Retraite : les aides pour compléter vos revenus

Florian Billaud - publié le 10/01/2020 à 14:54

Lorsque la retraite arrive, les revenus diminuent. Il est parfois difficile de faire face aux dépenses du quotidien. Pour compléter vos ressources, des aides existent. Selon votre situation, vous pouvez bénéficier d’une ou de plusieurs d’entre elles. Voici tout ce que vous devez savoir sur les aides destinées aux retraités.

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

L’allocation personnalisée d’autonomie, ou APA, est une aide financière accordée aux personnes de plus de 60 ans en situation de perte d’autonomie qui emploient une aide à domicile. Celle-ci peut être un proche qui endosse le rôle d’aidant familial, ou encore un employé d’une entreprise d’aide à la personne. Dans les deux cas, l’allocation sera calculée en fonction du degré de handicap.

Grille AGGIR, qu'est-ce que c'est ?

Pour bénéficier de l’APA, la perte d’autonomie est évaluée grâce à la grille nationale AGGIR. Cette dernière renseigne sur le degré de dépendance physique, mais aussi psychique d’une personne. Pour ce faire, 17 points sont contrôlés comme la capacité de manger, de se faire à manger, de faire sa toilette ou encore de gérer son budget. Il faut être classé de Gir 1 à 4 pour obtenir l’Apa.

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)

L’allocation de solidarité aux personnes âgées, ou Aspa, est une aide dite de solidarité. Elle est versée aux personnes âgées de plus de 65 ans ayant de faibles revenus et résidant en France. Le montant de l’Aspa dépend de la situation de chaque personne. Bien sûr, l’allocation tient compte des revenus du demandeur. Une personne vivant seule ne touche pas le même montant qu’un couple. Le montant de l’Aspa est révisé régulièrement afin que chaque retraité puisse vivre avec un minimum de ressources.

L’Aide aux retraités en situation de rupture (Asir)

Lorsque l’on avance dans la vie, il n’est pas rare de voir sa situation familiale changer. Parfois on perd son conjoint, quelques fois celui-ci doit être placé ou hospitalisé. Dans ces cas, comme dans d’autres situations difficiles, les revenus de celui qui reste peuvent être diminués. Pour faire face à cette situation, une aide existe : l’aide aux retraités en situation de rupture ou Asir. Son montant peut atteindre 1 800 €. Cette allocation est versée sur une durée de 3 mois maximum. Pour en bénéficier, il faut en faire la demande après de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Chaque dossier est étudié et le montant dépend des besoins du demandeur.

Cette aide est accordée aux personnes retraitées, classées Gir 5 ou 6. Elle n’est pas cumulable avec l’Apa, l’Actp, la Pch et la Mtp.

La complémentaire santé solidaire (CSS)

Avec l’âge, les frais de santé augmentent énormément tout comme les tarifs des complémentaires santé. Les personnes ayant des difficultés financières repoussent leurs soins et parfois y renoncent. C’est pourquoi la complémentaire santé solidaire (CSS) a été mise en place au 1er novembre 2019, venant remplacer la CMU-C et l’ACS.

En métropole, une personne seule ne doit pas bénéficier de revenus supérieurs à 8 951 € pour bénéficier de l’aide complète de la CSS, à savoir une prise en charge totale de la mutuelle santé.

Une personne seule dont les revenus se situent entre 8 951 € et 12 084 € par an peut obtenir une aide pour payer sa complémentaire santé. La participation financière de l’assuré est définie en fonction de son âge. Si vous avez entre 60 et 69 ans, le montant maximal de la participation est de 25 €. Il atteint 30 € pour les plus de 70 ans.

Les autres aides financières pour les seniors

Les aides citées ci-dessus ne sont pas les seules. Selon votre situation et vos revenus, vous pouvez peut-être bénéficier de subventions de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ou de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) pour équiper votre intérieur.

D’autres allocations existent : la Prestation spécifique dépendance (Psd), l’Allocation compensatrice pour tierce personne (Actp), la Prestation de compensation du handicap (Pch) ou la Majoration pour tierce personne (Mtp). Vous pouvez également bénéficier d’une aide si vous employez une personne à domicile pour pallier votre perte d’autonomie.

Pour en savoir plus sur les aides destinées aux retraités, il est recommandé de se renseigner auprès des Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS) qui sauront déterminer vos droits en fonction de votre situation.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.