Tandis que certains parlent de maison de retraite, on entend de plus en plus le terme EHPAD. Mais à quoi cela correspond-il réellement ? Combien ça coûte ? Quels sont les services rendus ?

1 – Définition de l’EHPAD

L’EHPAD est un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. C’est une maison de retraite médicalisée. Elle s’adresse, comme son nom l’indique, aux personnes âgées dépendantes qui ne peuvent plus rester chez elles et qui ont besoin d’un accompagnement dans tous les actes du quotidien, mais aussi d’un suivi médical.

2 - Quels établissements peuvent être considérés comme des EHPAD ?

Toute maison de retraite ne peut porter le nom d’EHPAD. Il existe en effet des règles strictes en la matière. Pour être reconnu comme un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, il est obligatoire d’avoir conclu une convention tripartite avec le Conseil Départemental et l’Agence Régionale de Santé (ARS). Cette convention impose à l’EHPAD de respecter un cahier des charges précis sur la qualité de l’accueil, de la prise en charge des résidents et sur son fonctionnement économique.

Cette convention tripartite est signée pour une durée de 5 ans. La résidence peut alors obtenir des subventions.

3 – Quels sont les prestations proposées par l’EHPAD ?

L’EHPAD propose une grande variété de prestations que nous allons vous détailler.

Administration

L’EHPAD assure la gestion administrative et le suivi des dossiers des patients. Elle gère ses admissions et ses départs en toute indépendance.

L’hébergement

L’EHPAD propose un hébergement pour les personnes âgées. Souvent en chambre simple, les résidents peuvent également bénéficier d’une chambre double. Cet établissement s’assure du bon entretien des chambres et des locaux collectifs, elle veille à fournir à chacun des accès électriques pour obtenir une connexion internet ou pouvoir brancher une télévision. Libre à chaque résident d’utiliser ou non ces possibilités.

La restauration

Les résidents d’un EHPAD ont accès à une restauration collective du matin au soir avec des horaires fixes et des repas adaptés à l’état de santé de chaque résident. Ils ont droit à un petit-déjeuner, un déjeuner, une collation et un dîner.

Les soins

Les résidents d’un EHPAD bénéficient de soins dispensés par un personnel soignant qualifié sous la houlette du médecin coordinateur. Ils bénéficient à la fois d’une prise en charge médicale et psychologique. De plus en plus d’EHPAD sont dotés d’un unité Alzheimer.

L’animation

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes proposent des animations pour stimuler les résidents et les occuper. Des musiciens, des concours de belote, des sorties, les animations sont diverses et librement organisées par les EHPAD en fonction de leur budget.

Selon l’EHPAD dans lequel vous ou vos proches êtes admis, le service de blanchisserie peut être intégré au tarif de base ou proposé en option payante.

4 – Combien coûte un EHPAD ?

Cela dépend de l’EHPAD, de sa situation, de son statut (privé ou public) et de la nature de ses services.

Selon le site pour-les-personnes-agees-gouv.fr, en 2016, le prix moyen d’un EHPAD en France était de 1 949 €. 10 % des EHPAD facturaient moins de 1 653 €, 10 % facturaient plus de 2 798 € par mois.

En zone rurale, le prix moyen était de 1 798 €. En zone mi rurale mi urbaine, il était de 1 923 €. En zone urbaine, un EHPAD coûtait en moyenne 2 046 € par mois.

Un EHPAD public coûtait en moyenne 1 801 € par mois, un EHPAD privé non lucratif 1 964 € par mois et un EHPAD privé commercial 2 620 € par mois.

Le prix d’un EHPAD est calculé en fonction de trois tarifs :
- le tarif hébergement ;
- le tarif dépendance ;
- le tarif soins.

Le tarif hébergement prend en compte l’hébergement, la restauration et les animations.
Le tarif dépendance est défini selon le degré de dépendance du résident. C’est la grille AGGIR qui détermine ce degré.
Le tarif soins prend en charge les soins médicaux et paramédicaux hors frais dentaire, médecins spécialistes libéraux et transports sanitaires.

La grille AGGIR

Revenons sur cette grille qui a un impact fondamental sur le prix de l’EHPAD. De fait, c’est elle qui détermine le niveau de dépendance et donc, l’accompagnement nécessaire du résident.

L’objectif est de mesurer la dépendance en prenant en considération 10 activités discriminantes et 7 activités illustratives. Les premières citées correspondent à des actes essentiels du quotidien, à savoir :
- communiquer verbalement et agir de manière logique ;
- utiliser un moyen de communication permettant d’appeler les secours en cas de problème ;
- se réparer dans le temps et l’espace ;
- être capable de passer d’une position à une autre ;
- s’habiller et se déshabiller ;
- faire sa toilette ;
- se servir et manger ;
- être capable d’aller seul aux toilettes et de s’auto-gérer ;
- se déplacer chez soi ;
- se déplacer à l’extérieur.

Les 7 activités illustratives sont moins handicapantes si le résident ne peut les accomplir. Cela permet toutefois d’évaluer son niveau de dépendance :
- gérer l’aspect financier et administratif ;
- préparer ses repas ;
- entretenir sa maison ;
- utiliser les transports en commun ou son propre véhicule ;
- gérer ses traitements ;
- pratiquer des activités ;
- acheter des biens.

Lorsqu’un professionnel remplit la grille AGGIR, il doit, pour chaque activité, apporter l’une des trois réponses suivantes :
- le fait seul ;
- le fait partiellement ;
- ne le fait pas.

Il peut ensuite précisément la manière dont la personne agit ;
- spontanément ;
- totalement ;
- correctement ;
- habituellement.

 Un score GIR est donné afin de classer les personnes âgées dans un EHPAD et de déterminer le tarif de dépendance. La grille va de 1 à 6, une personne GIR 6 étant la plus dépendante. Les GIR 1 à 4 sont dépendant, le prix de l’EHPAD sera donc plus élevé. Pour pallier cela, ces personnes peuvent prétendre à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie)
 

5 – EHPAD public ou EHPAD privé ?

La différence entre ces deux structures réside dans le fait que l’EHPAD public dépend des hôpitaux ou des collectivités publiques et que l’EHPAD privé est géré par un groupe privé ou une association. L’EHPAD privé peut être à but lucratif ou non lucratif.

Les EHPAD privés offrent des prestations plus nombreuses. Naturellement, ce sont également les établissements les plus chers.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.