Quel est le montant de la retraite de base minimum ?

Fabienne Cornillon - publié le 06/09/2019 à 10:16

Si vous avez travaillé une grande partie de votre vie et que vous pouvez justifier d’une pension de retraite de base à taux plein, le montant de celle-ci n’est pas toujours assez élevé pour vivre. C’est pourquoi il existe en France un montant de retraite de base minimum. Qu’est-ce que le minimum contributif ? À combien s’élève-t-il ? Est-ce la même chose que le minimum vieillesse ? Faisons le point sur la situation.

1 - Comment calculer le montant de sa retraite ?

Commençons par rappeler la manière dont on calcule le montant de sa retraite. Ce calcul diffère dans le public et dans le privé. Prenons l’exemple d’un salarié du secteur privé. La méthode de calcul de la retraite de base est la suivante :
salaire de référence x (nombre de trimestres validés/durée d’assurance) x taux de pension.

La durée d’assurance correspond au nombre de trimestres que vous devez effectuer selon votre année de naissance. Le taux de pension est de 50 %, il peut toutefois être minoré si vous n’avez pas cumulé assez de trimestres. Cette minoration est de 1,25 % par trimestre manquant.

Prenons un exemple : vous avez cumulé 160 trimestres alors qu’il vous en fallait 166. Votre salaire de référence est de 1 100 €. Le calcul du montant de votre retraite de base est le suivant : 1 100 x (160/166) x42,5 % soit 450,60 €. Ce montant est très faible, difficile de vivre avec un tel revenu. C’est pourquoi il existe en France un montant de retraite de base minimum, le minimum contributif.

2 - Tout savoir sur le minimum contributif

Le montant de votre retraite est faible ? Découvrez comment le minimum contributif peut vous aider à vivre un peu mieux.

Qu’est-ce que le minimum contributif ?

Dès lors que vous avez travaillé et que vous pouvez prétendre à une pension de retraite à taux plein versée par le régime général de la Sécurité sociale, le montant de celle-ci ne peut être inférieur au minimum contributif. Celui-ci est calculé selon le nombre de trimestres que vous avez validés.

Selon le montant de votre retraite de base (hors complémentaire), le calcul se réalise automatiquement par votre caisse de retraite afin que vous obteniez le minimum contributif.

À qui s’adresse-t-il ?

L’obtention du montant de retraite de base minimum est soumise à conditions. De fait, pour y prétendre, vous devez :
- avoir droit à une pension de retraite du régime général à taux plein ;
- avoir liquidé toutes vos retraites de base, mais aussi vos retraites complémentaires ;
- toutes vos pensions cumulées ne doivent pas excéder 1 177,44 € par mois.

Quel est le montant du minimum contributif ?

Le montant de la retraite de base minimum est déterminé par le nombre de trimestres durant lesquels vous avez cotisé.

Vous avez cotisé durant moins de 120 trimestres : le montant du minimum contributif est de 636,57 € par mois. Attention : pour en bénéficier, il faut que vous ayez respecté la durée d’assurance qui correspond à vos années de naissance, mais aussi à votre fonction. Dans le cas contraire, un prorata sera calculé en fonction du nombre de trimestres.

Vous avez cotisé durant plus de 120 trimestres : cette fois, le montant de la retraite de base minimum est de 697,68 €. La même règle s’applique quant à la durée d’assurance.

Un exemple de calcul du minimum contributif

Parce que rien n’est jamais plus clair qu’un exemple, voici, de manière concrète et chiffrée, comment calculer le montant de la retraite de base minimum si vous n’avez pas cotisé assez de trimestres.

Vous avez cotisé durant 140 trimestres. Votre durée d’assurance selon votre année de naissance est de 166 trimestres, vous en avez cumulé 168, vous avez droit à une retraite à taux plein. Même si vous avez une très faible retraite selon le calcul de base, vous êtes certain de toucher le minimum contributif de 636,57 €. Mais, comme vous avez cotisé durant plus de 120 trimestres, vous avez droit à une majoration. Voici comment s’effectue le calcul : 636,57 + [(697,68-636,57) x (140/166)] = 687,11 €.

3 - Ne pas confondre retraite de base minimum et minimum vieillesse

Lorsque l’on parle de montant de retraite de base minimum, il s’agit bien du minimum contributif et non du minimum vieillesse. Ce dernier est aujourd’hui nommé Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Le minimum vieillesse ou ASPA est accordé à toute personne retraitée. Toutefois, cette fois, sont prises en compte les ressources du foyer.

À ce jour, le montant de l’ASPA s’élève à :
- 868,20 € pour une personne seule ;
- 1 347,88 € pour un couple.

4 - Bientôt une retraite de base minimum à 1 000 € ?

Nous l’avons vu, le montant de la retraite de base minimum est de 636,57 € ou 697,68 € si vous pouvez prétendre à une majoration. L’objectif est de mieux valoriser le travail et de faire en sorte que le pouvoir d’achat des retraités puisse augmenter.

Attention toutefois, il n’est pas question de passer de 636 € ou de 697 € à 1 000 €. Le gouvernement souhaite intégrer la retraite complémentaire. Ainsi, ne seront concernées que les personnes dont la pension totale, retraite de base + retraite complémentaire, est inférieure, aujourd’hui, à 1 000 €.

 

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.