Arrêter de fumer sans grossir, c’est possible !

Florian Billaud - publié le 04/10/2019 à 14:30

On entend souvent que l’arrêt du tabac est synonyme de prise de poids. Pourtant, il est possible de se détacher de cette addiction sans forcément compenser avec la nourriture. Découvrez comment arrêter de fumer sans grossir dans le même temps.

Ne changez pas votre alimentation

Afin de ne pas trop vous priver de plusieurs « plaisirs » en même temps, ne tentez pas de limiter la nourriture lorsque vous arrêtez de fumer, sous prétexte d’avoir peur de grossir. Plus vous vous privez, plus vous aurez envie de manger ! Gardez une alimentation équilibrée, et suivez le même rythme qu’avant. Ainsi, vous aurez moins de risque de prendre du poids.L’important est de manger de façon variée et raisonnée, en n’abusant d’aucun aliment. De même, n’essayez pas de commencer un régime en même temps que vous arrêtez de fumer. L’arrêt du tabac est déjà un challenge en soi, ce n’est pas utile de tenter d’en relever plusieurs en même temps.

Évitez les tentations : faites le tri dans votre cuisine

Si vous savez que vous allez craquer, ou que vous avez peur d’être tenté, avant de commencer votre période d’arrêt, vous pouvez effectuer un tri dans vos placards. Éliminez les snacks (bonbons, sucreries, chips, etc.) tentants et faciles à consommer, mais très caloriques et peu intéressants sur le plan nutritionnel. Ceci vous permettra de ne pas y penser, notamment au gouter ou aux heures où vous aviez l’habitude de fumer (fin de repas, avec le café, etc.). Vous pouvez aussi remplacer les snacks par des pastilles à la nicotine à mâcher, qui sont moins caloriques et aident à suppléer les cigarettes du quotidien.Bon à savoir : La cigarette agit comme un coupe-faimLa nicotine agit dans l’organisme comme un coupe-faim et augmente la dépense énergétique de la personne qui fume. Ainsi, un fumeur consomme 200 calories supplémentaires par jour, et est généralement en sous-poids de 2 à 4 kg par rapport à un non-fumeur. C’est pourquoi à l’arrêt du tabac, certaines personnes ont tendance à prendre du poids, leur appétit revenant à la normale.

Gérez les moments de manque

Lorsque l’on arrête le tabac, les débuts sont parfois difficiles. Il vous arrive d’avoir des moments de manque, où la tentation de fumer une cigarette est forte. C’est dans ces moments-là que vous pouvez être tenté de combler votre envie par de la nourriture. Essayez de ne pas céder à vos lubies, ou alors avec modération. En cas de fringale, privilégiez les fruits ou les fruits secs (noix, amandes, etc.), ou encore un carré de chocolat noir pour un snack sucré mais équilibré. Vous pouvez aussi « détourner » votre gourmandise et opter pour une boisson (en évitant bien sur les sodas) comme un thé ou un jus de fruits, qui vous fera passer le manque tout en vous abstenant de grignoter.

Dépensez-vous et misez sur les thérapies

Si vous décidez d’arrêter de fumer, assurez-vous d’avoir la motivation suffisante. Pendant la phase de cure, dépensez-vous quotidiennement, faites du sport, sortez prendre l’air, etc. L’important est de ne pas ressentir le manque et d’être tenté de compenser en grignotant, ce qui est souvent le cas lorsque l’on est chez soi. Vous pouvez aussi essayer des thérapies comportementales, qui fonctionnent chez certaines personnes, comme l’hypnose, l’acuponcture, etc.Grâce à ces quelques conseils, l’arrêt du tabac ne s’accompagnera pas forcément d’une prise de poids !

Tous les guides santé - mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.