Etudiant : comment définir son budget ?

Fabienne Cornillon - publié le 18/12/2019 à 10:33

Chaque année, on constate que les étudiants consacrent plus de 80 % de leur budget aux dépenses courantes. Une somme non négligeable qui peut rapidement mettre sur la paille. Voici un petit listing des frais à anticiper pour jauger au mieux son budget.

Le budget étudiant dépense par dépense

Selon certains critères, les aides peuvent varier d'un jeune à l'autre. À titre d'exemple, le budget suivant est basé sur un étudiant boursier et vivant en chambre d’étudiant. Il est donc évident que cette situation n'est pas forcément la vôtre. Mais une fois que vous connaissez la formule, il suffit de l'appliquer à votre cas pour trouver le résultat.
 

Les frais d'inscription

170 € pour une université publique pour une licence (243 € pour un Master et 380 € pour une année de doctorat). Cette dépense a donc un poids sur votre budget d'un étudiant. Si vous êtes boursier, en fonction de votre catégorie, ces frais peuvent être supprimés. Attention, si vous préférez l’université privée ou les Grandes Écoles, les frais d’inscription seront bien plus élevés.  
 

Le loyer

401 € par mois pour une chambre d’étudiant. C'est plus de 50 % du budget mensuel d'un étudiant. D'autant plus que celui-ci est variable en fonction du type et de la taille du logement ou encore du montant des aides.
 

Les transports en commun

Environ 30 €/ mois. Si vous n'avez pas la chance d'habiter à proximité de votre université, il est évident que les transports en commun représentent un sacré budget. Mais en tant qu'étudiant, n'oubliez pas que vous bénéficiez de tarifs réduits :
- Paris : Carte Imagin'R : entre 38 €/mois sur 9 mois + 8 € de frais de dossier ;
- Lyon : Carte Campus : 32 €/mois ;
- Bordeaux : Carte Pass'Jeunes : 20,40 €/ mois.

 

L'alimentation

Environ 200 €/ mois. Le budget nourriture représente une part importante des dépenses mensuelles d'un étudiant. Si vous envisagez de manger au restaurant universitaire, le prix du repas s’élève à 3,30 €.


L'assurance logement

Environ 10 €/ mois. Nul ne peut y échapper, elle est obligatoire, quel que soit le type de logement occupé dès lors que vous êtes locataire. Le prix réel sera calculé selon la grille de tarifs de chaque assureur et dépendra de la nature du logement, de sa localisation, etc. Vous pouvez utiliser un comparateur d’assurance pour faire des économies.

 

La mutuelle étudiante

Si vous êtes encore à la charge de vos parents, vous pouvez peut-être bénéficier de leur mutuelle. Si vous êtes indépendant, selon vos ressources, vous pouvez bénéficier de la complémentaire santé solidaire, la CSS, attribuée sous conditions de ressources.
Si vous devez souscrire une mutuelle classique, cela pourra vous coûter, si vous n’avez aucun souci de santé, une vingtaine d’euros par mois. Là encore, utiliser un comparateur vous aidera à faire le bon choix et à trouver un prix intéressant.
 

Taxe d'habitation

Elle est gratuite pour les logements universitaires. Cités U ou logements conventionnés par le Crous, tous les deux bénéficient d'une exonération de taxe d'habitation. Sachez que si vous vivez chez l'habitant, vous n'avez aucune taxe d'habitation à payer.
Si vous faites partie des ménages les plus modestes, cette taxe sera supprimée dès 2020.
 

Le matériel scolaire

Environ 60 €/ mois. Entre les fournitures, les livres et l'ordinateur, il est vrai qu'étudier dans l'enseignement supérieur demande certains investissements. Et à cela, vous pouvez aussi ajouter le forfait téléphone et internet (50 euros/mois).

Les études moins chères : toutes les solutions pour maintenir son budget à flot

Pour faire des économies, vous pouvez chiner dans les bourses aux livres. Les manuels scolaires sont chers et ne se réutilisent pas d'une année sur l'autre. Alors pour éviter des dépenses inutiles, il existe les bourses aux livres. Elles se déroulent généralement au mois de septembre/octobre dans chaque grande ville. Vous pouvez aussi emprunter des livres à B.U (bibliothèque universitaire). Enfin, vous avez également la possibilité de troquer vos livres.

Vous pouvez emprunter à taux zéro. Votre ordinateur vient de tomber en panne et vous n'avez pas les fonds nécessaires pour en racheter un ? Sachez que certaines banques proposent des prêts jusqu'à 1 000 € à taux zéro, sans frais de dossier et remboursables en 12 mois. Voilà un bon moyen de faire face aux imprévus sans débourser un centime de plus.


Pour éviter de payer le prix fort une connexion internet, mieux vaut partager son wifi avec ses voisins de palier. Vous pourrez ainsi diviser votre facture par le nombre d'utilisateurs. Et oui, il n'y a pas de petites économies !

 

Profitez des offres étudiantes. ? Quand on devient étudiant, les petits plaisirs se font rares. Mais être étudiant ne comporte pas que des inconvénients, bien au contraire. Grâce à ce statut, vous bénéficiez de tarifs réduits au cinéma, dans les restaurants, salles de spectacle, bars... Tant d'efforts la semaine méritent bien une compensation le week-end, alors n'oubliez surtout pas d'avoir toujours votre carte étudiante sur vous. Pour chaque réduction effectuée, elle vous sera systématiquement demandée.

 

Le budget d’un étudiant est serré et ses dépenses sont loin d’être mineures. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous renseigner pour découvrir toutes les aides à votre disposition afin d’éviter d’avoir à travailler durant vos études. Ainsi, vous pourrez vous concentrer pleinement sur votre formation.

Tous les guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.