Comment bien préparer sa retraite ?

Fabienne Cornillon - publié le 05/09/2019 à 17:25

Synonyme de liberté, mais aussi de perte de salaire, la retraite doit être préparée avec le plus grand soin. Cela passe par l’anticipation de sa perte de revenu, le calcul de ses nouvelles charges, mais aussi par la constitution d’un patrimoine financier ou immobilier.Synonyme de liberté, mais aussi de perte de salaire, la retraite doit être préparée avec le plus grand soin. Cela passe par l’anticipation de sa perte de revenu, le calcul de ses nouvelles charges, mais aussi par la constitution d’un patrimoine financier ou immobilier.

1 – Calculer le montant de sa retraite et ses charges

Bien préparer sa retraite, c’est, dans la mesure du possible, anticiper sa nouvelle situation financière. Si vous avez 30 ans, cela sera compliqué. En revanche, si vous avez plus de 50 ans, vous pouvez commencer à estimer votre future retraite, même si votre situation peut encore changer. De fait, dans le privé, ce sont les 25 meilleures années qui sont prises en compte pour le calcul de votre retraite, vous avez encore quelques années d’activité pour augmenter le revenu qui sera pris en considération.

Vous pouvez simuler sur internet le montant de votre retraite afin d’avoir un premier aperçu de votre perte de salaire. N’oubliez pas, bien sûr, de prendre en compte votre retraite complémentaire.

Nous vous conseillons également de faire un point sur vos charges. De fait, si votre revenu baisse à la retraite, vos charges seront également plus faibles. Vous paierez moins d’impôts, dépenserez moins dans le carburant, réduirez peut-être vos dépenses alimentaires si vous aviez l’habitude de déjeuner hors de chez vous, etc. L’objectif est de faire une sorte de prévisionnel pour connaître votre situation financière lorsque vous cesserez votre activité.

2 - Investir dans l’immobilier

Si vous souhaitez préparer votre retraite, quoi de mieux qu’un investissement dans la pierre ? Dès lors que vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à devenir propriétaire de votre résidence principale. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’au moment de la retraite, vous n’aurez plus de crédit ni de loyer à payer. Et ça change tout. Imaginons que vous perdiez 500 euros de revenus en cessant votre activité, mais que vous n’ayez, en parallèle, plus votre crédit immobilier qui vous coûtait certainement plus, vous ne perdrez pas de pouvoir d’achat. En revanche, si vous devez payer un loyer durant votre retraite, cette fois, votre pouvoir d’achat sera plus faible. Concrètement, vous aurez plus de temps libre, mais pas d’argent pour vous faire plaisir.

La deuxième solution pour bien préparer sa retraite grâce à l’immobilier est de réaliser un investissement locatif. Là encore, le plus tôt possible sera le mieux. De cette manière, vous souscrirez un crédit qui sera, en grande partie, remboursé par les loyers. À terme, vous serez propriétaire à moindre coût. De plus, si vous souhaitez jouer sur tous les tableaux, vous pouvez opter pour un investissement en Pinel et réduire vos impôts.

L’investissement locatif est la solution parfaite pour préparer sa retraite. De fait, dès lors que vous avez terminé de payer votre crédit, vous pouvez choisir de vendre votre bien. Vous disposerez alors d’un capital pour profiter pleinement de vos loisirs. Vous pouvez également choisir de conserver le bien immobilier, les loyers feront office de revenus supplémentaires.

3 - Souscrire une assurance-vie

L’assurance-vie est une autre solution pour bien préparer sa retraite. Cela permet de mettre de côté, à son rythme. De fait, s’il est obligatoire de placer une somme de départ, vous pouvez choisir d’alimenter votre assurance-vie tous les mois, tous les ans ou simplement lorsque vous avez une rentrée d’argent (héritage, prime, etc.).

De plus, la fiscalité de l’assurance-vie est intéressante. En effet, si vous retirez de l’argent après 8 ans d’ouverture, vous bénéficiez d’une exonération de l’impôt sur le revenu pour un retrait de 4 600 € pour un célibataire et 9 200 € pour un couple.

Autre atout de l’assurance-vie pour préparer sa retraite : il est possible de multiplier les supports. Ainsi, vous pouvez choisir le fonds en euros, la valeur sûre, où les unités de compte. Si, dans ce second cas, le risque est plus important, le rendement promis est attractif. Avec des supports peu risqués, vous pouvez envisager un rendement autour de 4 à 5 %. On est bien loin du livret A avec ses 0,75 %.

4 - Alimenter son PEE ou son PERCO

Si vous avez la chance, dans votre entreprise, d’avoir un plan épargne entreprise ou un plan d’épargne pour la retraite collectif, vous allez pouvoir mettre de l’argent de côté. Le concept est simple. Les versements sont facultatifs. Toutefois, lorsque vous décidez de verser de l’argent sur ces comptes, votre employeur peut abonder, et ce jusqu’à 300 %. Cela signifie que, si vous souhaitez mettre 1 000 €, votre employeur placera jusqu’à 3 000 € sur votre compte. Si le PEE est disponible tous les 5 ans, vous pouvez choisir de laisser la somme placée dessus. Si vous ouvrez un PERCO, l’argent ne sera disponible qu’au moment de la retraite.

Bon à savoir : l’abondement de l’entreprise est exonéré d’impôt sur le revenu dans la limite de 6 483,48 €. Si vous sortez du PERCO sous forme de capital, vous serez exonéré d’impôt sur le revenu, vous ne devrez payer que les contributions sociales.

5 - Indépendants : ouvrez un contrat Madelin

Pour les indépendants, il existe des solutions intéressantes pour bien préparer sa retraite. Vous pouvez ainsi souscrire un contrat de retraite complémentaire dans le cadre de la loi Madelin. Pourquoi est-ce si intéressant ? Tout simplement parce que les cotisations sont déductibles du bénéficie imposable. Cela permet ainsi de réduire le montant de ses charges tout en mettant de l’argent de côté pour sa retraite.

6 - Se marier pour obtenir la pension de réversion

Préparer sa retraite, c’est aussi préserver ses proches. Imaginons un couple dans lequel A peut prétendre à une retraite de 2 000 € et B qui aura une retraite de 800 €. Ce couple a tout intérêt à se marier. En effet, si A décède après avoir pris sa retraite, sans mariage, B continuera à toucher sa petite retraite. Si le couple se marie, B pourra toucher la pension de réversion de A. Cela peut atteindre 54 % de la pension que A percevait, les revenus de B pourraient ainsi s’élever à 1 880 € au lieu de 800 €. Préparer sa retraite, c’est donc envisager toutes les éventualités et s’assurer que chacun pourra profiter pleinement de ce moment de liberté sans se soucier de considérations financières.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.