Ménopause : quels sont les symptômes ?

La rédaction - publié le 17/09/2019 à 14:30

Arrivée à la ménopause, votre organisme subit un grand bouleversement qui se manifeste par différents troubles plus ou moins anodins. Faisons ensemble le point sur ces différents symptômes qui accompagnent généralement cette période délicate de votre vie de femme.

Fin des règles, le premier signe

Depuis l’adolescence, tous les mois, vos règles arrivent à cycle régulier et puis voilà qu’elles commencent à arriver de façon irrégulière et deviennent plus abondantes et plus douloureuses pour finir par ne plus arriver du tout, alors que vous n’êtes pas enceinte. Si elles n’arrivent plus pendant six mois à un an, c’est le signe que vous êtes arrivée au stade de la ménopause. Cet arrêt des règles est dû au fait que votre ovulation a cessé et que votre organisme a arrêté la production des hormones de reproduction.PUBLICITÉVentes Privées SEATJusqu’à 25% de remise sur la gamme SEAT. Quel modèle préférez-vous?Déjà 261 participantsVoir plusInspired by

Les bouffées de chaleur, le signe le plus évident

À la ménopause, la production d’œstrogène, l’hormone régulatrice de la température du corps, diminue chez la femme. Cette diminution entraîne dans la plupart des cas de brusques remontées de chaleur au niveau du visage, du cou, des épaules ou du thorax. Chez certaines femmes, ces poussées de chaleur s’accompagnent aussi d’importantes sueurs, de vertiges et parfois de palpitation. Tous ces signes sont tout à fait normaux, et il n’y a généralement pas lieu de s’alarmer. La fréquence à laquelle ces bouffées de chaleur se manifestent diffère en fonction de chaque organisme. Chez certaines femmes, elles surviennent plusieurs fois dans l’heure ou quelquefois par an, mais en principe, leur intensité a tendance à diminuer avec l’âge.

Prise de poids, un phénomène normal

À l’approche de la cinquantaine, les femmes ont tendance à prendre un peu de poids. C’est tout à fait normal puisque la diminution du taux d’œstrogène dans l’organisme favorise l’accumulation des graisses qui s’incrustent ainsi sournoisement au niveau du ventre, des cuisses et des fesses. Cette baisse hormonale, accompagnée de la diminution des activités physiques favorise aussi les compulsions alimentaires d’où la tendance à consommer plus de sucre et de gras.

Le vieillissement de la peau, un processus naturel

Il est tout à fait normal qu’arrivée à un certain âge, la peau perde de sa tonicité et que les rides s’accentuent. Ce phénomène normal est toutefois accéléré avec l’arrivée de la ménopause. Encore une fois, ceci est la conséquence de la chute hormonale que l’organisme subit. Les sécrétions des glandes sébacées se raréfient, diminuant ainsi le taux de collagène du derme qui, privé de la substance qui la protège et l’hydrate, perd de son élasticité et de sa douceur.

La fatigue, un des troubles de la ménopause

Les femmes ménopausées ressentent souvent une certaine fatigue générale qui les empêche de faire un effort physique ou intellectuel. Cette lassitude peut entraîner une difficulté à se concentrer ainsi qu’un manque de motivation dans l’accomplissement des tâches, même les plus simples. Chez la plupart des femmes, cet état de fatigue est fortement ressenti et engendre entre autres des maux de tête.

Les insomnies, des maux liés à la ménopause

Avec la ménopause, les femmes ont de plus en plus de mal à trouver le sommeil, et même quand elles y arrivent la qualité et la durée du sommeil ne sont plus les mêmes. Près de deux tiers des femmes ménopausées se réveillent au beau milieu de la nuit ou ne peuvent pas du tout fermer l’œil tout au long de la nuit. Cette insomnie peut être causée par les bouffées de chaleur qui surviennent souvent la nuit, mais aussi de l’angoisse qu’elles ne peuvent manquer de ressentir suite au changement de son organisme.

La dépression, un état à surmonter

Au début de sa ménopause, la femme subit souvent une phase de dépression. Face au vieillissement de son corps, elle ressent une certaine mélancolie, une impression de devenir inutile. Cette dépression se manifeste par une démotivation chez les unes et par des sautes d’humeur chez d’autres. Cet état passager est dû à la chute d’hormone étant donné que les hormones féminines régulent l’humeur. Leur absence entraîne forcément une certaine déprime que la femme arrivera à surmonter avec le soutien de ses proches. N’hésitez pas à bénéficier de nos conseils pour mieux vivre sa ménopause.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.