Comment réduire le prix de son assurance auto ?

Cécile Ducommun - publié le 30/09/2019 à 23:23

En 2019, l’augmentation des tarifs des contrats d’assurance auto devrait se poursuivre, avec une nouvelle hausse de l’ordre de 1 à 2 % (selon le cabinet de conseil en assurance Facts & Figures). Obtenir une assurance auto pas chère semble donc relever du véritable parcours du combattant. Pourtant, en respectant certaines astuces que vous dévoile Radins.com, vous serez en mesure de faire baisser la facture. 

Faire jouer la concurrence avec la loi Hamon

La première des choses à faire lorsque l’on souhaite souscrire une assurance auto pas chère est de faire jouer la concurrence. En effet, depuis l’entrée en vigueur de la loi Hamon, le 1er janvier 2015, tout conducteur peut résilier son contrat d’assurance auto chaque année, sans aucun frais. Le but est clair : faire jouer la concurrence entre les assureurs et au final, permettre aux conducteurs de bénéficier des meilleurs tarifs. 

Une mise en concurrence qui s’avère donc utile, puisque les conducteurs peuvent ainsi réaliser des économies de l’ordre de 20 % en moyenne en optant pour un contrat d’assurance proposé par un autre assureur. Les prix des contrats d’assurance automobile s’étalant, en moyenne, de 500 euros par an pour une assurance au tiers à 700 euros pour une assurance tous risques, Radins.com vous conseille donc ne pas hésiter à comparer régulièrement les offres des différentes compagnies d’assurance auto afin de trouver la plus appropriée à vos besoins. 

Sachez également que les assureurs ne peuvent vous demander des frais de résiliation si vous souhaitez souscrire une autre assurance auto. La seule condition à respecter est de ne pas demander la résiliation de votre contrat d’assurance auto dans l’année suivant sa date de souscription. Il vous faut en effet impérativement attendre un an avant de pouvoir demander la résiliation gratuite de votre contrat.

Souscrire une assurance auto pas chère en ligne

Tout comme les banques en ligne, les compagnies d’assurance auto en ligne permettent à leurs clients de réaliser des économies par rapport aux prix pratiqués par les assureurs auto classiques. Ces assurances auto en ligne permettent ainsi d’obtenir des réductions de 20 % à 30 % sur des contrats d’entrée de gamme offrant les mêmes garanties que les établissements traditionnels. En ce qui concerne les contrats d’assurance auto haut de gamme, les économies pouvant être réalisées par les conducteurs atteignent même les 40 % par rapport à un contrat classique ! 

Il serait donc dommage de se priver de telles économies, d’autant plus que la souscription à un contrat d’assurance auto en ligne se fait très rapidement. Veillez toutefois à bien vous assurer que les contrats d’assurance auto proposés, bien qu’ils soient moins chers, comportent bien les mêmes garanties que celles comprises dans les contrats similaires proposés par les assureurs classiques.

Une assurance auto pas chère : l’assurance au kilomètre

L’assurance auto au kilomètre est la meilleure des alternatives pour les conducteurs occasionnels parcourant moins de 8 000 kilomètres par an. En effet, le coût des assurances auto au kilomètre est relatif au nombre de kilomètres parcourus, la promesse de belles économies pour les petits rouleurs ! Ces derniers peuvent ainsi réaliser des économies de l’ordre de 50 % par rapport à un contrat d’assurance classique, à garanties égales. 

Supprimer les garanties inutiles

Renégocier son contrat d’assurance auto en supprimant les garanties inutiles est une bonne chose pour réaliser des économies, parfois même considérables. C’est ainsi que se sont développés les systèmes d’assurance auto à la carte, permettant au conducteur de supprimer les clauses et options lui paraissant inutiles. 

Ces formules d’assurance auto pas chères sont souples, il est donc facile de supprimer ou d'ajouter par la suite les garanties souhaitées par le conducteur, en fonction de son véhicule mais également de son style de conduite. Attention toutefois à ne pas minorer les risques dans le seul but d’obtenir une assurance auto peu onéreuse, car en cas de sinistre responsable, la facture pourrait alors être salée. 

Retirer certaines options telles que la protection juridique -clause vous permettant d’être accompagné juridiquement en cas de litige- peut ainsi vous faire réaliser une économie de l’ordre de 60 euros par an. 

Ne pas déclarer les petits sinistres

Une autre manière de faire baisser le prix de son assurance automobile est de ne pas systématiquement déclarer auprès de votre assurance les petits sinistres. En effet, certains petits accidents comme des rayures sur la carrosserie, peuvent faire augmenter votre coefficient de bonus s’ils sont rapportés auprès de votre assurance. 

Mieux vaut alors régler vous-même les frais relatifs à ces incidents mineurs. Par exemple, si vous êtes responsable d’un léger choc avec un autre véhicule car vous n’avez pas respecté le Code de la route, votre assurance peut appliquer un malus de l’ordre de 25 % sur les factures de vos deux prochaines années. Si la réparation n’est pas trop onéreuse, mieux vaut en assumer vous-même les coûts, qui seront au final moins coûteux que la hausse de votre assurance. 

Conduire une voiture bon marché

Sachez que quelle que soit votre expérience en tant que conducteur, plus votre véhicule est puissant, plus il sera cher à assurer. La raison en est simple : ce type de véhicule à la motorisation puissante est susceptible d’engendrer bien plus d’accidents qu’une voiture bon marché. De même, vous aurez du mal à souscrire une assurance auto pas chère si votre véhicule est récent. 

Ainsi, les deux principaux critères déterminant le prix d’une assurance auto sont la puissance et l’âge du véhicule. Obtenir une assurance auto pas chère est donc possible en choisissant de conduire une voiture peu puissante, qui ne soit pas récente. 

Passer le permis en conduite accompagnée

Les jeunes conducteurs ont tout intérêt à privilégier la conduite accompagnée pour passer leur permis. Sachez également que depuis le 1er janvier 2019, il est également possible de passer une formation post permis permettant de réduire la période probatoire de 6 mois à 1 an. Ce type de formation ainsi que la conduite accompagnée rassurent grandement les assurances, lesquelles proposent alors aux conducteurs concernés des contrats d’assurance auto moins chers. 

Les jeunes conducteurs ayant passer leur permis de conduire en conduite accompagnée peuvent ainsi réduire le montant de leur surprime de près de 50 %. 

Tous les guides auto & moto
Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.