Paternité : comment impliquer les nouveaux papas ?

La rédaction - publié le 17/09/2019 à 14:30

Les papas d’hier, répondant à un schéma plus archaïque « papa = autorité » ont fait place aujourd’hui à une nouvelle génération de « papa gâteaux », plus impliquée dans l’évolution et l’éducation de leurs enfants. Et ce, dès plus jeune âge et même dès la grossesse ! Quelle que soit la manière dont se positionne le papa de votre enfant, comment l’impliquer davantage et favoriser le lien père-enfant ?

C'est quoi, d'abord, un nouveau papa ?

L’avènement de cette nouvelle génération de papas viendrait-il de l’évolution des rapports homme/femme ayant émergé dans les années 80 ? Des générations d’enfants de divorcés ? De l’esprit libéral qui a soufflé sur cette génération, d’une génération éduquée selon les préceptes de Françoise Dolto ?Ou encore serait-ce la mouvance sociétale favorisant l’épanouissement du cocon familial, le bien-être et le développement personnel ?Toujours est-il que la femme a pris en main sa carrière au moment même où l’homme s’est rapproché des valeurs affectives de son foyer.Par nature, les « nouveaux papas » sont impliqués d’eux-mêmes. Aujourd’hui, ils obtiennent des congés de paternité, des jours enfant malade, et au cours des divorces, demandent en très grand nombre une garde alternée.Ils changent les couches, vont au parc, choisissent les poussettes comme d’autres des voitures... Bref, ils « paternent » et c’est tant mieux !Mais aujourd’hui, devant cette nouvelle donne, le fonctionnement des foyers tâtonne encore......

Comment impliquer davantage le papa dans son rôle ?

Les femmes étant moins cantonnées à leur rôle exclusif de maman, il y a de la place pour les papas !Ce qui n’empêche pas à chacun de conserver ses « penchants originels » : le papa et son autorité naturelle et la maman qui assure tout le quotidien des enfants. De ce fait, les mamans ont tendance à parfois couper l’herbe sous le pied de leur conjoint, parce qu’il ne font pas aussi bien qu’elles.De même, certains papas se montrent assez peu enclins à prendre le côté plus pratique de l’éducation : couches, repas, devoirs.Dans ces schémas, il est donc important d’établir un équilibre.

Laisser la nature des papas s'exprimer

  • Ils sont plus physiques que nous : à eux les jeux d’extérieur, le sport qui développent l’esprit de challenge et de performance de nos petits, auprès des petits garçons comme des petites filles.
  • Ils ont une capacité à « faire les fous », offrant de temps en temps une trêve dans le cadre rigide imposé par le quotidien. Sachez lâcher prise : cela développe leur créativité, leur joie de vivre et entretient une belle complicité avec papa. Pensez aux souvenirs qu’ils en garderont plus tard.
  • Papa laisse les enfants s’habiller comme ils le veulent, quitte à tordre le cou à toute notion d’esthétique ? Qu’importe si ce n’est que ponctuel ! Et puis après tout, Papa peut aussi préparer les affaires de enfants pour l’école.

Les impliquer davantage, c’est aussi les tenir au courant de ce qui se passe à l’école, des devoirs du soir.Si vous avez, par la force des choses (un mari qui rentre tard), à gérer plus de choses au quotidien, profitez pleinement des périodes d’accalmie ou de vacances pour lui passer la main.Notre meilleur conseil aux mamans : laissez faire sans avoir envie de tout contrôler ! C’est une tendance toute féminine. Ce ne sera pas parfait comme vous, mais qu’importe ! Si vous faites tout à sa place ou repassez après lui, il n’aura plus envie de s’impliquer et vous laissera faire. Ca vaut le coup de prendre sur soi !Notre meilleur conseil aux papas : ne prenez pas que le meilleur par manque d’envie de les gronder et surtout, soutenez la maman dans ses décisions au quotidien. Pas de contradiction devant les enfants et parlez d’une même voix.

Tous les guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.