Les astuces pour un été sans aoutats !

La rédaction - publié le 09/09/2019 à 14:30

Les aoûtats sont des petits arachnides qui vivent dans les jardins et les prairies. L'aoûtat adulte ne peut nous faire aucun mal, alors que les larves nous piquent pour se nourrir de notre sang. Heureusement, il existe des solutions pour éloigner les aoûtats mais aussi pour soulager les piqûres.

À la découverte des aoutats

Les aoutats ne sont pas des insectes mais des arachnides, car comme les araignées, ces petites bêtes ont 8 pattes. Les larves d’aoutats se nourrissent de notre sang mais elles piquent aussi les animaux. Elles mesurent un peu plus d’un demi-centimètre. Les aoutats sont présents sur tout le territoire français. Ils sont particulièrement actifs en aout, d’où leur nom. Plus il fait chaud et sec, plus les arachnides se portent bien. Les larves d’aoutats peuvent se faufiler dans nos vêtements, mais tombent aussi très facilement de notre peau une fois que leur repas est terminé. Les piqures d’aoutats sont sans danger pour l’homme. Néanmoins, les morsures de larves entrainent des démangeaisons importantes, des lésions de la peau, et parfois des allergies.

Éloigner les aoutats

Pour éloigner les aoutats du jardin, il faut entretenir son espace extérieur. Par exemple, il est recommandé de tondre la pelouse régulièrement, de l’arroser car les aoutats préfèrent les milieux secs et d’utiliser des répulsifs. Vous en trouverez très facilement en jardinerie ou en grandes surfaces mais pour faire des économies, vous pouvez miser sur les solutions naturelles. La menthe, la citronnelle et la mélisse sont des répulsifs naturels très efficaces pour combattre les aoutats et leurs larves. Le soufre est lui aussi une option de choix.

Prévenir les piqures d’aoutats

Pour réduire les risques de se faire piquer par un aoutat, il faut porter des vêtements longs afin que la peau soit recouverte. Il est aussi possible de mettre du soufre ou du talc sur ses vêtements. Évitez de vous allonger directement sur l’herbe. Prévoyez un linge ou une couverture pour vous étendre. Vous pouvez aussi mettre une lotion répulsive sur votre peau. Celles-ci sont disponibles en pharmacie. Vous pouvez également les fabriquer vous-même en faisant macérer des orties dans du vinaigre blanc. Les huiles essentielles de lavande, de menthe et d’eucalyptus peuvent être utilisées.

Que faire en cas de piqure d'aoutats ?

Si vous vous êtes fait piquer par des larves d’aoutat, il est essentiel de rentrer, de se déshabiller et de prendre une douche bien chaude. Vos vêtements doivent être lavés rapidement afin d’éradiquer les larves restantes.Pour se débarrasser des larves présentes sur notre corps, le savon de Marseille est une solution aussi abordable qu’efficace. Côté lessive, il est judicieux de choisir également une recette à base de savon de Marseille.Les piqûres d’aoûtats doivent être bien désinfectées, et ce, plusieurs fois par jour. Les démangeaisons sont intenses et les lésions de la peau apparaissent rapidement. Désinfecter permet de réduire les risques d’infection. Il faut ensuite mettre un pansement sur la plaie pour éviter de se gratter et protéger la peau d’irritation. Vous souhaitez en savoir plus ? consultez les conseils de Marie sur son blog : aoutat piqure

Piqure d'aoutats : réduire les démangeaisons

Pour soulager les démangeaisons liées aux piqures de larves d’aoutats, il est possible de se rendre en pharmacie et de choisir une crème. Il est aussi envisageable d’utiliser des produits de consommation courante. Vous pouvez par exemple imbiber un coton d’alcool et le placer sur la zone à traiter. Vous pouvez également opter pour la poche de glace, le vinaigre, les huiles essentielles citées préalablement, le poireau, l’ognon ou l’huile végétale.Bien qu’ils soient inoffensifs, les aoûtats sont partout ; alors il est indispensable de s’en protéger. Que les solutions choisies soient naturelles ou médicales, elles vous permettront de passer un été en toute sérénité.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.