Animaux : les questions à se poser avant d'adopter ?

La rédaction - publié le 02/09/2019 à 14:30

L'adoption d'un animal ne se fait pas sur un coup de tête ; c'est une décision qui demande un temps de réflexion. En effet, il faut savoir qu'avoir un animal à la maison requiert un véritable engagement de votre part et ce, sur une durée relativement longue. Ainsi, pour vous aider dans votre choix, découvrez les conditions et les coûts liés à l'adoption d'un animal ainsi que les meilleurs endroits pour trouver votre nouveau compagnon.

Qui peut adopter ?

Qui que vous soyez, vous pouvez adopter un chien ou un chat ou tout autre animal, à condition d’être majeur(e) et d’être certain(e) d’avoir assez de moyens et de temps pour bien vous occuper de l’animal en lui offrant une qualité de vie acceptable.Au niveau des pièces justificatives qui vous seront demandées en cas d’adoption d’un animal de compagnie, vous devrez avoir :

  • une carte d’identité ;
  • un justificatif de domicile ;
  • une attestation d’assurance de responsabilité civile ;
  • entre 50 et 250 € pour payer la participation financière qui vous sera demandée pour l’adoption.

Au cas où, l’animal est adopté pour un mineur(e), celui-ci (ou celle-ci) doit se rendre au refuge, accompagné de ses parents au moment de la réalisation de l’acte d’adoption.

Où adopter un animal ?

Aujourd’hui, la France compte 56 refuges de la Société Protectrice des Animaux (SPA). En vous rendant dans un de ces refuges, vous pourrez trouver et adopter l’animal de compagnie de votre choix.Mais la SPA n’est pas le seul endroit vers lequel vous pouvez vous tourner. En effet, vous pourrez également trouver votre bonheur en vous adressant à une association de protection animale comme la Fondation 30 millions d’amis, par exemple.Enfin, il vous est également possible de vous tourner vers les animaleries ou les élevages pour adopter votre futur compagnon. Mais attention : ces derniers ne sont pas les plus "sécurisés", notamment en matière d’hygiène de l’animal que vous allez recueillir.

Quel animal adopter ?

En tête de liste des animaux que vous pourrez adopter, vous trouverez bien entendu le chat, le chien et le lapin. Mais il y en a plein d’autres comme le furet, le rat, le hamster, le serpent, le cochon d’Inde, la tortue ou quelques types d’oiseaux.Aussi, votre choix ne doit pas se faire au hasard. Pour une meilleure prise en charge de l’animal, et afin de s’assurer de la sécurité de vos enfants (surtout ceux en bas âge), il faut impérativement prendre en compte votre mode de vie, votre état de santé, votre situation familiale, votre logement et surtout vos revenus.Ainsi, le choix d’un animal de compagnie varie selon que vous soyez du genre sportif, sédentaire, souvent en voyage, maladif, avec ou sans enfants.Il faut aussi tenir compte d’autres paramètres comme :

  • l’affectivité de l’animal ;
  • son affinité à la propreté ;
  • son niveau de pollution sonore et olfactive.

Ainsi, par exemple, si vous vivez dans un appartement citadin, vous ferez bien d’adopter un chat. Mais, si vous craquez plus pour les chiens, choisissez un petit chien de compagnie capable de s’épanouir en appartement. N’adoptez un chien de chasse que si vous êtes sûr de lui offrir l’espace et les occasions de satisfaire son besoin de courir. Bref, quel que soit votre choix, assurez-vous qu’il y ait adéquation entre les besoins de l’animal dans le cadre de son épanouissement et l’environnement que vous lui offrirez.

Combien ça va me coûter ?

L’adoption d’un animal impose des dépenses qui s’étalent du début de la procédure d’adoption jusqu’à sa garde pendant vos périodes d’absence, en passant par sa prise en charge complète.En effet, lors de la procédure d’adoption, vous devez accomplir des formalités relativement coûteuses et payer le prix d’achat de l’animal. Ainsi, les prix peuvent varier de 200 à 500 € pour des chiens de race commune ; pour des chiens de races rares, les prix peuvent grimper jusqu’à plus de 1000 €. Les formalités à entreprendre porteront sur les documents officiels révélant l’origine de l’animal et ceux qui vous donnent droit de l’acquérir comme animal domestique. Notez que les frais d’adoption varient avec l’espèce, l’âge et le sexe de l’animal choisi.Une fois devenu légalement le maître d’un animal adopté, vous devriez assurer sa prise en charge. Il va falloir prévoir un budget pour ses dépenses alimentaires, des soins de santé (visites chez le vétérinaire, vaccinations) et pour son abri (cage, bac à litière, niche). À ses dépenses s’ajouteront celles à effectuer pour assurer la garde de votre animal pendant vos vacances au cas où il ne partirait pas avec vous.Il vous faudra également dépenser du temps pour :

  • dresser votre animal afin de l’amener à s’adapter à la vie dans son nouvel environnement, puis à cohabiter harmonieusement avec les membres de la famille (ou d’autres animaux, si vous en possédez déjà) ;
  • le laver et nettoyer son abri ;
  • veiller à son épanouissement intégral en lui assurant des jeux, des promenades et des séances de tendresse.

Vous voilà enfin, bien informé(e) pour ne pas avoir à faire un choix que vous pourrez regretter. Aussi, vous l’aurez compris, un animal à la maison, c’est beaucoup de joie mais aussi une considérable charge financière et matérielle.

Tous les guides animaux
Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.