Ma fille a son premier rendez-vous chez le gynéco : comment la préparer ?

La rédaction - publié le 09/09/2019 à 14:30

Elle était encore hier une petite fille et d’un coup, la voilà à l’étape du premier rendez-vous chez le gynécologue ! Etape importante dans la vie d’une femme, ce rendez-vous peut être source d’angoisse pour votre fille. D’autant plus si celle-ci n’est pas à l’aise avec son corps. Comment préparer votre fille à son premier rendez-vous chez le gynécologue et l’aider à affronter ses angoisses ?

Parler sexualité avec sa fille : le dialogue avant tout

Le premier rendez-vous chez un gynécologue peut être une épreuve angoissante pour votre fille. Rien ne sert d’y aller trop tôt et attendez au moins ses premières règles.Si c’est elle qui fait la demande d’aller consulter un gynécologue, demandez-lui pourquoi. Si elle refuse de vous en parler, ne vous braquez pas et proposez-lui de prendre un rendez-vous pour qu’elle puisse parler avec un professionnel. Les raisons pour consulter un gynécologue sont multiples : règles douloureuses, acné, cycle irrégulier, démangeaisons ou prescription de pilule.Si au contraire, vous êtes à l’origine de l’initiative, expliquez bien à votre fille les motifs du rendez-vous et expliquez-lui pourquoi il est important pour une femme de faire un suivi gynécologique régulier.PUBLICITÉMobalpa vous offre la pose de votre cuisine !Vous avez un projet de cuisine ? Du 5 au 28 septembre, profitez de notre offre et bénéficiez de la pose offerte.Inspired by

Dédramatiser le premier rendez-vous chez le gynécologue

Se dénuder devant un inconnu n’est pas chose facile pour une première fois, et subir un examen gynécologique, encore moins.Pour que cela se passe le mieux possible, expliquez à votre fille comment va se dérouler le rendez-vous. Dites-lui qu’elle n’est pas obligée d’accepter de se faire examiner. Elle devra cependant subir un examen des seins et le gynécologue lui fera au moins une échographie.Dites-lui également qu’elle pourra garder son tee-shirt si elle le souhaite.Parlez-lui aussi du gynécologue et décrivez-le comme une personne de confiance. Il est habitué à examiner des centaines de femmes et à répondre à toutes leurs questions. Elle doit avoir une relation de confiance avec lui et il est là pour la rassurer et non pour la juger. Enfin, voyez avec elle, et si vous avez le choix, si elle préfère être examinée par un homme ou une femme.

Préparation du premier entretien médical

Lors du premier rendez-vous avec un gynécologue, celui-ci va constituer le dossier médical de votre fille.Pour cela, expliquez-lui qu’elle va devoir répondre à une série de questions. De quand datent ses premières règles ? Sont-elles douloureuses ? Combien de temps durent-elles en général ? A-t-elle déjà eu des rapports sexuels ? Existe-t-il des cas de diabète ou d’hypertension dans la famille ? Fournissez des éléments de réponse à votre fille pour l’aider à constituer son dossier le jour du rendez-vous.

Respecter son intimité

Vous pouvez proposer à votre fille de voir le même gynécologue que vous mais ne lui imposez rien.Respectez ses choix et si elle préfère choisir un autre professionnel et prendre rendez-vous elle-même, laissez-la faire. Accompagnez-la jusqu’à la salle d’attente mais n’entrez pas dans le cabinet avec elle.Il s’agit d’un moment intime et il se peut qu’elle soit gênée par votre présence pour parler en toute franchise avec son gynécologue. En revanche, si elle vous demande d’entrer avec elle, répondez à sa demande.

L'après rendez-vous

A la sortie du cabinet, ne harcelez pas votre fille de question. Demandez-lui tout simplement son ressenti et si le rendez-vous s’est bien passé. Si elle a envie de vous en dire davantage, elle vous racontera d’elle-même.En revanche, si elle est fermée sur le sujet, n’insistez surtout pas. Faites-lui savoir tout simplement qu’elle peut changer de gynécologue si elle le souhaite pour un prochain rendez-vous.Bon à savoir : si votre fille envisage d’avoir des rapports sexuels (ou a déjà eu), il est important de parler avec elle de la pilule contraceptive ainsi que des maladies sexuellement transmissibles. Ne tombez pas dans le mélodrame mais il est important de bien l’informer. Si elle est gênée à l’idée d’en parler, dirigez-la vers une autre personne plus neutre à ses yeux.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.