Confinement : la Maif rend 100 millions d'euros à ses assurés

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 03/04/2020 à 11:58

La Maif, entreprise exemplaire en ce temps de confinement ? Il semblerait que oui. L'assurance a multiplié les gestes envers ses assurés, et ses salariés.

Maif
L'assurance va payer à 100% le chômage partiel de ses salariés.

Plus de 100 millions d'euros d'économies reversées

Avec le confinement, les automobilistes prennent beaucoup moins leur voiture. Ce qui a réduit mécaniquement le nombre d'accidents de la route. Et la Maif a visiblement voulu en tenir compte dans la facturation de ses abonnés. En effet, l'assureur a annoncé qu'il s'apprêtait à rendre un peu plus de 100 millions d'euros à ses sociétaires. Un geste qui concerne près de trois millions de personnes.

Dans son communiqué, la Maif a expliqué qu'elle avait décidé de prendre part à l'effort de solidarité nationale, en reversant à ses 2,8 millions d'assurés les économies réalisées du fait de la baisse du nombre d'accidents au volant, soit un peu plus de 100 millions d'euros. Ce qui concerne par ailleurs environs 3,6 millions de véhicules.

Le chômage partiel des salariés payé à 100% par la Maif

Un chiffre important au regard des résultats économiques de l'assureur. En 2018, la Maif avait dégagé un bénéfice net de près de 127 millions d'euros. Le montant des économies réalisées par la baisse des sinistres automobiles en période de confinement, de près de 80% par rapport à une année ordinaire, correspond donc près à un an de résultat net pour l'assureur.

Mais ne c'est pas le seul geste réalisé par l'entreprise. Cette dernière a par ailleurs indiqué que le chômage partiel de ses salariés confinés serait payé à 100% par la société, et cela sans aucune aide extérieure. Comprenez par là sans aucune aide des pouvoirs publics comme c'est le cas pour beaucoup d'entreprises françaises.

À lire aussi Comment réduire le prix de son assurance auto ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.