L’assurance crédit immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Alexis Guiot - publié le 06/12/2019 à 18:00

Pour acquérir un bien immobilier, il convient de prendre en compte différents éléments dans votre budget. Parmi eux, l’assurance de prêt est un point particulièrement important. En effet, pour obtenir l’accord de votre banquier, il est essentiel d'avoir souscrit à une assurance crédit immobilier. C’est pour lui la garantie d’être remboursé en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi de l’emprunteur. Grâce aux évolutions législatives de ces dernières années, il est désormais possible de choisir le contrat qui répond le mieux à votre situation. Afin de sélectionner la meilleure offre, nous revenons en détail sur cette couverture et sur l’importance de bien la choisir. 
 

Une couverture essentielle

Les assurances crédit protègent les 2 parties engagées dans le prêt : le banquier, mais aussi l'emprunteur et sa famille. Cette couverture permet à l’emprunteur de se substituer à ses obligations de remboursement en cas de problème grave. Plus ou moins étendues selon les contrats, les garanties de l'assurance crédit couvrent a minima le décès (DC), la perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA), l'invalidité permanente totale (IPT). L'invalidité partielle et partielle (IPP), l'incapacité temporaire de travail (ITT) et la perte d'emploi peuvent également figurer au contrat. 

Pour éviter les mauvaises surprises, nous vous conseillons donc d'être particulièrement attentifs à la lecture du contrat, sans oublier la liste des exclusions : les problèmes de dos ou les affections psychologiques peuvent ainsi ne pas être pris en charge. Attention également aux délais de carence et aux taux de prise en charge, qui peuvent varier : le remboursement à 100% du capital restant dû en cas de décès ou la prise en charge totale des échéances ne sont pas systématiques.

Contrat de groupe ou contrat de délégation ?

Depuis 2010, la loi Lagarde dispense l'emprunteur de l'obligation d'assurer son emprunt immobilier avec le contrat proposé par la banque : c’est le droit à la délégation d’assurance. Si ces contrats, appelés contrats de groupe, restent majoritaires chez les emprunteurs, rien ne vous empêche de faire jouer la concurrence, avec parfois de substantielles économies à la clé. Votre choix peut alors se porter sur un contrat « de délégation » moins standardisé, mieux adapté à votre situation. 

Proposé par un assureur spécialisé, il doit toutefois offrir des garanties égales ou supérieures à celles du contrat proposé par l'organisme de crédit. De nombreux comparateurs peuvent vous aider à faire votre choix, facilité par l'obligation faite aux assureurs d'indiquer dans leur offre le taux annuel effectif de l'assurance, son coût total sur l'ensemble du prêt et son coût mensuel. Ce coût varie en fonction de différents éléments : les garanties et le montant du crédit, votre âge, votre état de santé votre situation familiale, votre profession… 
 

Peut-on changer l'assurance d'un crédit un cours ?

Entrée en vigueur en 2014, la loi Hamon a permis la mise en place d’un droit à la résiliation pour les nouveaux emprunteurs. Grâce à cette mesure, les nouveaux emprunteurs ont la possibilité de renégocier voire de résilier leur contrat d’assurance au cours de la première année d’emprunt. 

Dans la lignée de cette loi, l’amendement Bourquin est effectif depuis le 1er janvier 2018. Cette nouvelle mesure a permis d’élargir le droit à la résiliation à l’ensemble des emprunteurs. De plus, il est possible de changer d’assurance à chaque date d’anniversaire de votre contrat. Avec l’amendement Bourquin, les emprunteurs peuvent ainsi, à tout moment, choisir un nouveau contrat d’assurance et obtenir une couverture parfaitement adaptée, au prix le plus avantageux. 
 

Bien choisir son assurance de prêt

Afin de sélectionner la meilleure offre, il est donc important de faire jouer la concurrence entre les différents assureurs du marché. D’une compagnie à l’autre, les conditions et les tarifs peuvent fortement varier. Avant de souscrire à votre assurance emprunteur, il est donc essentiel de prendre en compte les différentes conditions de votre contrat : 

  • Les garanties couvertes
  • Les exclusions de garanties
  • Les modalités d’application : limites d’âge, délais de carence…
  • La quotité
  • Le montant de l’assurance
  • Les frais de dossier

Si le prix est en facteur déterminant dans le choix de votre assurance, il convient d’avoir une couverture solide et parfaitement adaptée à votre situation. Pour réaliser votre projet immobilier dans les meilleures conditions, prenez donc le temps de comparer les offres ou bien faites appel à un courtier en assurance de prêt. 
 

Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.