Peut-on cumuler études, alternance et job étudiant ?

La rédaction - publié le 02/03/2020 à 09:15

De plus en plus d'étudiants sont obligés de cumuler études et job étudiant pour réussir à payer leurs factures. Mais est-ce réellement une bonne solution ? L'alternance est également une solution pratique pour se faire une expérience professionnelle. Les étudiants la conseillent-ils ?Pour répondre à cette question, Radins.com donne la parole aux étudiants !

Quels sont les avantages à avoir un job étudiant à côté de ses études ?

Clarinthe De Langie : L’avantage d’avoir un emploi pendant ses études est que l’on entre progressivement dans la vie active. Cela permet d’apprendre à différencier les différents types de contrats, à comprendre le système des fiches de paie et les cotisations, ainsi que le système de santé, les congés ou les mutuelles. Et puis, on apprend aussi à travailler en équipe, soigner sa relation avec son employeur et à gérer son temps.Clarinthe était magasinière pour les marchés, et étudiante en Art à Lille ; elle étudie aujourd’hui au QuébecJoeffrey Riché : C’est l’occasion de connaître le monde de l’entreprise, mais aussi de cumuler des trimestres pour la retraite.Joeffrey était hôte de relation client chez Auchan, et étudiant en Master agroalimentaire à Lille ; il est aujourd’hui responsable marché boucherie négoce chez Auchan.Anna Demer : C’est un gros avantage financier, on se sent plus sûr de soi et on est heureux de ne plus dépendre de ses parents. C’est aussi l’occasion de découvrir le monde professionnel, qui est très différent du cadre universitaire.Anna était employée de fast-food et étudiante en lettres à Montpellier. Elle est maintenant étudiante en alternance.Sébastien Leroy : Cela permet de mettre en application ce que l’on a vu en cours.Sébastien était employé chez Flunch, puis employé polyvalent de service à la personne, et étudiant assistant de direction bilingue à Lille et Strasbourg. Il a aussi travaillé en alternance.Thibaut Périnet : Avec un job étudiant, on a une rémunération bénéfique pour notre tranquillité d’esprit.Thibaut était étudiant en Réseaux et Télécommunications à Châlons-en-Champagne, et en alternance chez Orange dans l’équipe technicien d’Intervention Grand Public.

Et quels sont les inconvénients ?

S.L : Les principaux inconvénients sont l’accumulation du stress et de la fatigue.C.DL : Le plus difficile est de réussir à trouver le bon équilibre entre les cours, le travail scolaire, et l’emploi du temps professionnel. Si l’on n’aime pas son job étudiant, c’est aussi difficile à gérer. Des fois, il est difficile de trouver son job car il existe encore des idées reçues comme quoi les jeunes n’ont pas d’avenir, ne savent pas travailler, et font des études qui ne servent à rien. Cela n’encourage pas les étudiants à chercher à travailler.A.D : Il faut réussir à s’organiser entre le travail et les études, et surtout à cumuler deux emplois du temps différents, en faisant en sorte que les cours et les heures de travail ne se chevauchent pas, par exemple.J.R : Le plus gros inconvénient, c’est la fatigue. On risque aussi de ne pas se donner à fond dans ses études, et de redoubler ou d’avoir des rattrapages.

Est-il difficile de trouver un job étudiant et quels secteurs recrutent le plus ?

J.R : Avec la conjoncture économique, cela devient plus difficile de trouver un job étudiant. Heureusement, certains secteurs comme le commerce et la restauration recrutent encore relativement facilement.T.P : Dans certains secteurs, ce n’est pas très difficile de trouver un job étudiant. Par exemple, McDonald’s propose des jobs étudiants avec des emplois du temps qui leurs sont adaptés.A.D : Ce n’est pas toujours simple de trouver un job et il faut savoir où chercher. Trouver un job qui nous plaît est encore plus difficile, mais pas infaisable. Pour moi, le secteur qui recrute le plus d’étudiants est celui de la restauration rapide.C.DL : Il est plus difficile pour un étudiant de trouver un emploi sans expérience. Je me souviens qu’en ayant postulé pour un emploi de plongeur, on m’avait demandé une expérience ... D’un autre côté, si aucun employeur ne nous donne notre chance, comment peut-on acquérir une expérience professionnelle ?S.L : Je n’ai pas eu de mal à trouver un job étudiant, mais ça a été plus difficile de trouver le bon job, celui qui correspond à mon cursus. Les secteurs qui recrutent le plus sont la restauration, les services à la personne, et les services aux entreprises.

Qu'est-ce que votre job vous a apporté ?

A.D : Beaucoup de contacts professionnels ! J’ai appris à me lever tôt, à gérer mon temps, et à être ponctuelle. Et puis, il faut apprendre à être diplomate quand on travaille en équipe, ce qui est très utile quand on entre dans la vie professionnelle.S.L : Cela m’a apporté de la rigueur, une certaine capacité d’adaptation, et de nombreux contacts professionnels.C.DL : Mon job étudiant m’a permis de grandir et de devenir vraiment responsable. J’ai pu devenir indépendante, partir du foyer familial et vivre sans l’aide financière de mes parents. En apprenant à me débrouiller seule, et à ne pas avoir peur de l’inconnu, j’ai pris la décision de terminer mes études au Québec.T.P : Savoir être à l’écoute de mes supérieurs, écouter leurs conseils et devenir force de proposition pour avancer professionnellement.J.R : Professionnellement, cela m’a apporté m’on CDI actuel. J’ai aussi beaucoup mûri, et appris à faire preuve d’organisation.

Auriez-vous des conseils à donner aux étudiants travailleurs ou souhaitant travailler ?

J.R : Continuez à avoir une vie sociale à côté de votre travail et de vos études, à faire un break de temps en temps, n’hésitez pas à faire du sport, et surtout, reposez-vous !T.P : Vous pouvez cumuler études et travail, tant que vous arrivez à avoir un sommeil réparateur à côté, et du temps pour vous reposer.A.D : N’hésitez pas à prendre un job étudiant, mais ne le faites jamais au détriment de vos études. Ce sont vos études qui valideront votre diplôme et vous permettront d’avoir un emploi par la suite, pas votre petit job.S.L : Il faut vraiment bien dormir (au moins 6 heures par nuit), se reposer dès que possible, faire de l’exercice pour rester en forme, et manger quand vous avez faim ... mais limitez la junk food !C.DL : On peut tout avoir dans la vie quand on s’y consacre vraiment, alors, soyez motivé pour trouver un emploi et réussir vos études, les deux ne sont pas incompatibles. Il suffit vraiment de savoir équilibrer votre emploi du temps et de définir vos priorités.

Il existe aussi l'alternance, qu'est-ce qui différencie alternance et job étudiant ?

S.L : Le travail en alternance propose une meilleure adéquation entre le job et les études, tout en permettant d’avoir un rythme adapté entre travail et études.A.D : On vit vraiment dans l’entreprise et on fait un travail en rapport avec nos études. C’est donc plus intéressant pour nous d’un point de vue professionnel.T.P : Le travail en alternance est différent car nous sommes salariés avant d’être étudiants. Et ce contrat permet de fournir à l’étudiant de l’expérience dans les domaines souhaités.

Pourquoi choisir l'alternance ?

T.P : L’avantage de l’alternance, c’est que le salaire que l’étudiant touche n’est pas imposable (surtout en dessous de 16.000 € par an). De plus, l’aide de la CAF est plus intéressante si l’étudiant est alternant, que lorsqu’il est simplement étudiant. L’inconvénient c’est que les semaines de cours sont intenses, il faut s’accrocher.A.D : C’est vraiment une opportunité professionnelle intéressante. Par contre, selon le rythme d’alternance, il faut vraiment bien s’organiser. Car on a, à la fois, une vie professionnelle et une vie étudiante. Autrement dit : on travaille en entreprise, mais on doit aussi assister à des cours, rendre des dossiers, passer des examens, etc. C’est très prenant.S.L : C’est une mise en pratique réelle des cours théoriques.

Pensez-vous que l'alternance doive se généraliser dans l'enseignement supérieur ?

A.D : L’alternance ou les stages. Les deux sont importants, même si le rythme est différent. L’avantage de l’alternance, c’est qu’on gagne plus qu’un stagiaire, et que l’on peut voir nos enseignants pendant la semaine si on a des questions ou des problèmes. En revanche, c’est plus fatiguant et le rythme de travail est très intense. Quand on est en stage, on est moins payé mais on vit totalement au rythme de l’entreprise, et on n’a plus de cours théoriques ou de travaux à rendre pour le lendemain. Dans tous les cas, les modèles se valent et doivent être davantage mis en avant dans les cursus universitaires.S.L : C’est une utopie, toutes les filières d’études ne sont pas adaptées à l’alternance. Il faut vraiment choisir ce système selon le cursus.T.P : L’alternance devrait se généraliser dans l’enseignement supérieur, cela permet de mettre en pratique ce que l’étudiant a vu en théorie pendant ses cours. C’est une bonne solution pour entrer dans le monde du travail. Personnellement, cela m’a apporté beaucoup de rigueur et de connaissances sur le monde de l’entreprise, qui est vaste pour un étudiant. Professionnellement, j’ai appris le travail en équipe, le respect des collègues, ainsi que de mes supérieurs.

Quelles sont les difficultés pour trouver une alternance ?

T.P : Un contrat en alternance se trouve soit avec des recherches personnelles, soit par le biais d’anciens étudiants, ou d’entreprises fournit par l’école de l’étudiant. La plus grande difficulté est vraiment que certaines entreprises se permettent de demander des étudiants en alternance, pour au final ne jamais donner suite à leur candidature.S.L : Utiliser les moteurs de recherche et les services du Crous, qui ne sont pas toujours simples d’utilisation ou ne proposent pas de choix pertinents.A.D : Le temps de réponse ! Certaines entreprises mettent des semaines à répondre. Il faut vraiment s’y prendre à l’avance pour chercher son alternance, et ne pas hésiter à relancer les entreprises toutes les semaines.

Auriez-vous des conseils à donner aux étudiants ?

A.D : N’hésitez pas à prendre une formation professionnalisante, et à vous donner à fond pendant votre stage ou votre alternance. Vous aurez une chance d’être embauché à la fin de vos études, ou de vous faire de nombreux contacts.T.P : Si l’étudiant a le choix d’une alternance, qu’il n’hésite pas, cela apporte beaucoup de connaissances sur le domaine choisi. De plus, il fera du concret, et mettra la théorie en pratique.S.L : Ne jamais renoncer, envoyer beaucoup de candidatures, ne pas hésiter à relancer les recruteurs.

Tous les guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.