Acouphène : des patients en mal d'écoute

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Acouphène : pathologie aliénante qui touche plus de 16 millions de personnes en France dont plus de 250 000 d'acouphènes invalidants, échappant aux traitements ORL classiques. L'absence de traitement efficace à ce jour ouvre les portes aux arnaques en tout genre. Récit d'une vie où le silence n'existe plus.

Acouphène : le bruit du silence

L’acouphène est un signal aberrant généré à un endroit quelconque des voies auditives. Plus simplement il s’agit d’un sifflement ou d’un bourdonnement continu ou intermittent entendu uniquement par le patient acouphénique. Il peut être parfois accompagné de surdité ou d’hyperacousie (hypersensibilité aux bruits).S’il est à l’heure actuelle difficile de déterminer dans quelle mesure le stress influe sur la survenue d’acouphènes, 43 % des acouphènes n’ont pas de cause connue, des troubles vasculaires ou de l’ATM (articulation temporal mandibulaire) sont des pistes. 24 % des cas sont liés à l’exposition aux bruits d’une intensité très élevée, situation inquiétante particulièrement chez les jeunes qui fréquentent les discothèques et les concerts.Les conséquences sont très handicapantes : insomnie, irritabilité et troubles de la concentration. Ils sont aussi parfois associés à la dépression.Acouphènes : Trouvez une mutuelle qui couvre tous vos frais avec Radins.com

Les traitements : Je ne peux rien faire pour vous !

D’après France Acouphène, 82 % des malades ne sont pas satisfaits de leur première consultation. L’acouphène ne se soigne pas (encore) car les mécanismes complexes de cette pathologie n’ont pas encore été expliqués. Tous les acouphéniques vous le diront, l’impuissance du corps médical et même parfois le dédain face à un symptôme mystérieux, souvent considéré comme imaginaire, est systématique.« Faites-vous assez de sport ? dit l’ORL, allez courir, ça va passer »Les traitements médicamenteux moins coûteux comme la benzodiazépine aux vertus anxiolytiques et sédatives, ne peuvent être pris à long terme mais peuvent aider au processus d’habituation.La stimulation auditive (thérapie sonore) consiste, par le biais d’un petit appareil, à diffuser en permanence un bruit « blanc » externe permettant de masquer l’acouphène est une alternative aux résultats mitigés. Les frais d’audio prothèse restent très onéreux de 700 à 2 000 € et peu remboursés par la Sécu.La thérapie la plus adaptée en l’état actuel de la médecine reste la TCC (thérapie cognitive et comportementale). La TCC se pratique en groupe ou en individuel, le principe repose sur un travail psychologique sur les émotions, le comportement et la relaxation visant à fournir une capacité d’adaptation et ainsi aboutir au phénomène d’habituation. Cette méthode représente l’approche où les acouphéniques répondent le mieux, mais c’est une thérapie coûteuse, entre 60 et 120 € la séance et non remboursée par la Sécu !Les médecines « douces ». Homéopathie, acuponcture, médecine traditionnelle chinoise ou ostéopathie toutes bien sûr, non remboursables. Ces thérapies offrent un certain « confort » mais restent insuffisantes.Les résultats de l’hypnose éricksonienne sont à confirmer.Alors, beaucoup de personnes en souffrance chronique vivent dans la frustration extrême d’être incomprises par le corps médical et se tournent alors vers des alternatives thérapeutiques douteuses.

Les escroquerie à la détresse

Le profond désarroi provoqué par l’incompréhension du phénomène acouphénique se renforce à la consultation des témoignages anxiogènes que l’on trouve sur les forums. Puis, au détour d’une page la phrase magique « Il existe toutefois des moyens naturels permettant de soulager ces inconvénients, qui irritent et gâchent la vie ».Foultitude de solutions farfelues sont offertes, des plantes médicinales aux noms inconnus, d’ancestrales thérapies issues de secrets aux vérités interdites. Moyennement la modique somme de 500 € vous recevrez le manuel libératoire. Les anneaux magiques à 100 € pièce (comptez donc 200 €, un par oreille!), l’huile à la composition improbable de la guérison assurée, assurément. Comme les crèmes antirides, si ça marchait, ça se saurait !Il n’y a pas de remède miracle, l’accompagnement par un bon thérapeute est la seule issue. Pour être bien conseillé, consultez les services ORL des hôpitaux de votre région.Acouphènes : Trouvez une mutuelle qui rembourse tous vos soins avec Radins.com

Des solutions et de l'espoir

A cet instant où je termine la rédaction de cet article, mon bruyant compagnon « le grillon » depuis 2 ans me rappelle qu’il ne faut jamais perdre espoir. La compréhension de cet invisible handicap et la compassion de mon entourage sont un formidable début sur le chemin de la guérison.« Si vous n’êtes pas acouphénique ou hyperacousique, mais connaissez des personnes qui sont concernés, soutenez-les, faites preuve de compréhension et ne vous exposez pas à des niveaux sonores dévastateurs qui risqueraient d’altérer votre audition »Dr Philippe PEIGNARD – Bien vivre avec ses acouphènesConsultez le site France Acouphène : association loi 1901 de personnes atteintes d’acouphènes (sifflements et bourdonnements d’oreilles), animée par des acouphéniques bénévoles et totalement indépendants. Elle existe depuis 1992 et publie un bulletin de liaison trimestriel, La Revue de France Acouphènes.Entendre des exemples d’acouphènes.A lire : Dossier acouphène sur Passeportsanté.net

Tous les guides santé - mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.