, en gîte, en camping...Afin que chacun s’amuse, il est possible d’embaucher une baby sitter pour la soirée. Les enfants seront occupés et les parents ravis de pouvoir diner, danser et chanter sans avoir l’œil rivé sur leurs bambins en permanence.Il est également venu le moment de contacter le fleuriste pour définir la décoration florale de la salle de réception, de l’église, de la voiture mais aussi le bouquet de la mariée.

1 mois avant : régler les petits détails

Réunion au sommet, il est l’heure de réunir les troupes (amis, parents, personnes de confiance) pour bien répartir les rôles durant la cérémonie et la réception, mais aussi s’assurer que tout sera prêt pour le Jour J.Mieux vaut également jouer la prudence en souscrivant une assurance annulation en cas d’imprévus mais aussi pour la salle.Les futurs mariés sont souvent angoissés et épuisés par la préparation, il est donc temps de retrouver un rythme normal, avec une bonne dose de sommeil chaque nuit, une alimentation saine et un peu de sport pour faire tomber le stress et arriver le jour J en pleine forme.

2 semaines avant : un dernier récapitulatif pour se rassurer

Le grand jour arrive et le stress ne cesse de monter, il est l’heure de se rassurer en reprenant la liste des tâches et en vérifiant que tout est prêt pour le grand jour. Il est donc temps de passer chercher la robe et le costume, de les entreposer dans un endroit sûr avant de passer chez le coiffeur et l’esthéticienne pour un test de maquillage et de coiffure. Conseil de fille : pour éviter d’avoir mal au pied le Jour J, mieux vaut briser ses chaussures avant, c’est à dire les assouplir. Alors tous les soirs, on les chausse à la maison durant une dizaine de minutes. On peut également les placer au congélateur durant 1/2h avant de les mettre au pied.

1 semaine avant : zenitude

Pour être en forme le Jour J, rien ne vaut une semaine de calme, de sérénité. Certains prendront le temps de se retrouver en famille, en amoureux ou entre amis pour souffler un peu avant de convoler en justes noces. Quoi qu’on en dise et peu importe l’organisation sans faille appliquée, il y aura sans doute des choses à faire jusqu’à dernier moment.

La veille : calme et repos

C’est pour demain ! S’endormir ce soir sera sans doute plus difficile que prévu. Il ne reste plus qu’à préparer la salle, confier les alliances à une personne de confiance, préparer la voiture, confirmer l’heure du coiffeur et du maquilleur, disposer tous les accessoires et la robe bien en évidence, accueillir ses proches, sans se mettre de pression.

Le Jour J : profiter un maximum !

Une seule obligation : profiter ! Tous les mariés le diront : cette journée file à une vitesse folle alors qu’elle a demandé un investissement si important ! Alors, prenez le temps de parler avec vos convives, de vous laisser complimenter et de recueillir tous les vœux de bonheur...

Une fois la bague au doigt : ne pas oublier de...

La cérémonie passée, il vous reste de bons souvenirs mais encore quelques démarches à effectuer pour le changement de nom de la mariée, récupérer les photos de l’ensemble des convives, régler les dernières dépenses et envoyer les cartons de remerciements.

Tous les guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.