Au bureau, le tabagisme a la vie dure

Anton Kunin - publié le 21/05/2020 à 13:00

Malgré l’interdiction, depuis 2007, de fumer dans les entreprises, le phénomène n’a pas diminué. Selon une étude de Santé Publique France, 1 salarié sur 6 est exposé à la fumée des autres sur son lieu de travail.

Fumer
Fumer dans les entreprises est interdit depuis 2007.

Tabagisme passif : pas d’évolutions positives ces dernières années

Si fumer sur son lieu de travail est illégal depuis 2007, dans les faits cette interdiction est loin d’être toujours respectée. Selon une étude de l’agence Santé Publique France, en 2017, 15,7% des personnes âgées de 18 à 64 ans exerçant une activité professionnelle déclaraient avoir été exposées à la fumée de tabac des autres. À noter que les ouvriers sont les plus nombreux à déclarer être exposés (27,4%), tandis que les cadres et professions intellectuelles supérieures les moins nombreux (6,4%).

Fait inquiétant, la proportion des personnes exposées ne diminue pas dans le temps. En 2014, la proportion des actifs âgés de 15 à 75 ans qui déclaraient être exposés à la fumée des autres sur leur lieu de travail était de 15,5%.

Le tabagisme passif, un facteur contribuant au développement de certaines maladies

Si le tabagisme passif est un véritable enjeu de santé publique, c’est parce qu’il est à l’origine de centaines de décès chaque année. Selon les autorités sanitaires, 1.100 non-fumeurs décèdent chaque année en France après avoir été exposés de manière prolongée à la fumée des autres.

Parmi les maladies induites par le tabagisme passif il y a l’infarctus, l’accident vasculaire cérébral, le cancer du poumon et des maladies respiratoires chroniques. De plus, le tabagisme passif augmente de 27% le risque de cardiopathie ischémique et de 25% le risque de cancer du poumon pour les non‑fumeurs.

À lire aussi Les meilleures applications pour arrêter de fumer

Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.