Comment bien préparer sa retraite selon son âge ?

Fabienne Cornillon - publié le 05/09/2019 à 17:33

Bien préparer sa retraite est essentiel pour profiter de cette période tant attendue. Mais, sachez qu’en fonction de votre âge, les démarches à réaliser seront différentes. De 20 à 60 ans, découvrez nos solutions pour une retraite réussie.

1 – Préparer sa retraite à 20 ans

À 20 ans, personne ne pense à la retraite. D’ailleurs, beaucoup sont encore à l’école et ne sont pas encore entrés dans la vie active. Difficile donc d’anticiper ce qui se passera dans 40 ans. Pourtant, il n’y a pas d’âge pour préparer sa retraite, bien au contraire.

Dès lors que vous commencez à travailler, vous pouvez anticiper en mettant un peu d’argent de côté, même si la tentation est forte de profiter pleinement de ses premiers salaires. Pour les personnes nées après 1973, il faudra cotiser durant 43 ans. Imaginons simplement que vous puissiez mettre, chaque mois durant votre activité, 20 € de côté. Au moment de votre retraite, vous aurez 9 600 € de côté. C’est loin d’être un détail. N’hésitez pas à ouvrir une assurance-vie avant 30 ans, cela permet d’obtenir un rendement plus important que celui d’un livret A ou de tout autre livret d’épargne traditionnel. De plus, rien ne vous oblige à mettre de l’argent dessus tous les mois. 

2 - Préparer sa retraite à 30 ans

À 30 ans, vous commencez à travailler de manière régulière, et ce, depuis plusieurs années. Il est temps de se projeter un peu plus.

Si vos revenus le permettent, nous ne pouvons que vous conseiller d’acheter votre résidence principale. Ce sera une belle manière de préparer votre retraite à un âge précoce, et ce, pour deux raisons.

D’une part, cette solution vous permet, à la retraite, de ne payer ni crédit ni loyer. Cela permet ainsi d’anticiper une perte de revenus.

D’autre part, imaginez que vous souscrivez un crédit immobilier à 30 ans sur 25 ans. À 55 ans, vous avez terminé de payer votre crédit. Cela signifie que vous allez encore travailler durant 7 ans et mettre de côté durant toute cette période. Faisons une petite simulation. Imaginons que vous aviez un crédit immobilier de 800 €. Vous souhaitez augmenter un peu votre reste à vivre durant ces dernières années avant la retraite et ne mettez « que » 600 € de côté. Sur 7 ans, cela représente tout de même plus de 50 000 €. De quoi vous faire plaisir lorsque vous aurez cessé de travailler.

3 - Préparer sa retraite à 40 ans

À partir de 40 ans, on commence peu à peu à penser à la retraite. Certes, il reste une vingtaine d’années à travailler, mais c’est aussi le moment où l’on réfléchit aux différentes manières d’anticiper.

Psychologiquement, à 40 ans, on a l’impression d’être quasiment à la moitié de notre vie, ce qui est le cas chez les hommes si l’on se réfère à l’espérance de vie. C’est donc le moment opportun pour commencer à mettre de côté.

Vous avez acquis votre résidence principale, pourquoi ne pas songer à l’immobilier locatif ? Même si vous n’avez pas fini de payer votre résidence principale, sachez que vous pouvez peut-être emprunter pour cet investissement qui sera en partie rentabilisé par la perception des loyers. Veillez à limiter les charges en achetant une maison (cela vous évitera de payer des charges de copropriété parfois élevées. Investissez à la campagne plutôt qu’en ville, le montant de votre taxe foncière sera bien plus faible. À terme, vous aurez deux biens immobiliers, plusieurs options s’offriront à vous :
- conserver votre résidence principale et vendre l’investissement locatif pour bénéficier d’un capital ;
- conserver les deux biens et augmenter vos revenus avec les loyers ;
- vendre les deux biens et déménager pour profiter pleinement de votre nouvelle vie.

À 40 ans, préparer sa retraite, c’est aussi songer à l’assurance-vie. De fait, la fiscalité de cette épargne est plus intéressante au bout de 8 ans de détention, il n’est jamais trop tôt pour souscrire. Vous pouvez mettre de l’argent à votre rythme, tous les mois, de manière exceptionnelle, etc. Cela vous permettra d’obtenir un petit plus au moment de la retraite.

4 - Préparer sa retraite à 50 ans

La retraite approche à grands pas, vous allez pouvoir commencer à mettre un peu plus d’argent de côté. Les enfants ont souvent quitté le nid, vous avez peut-être achevé de payer votre crédit immobilier, songez à diversifier vos placements. Si vous avez ouvert une assurance-vie, songez à mettre plus d’argent et à sécuriser celui-ci avec des fonds en euros tout en prenant quelques risques avec des unités de compte. Des rendements de 4 à 5 % vous sont proposés, c’est loin d’être négligeable.

Si votre entreprise vous propose un plan épargne entreprise, c’est le moment d’en profiter. Si vous avez un peu d’argent à placer, sachez que votre employeur peut abonder jusqu’à 300 %. Cela signifie qu’il mettra sur votre PEE jusqu’à 3 fois la somme que vous avez placée. Naturellement, il existe des plafonds, mais il est possible ainsi de préparer votre retraite de la meilleure manière.

Avec le PEE, vous pouvez verser jusqu’à 25 % de votre rémunération annuelle brute, sauf si le contrat de votre employeur stipule un plafond fixe. L’abondement peut atteindre 3 241,92 €. Imaginons que, dès 50 ans, vous versez 1 000 € par an et votre employeur abonde à 300 %. Chaque année, vous disposez de 4 000 € dont vous pourrez profiter au bout de 5 ans. La rupture du contrat de travail constitue une cause de déblocage des fonds. Si vous partez à la retraite à 62 ans, en cumulant ces sommes sur votre PEE dès 50 ans, vous obtiendrez 48 000 €, une belle prime de départ à la retraite !

5 - Préparer sa retraite à 60 ans

À 60 ans, normalement, vous avez déjà bien préparé votre retraite. Votre résidence principale et votre investissement locatifs sont payés, vous commencez à percevoir les loyers de votre location sans pour autant payer de crédit. Vous pouvez parfaitement mettre cet argent de côté pour la retraite sur votre assurance-vie ou sur tout autre placement.

Lorsque vous atteignez presque l’âge de la retraite, nous vous conseillons vivement, si vous ne l’avez pas fait avant, de commencer à simuler le montant de votre pension. Certes, vous vous êtes constitué un patrimoine, vous avez placé de l’argent, mais rien n’empêche de planifier votre budget. Simuler le montant de votre pension sur internet ou contacter votre caisse de retraite pour en savoir plus. Simulez également votre retraite complémentaire pour connaître le montant approximatif de vos revenus. Cela vous permettra de savoir combien il vous reste pour vivre. Si vous n’avez pas besoin de l’argent que vous avez mis de côté, vous pourrez alors envisager d’acheter un camping-car ou un petit pied à terre à la campagne, à la mer ou à la montagne. C’est ça aussi, préparer sa retraite.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.