Enterrement : combien ça coûte ?

Florian Billaud - publié le 02/09/2019 à 14:30

Faire face au décès d'un proche est déjà difficile, et dans ce moment de profond désarroi, il faut en plus composer avec l'organisation des obsèques. Obsèques qui, par ailleurs, ont un certain coût. Et ces dépenses à venir ne sont pas toujours faciles à jauger ni à honorer, pour vous comme pour votre famille. Pour vous aider dans vos démarches, faisons la lumière sur le montant des différentes prestations funéraires et sépultures.

Les prestations funéraires obligatoires

La réglementation rend obligatoires certaines prestations relatives aux obsèques. Les entreprises de pompes funèbres sont ainsi tenues :De vous fournir un cercueil : son prix est situé entre 225 et 1 970 € ;À noter : des critères à respecterLa loi exige que le cercueil ait une garniture étanche, fasse 22 mm d’épaisseur pour une inhumation et 18 mm pour une crémation, et comporte une plaque d’identification ainsi que 4 poignées.De mettre un corbillard avec chauffeur à votre disposition ;De faire poser des scellés de police sur le cercueil ;D’assurer le transport du corps après mise en bière ;D’ouvrir le caveau familial, le cas échéant.Il vous faudra également accomplir des formalités administratives :Déclaration du décès en mairie ;Permis d’inhumation ou de crémation.Enfin, vous devrez vous acquitter de la taxe d’inhumation ou de la redevance de crémation. Son prix oscille entre 100 et 500 € selon les communes.

Les prestations funéraires facultatives

Aussi optionnelles soient-elles, ces prestations sont pour la plupart incontournables :La pierre tombale : entre 1 000 et 3 500 € ;Les porteurs ;La chambre funéraire : de 90 à 750 € selon l’endroit et la durée de conservation du corps ;Les soins apportés au défunt : de 50 à 550 € ;La cérémonie : de 50 à 350 € ;La plaque souvenir ;Les bouquets de fleurs, couronnes... ;Les faire-part.

Les modes de sépulture

En France, deux modes de sépulture sont possibles : l’inhumation et la crémation. Une inhumation implique l’acquisition d’une concession funéraire. Celle-ci coûte en moyenne aux alentours de 1 000 € pour une durée de 50 ans. Pour ce qui est de la crémation, les cendres peuvent être placées dans un cavurne ou un colombarium, moyennant 500 € pour une durée de 30 ans. Elles peuvent également être disposées dans le caveau familial, ou encore dispersées dans un jardin du souvenir ou en pleine nature. En revanche, depuis 2008, il est interdit de conserver les cendres d’un défunt chez soi.Bon à savoir : en pleine nature, oui, mais pas en tous endroitsLes cendres peuvent être disséminées dans des endroits comme la mer, la montagne ou la forêt, mais aucunement dans des cours d’eau, sur la voie publique, dans des champs ou espaces agricoles ou encore dans des jardins, aussi bien privés que publics.Hors caveau, comptez donc à peu près entre 1 350 et 6 600 € pour un enterrement, soit une moyenne de 3 975 €. Si vous souhaitez faire construire un caveau, pour vous donner un ordre d’idées, il vous faudra rajouter entre 1 500 et 2 500 € pour 2 cases, et entre 4 500 et 6 000 € pour 9 cases. Pour des obsèques sereines, nous vous conseillons d’anticiper leur organisation et leur financement en établissant un contrat de prévoyance. Vous avez aussi la possibilité de souscrire un contrat en capital, qui soulagera déjà vos proches d’un point de vue financier.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.