Quand souscrire une assurance obsèques ?

Marie Caillet - publié le 02/02/2021 à 16:00

L'assurance obsèques n'est ni obligatoire, ni indispensable : lors du décès d'un proche, on peut demander à sa banque de prélever jusqu'à 5000 € sur le compte du défunt, afin de rembourser les frais d'obsèques. L'assurance obsèques permet cependant à une personne, si elle le souhaite, de préparer sa cérémonie funéraire et de la payer d'avance.

Quels sont les avantages d'une assurance obsèques ?

La fourchette basse des frais d'enterrement se situe autour de 3 000 €. Pour soulager les démarches administratives des proches, il est possible de choisir un produit de prévoyance conçu pour préparer et financer les funérailles : il s'agit de l'assurance obsèques. Elle a 2 avantages principaux :

  • Il est possible de la moduler. Vous pouvez soit verser un capital qui servira d'enveloppe globale pour les funérailles, soit financer le déroulement précis des funérailles avec les pompes funèbres de votre choix.
  • La somme versée sur l'assurance est exonérée des droits de succession.

En souscrivant à l'assurance obsèques, vous devrez désigner l'un de vos proches, à qui le montant total sera reversé lors de votre décès et qui l'utilisera pour les frais d'obsèques.

Quel est l'âge moyen pour prendre une assurance obsèques ?

En France, l'âge moyen de souscription est de 62 ans. En général, les personnes qui choisissent l'assurance obsèques prennent cette décision à partir de 50 ans, lorsque l'horizon de la retraite devient plus concret et qu'elles peuvent assumer cette dépense.

Il est possible de verser le capital en une seule fois, ou de l'alimenter progressivement. Prendre de l'avance permet de programmer des versements plus étalés dans le temps et donc plus légers à l'année.

Quel est est l'âge idéal pour souscrire une assurance obsèques ?

L'assurance obsèques comporte un âge limite de souscription : 80 ans (parfois 85 ans). En revanche, il n'y a pas d'âge minimum à partir de la majorité.

L'âge idéal pour souscrire une assurance obsèques dépend en grande partie de votre situation : revenus, santé, capacité d'épargne, crédits en cours... Vous pouvez choisir de verser votre capital en une fois si vous avez déjà ces fonds : votre capital est alors garanti et revalorisé chaque année.

Vous pouvez aussi préférer un financement progressif, moins lourd. Vous avez 2 formules :

  • Les versements périodiques. Vous pouvez choisir la fréquence : annuelle, semestrielle, mensuelle... C'est une solution plus facile à combiner avec votre budget, surtout s'il est serré : vous pouvez vous y prendre plusieurs années à l'avance, verser de petites sommes, et profiter de leur revalorisation annuelle.
  • Le versement viager. La cotisation sera versée jusqu'à votre décès. En ce cas, la somme globale est à déterminer selon l'enveloppe souhaitée pour vos funérailles, mais aussi votre âge. Si votre décès survient avant le versement total de votre capital funérailles, vos proches recevront malgré tout le capital complet. Si, à l'inverse, vous versez tout votre capital avant l'échéance que vous avez prévue, vous êtes tenu de poursuivre le versement, à perte pour vous.

L'assurance obsèques est une solution de précaution qui vous permet de bloquer un capital dédié aux pompes funèbres. Renseignez-vous en amont sur le prix des prestations funéraires souhaitées pour avoir une idée de la somme à dédier à votre assurance, et souscrivez-y de préférence avant votre retraite pour profiter d'un salaire plus important et donc d'un financement progressif plus facile.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.