Mon enfant est hyperactif, que faire ?

La rédaction - publié le 09/09/2019 à 14:30

Véritable boule d’énergie, votre enfant enchaîne les actions et à du mal à se poser ou à se concentrer sur une tache ? Si ce comportement est quotidien, et vous préoccupe, il se peut qu’il soit atteint d’hyperactivité. Au travers des idées reçues sur le sujet, comment diagnostiquer l’hyperactivité de votre enfant ? Comment la traiter et quelle attitude adopter face à une telle maladie ?

Enfant turbulent ou hyperactif : le bon diagnostic

Ne mettez pas trop hâtivement une étiquette sur le comportement de votre enfant.Si l’hyperactivité est devenue une maladie « à la mode » pour expliquer le comportement de certains enfants, seulement 3 à 5 % d’entre eux souffrent véritablement d’hyperactivité.Un enfant turbulent et plein d’énergie n’est pas nécessairement un enfant hyperactif. Il s’agit d’une maladie d’origine neurobiologique qui se caractérise par un dysfonctionnement des neuromédiateurs (noradrénaline, dopamine). Elle doit être diagnostiquée par un spécialiste après un bilan clinique, un examen des capacités intellectuelles, du langage et du développement psychomoteur de l’enfant.L’hyperactivité est souvent héréditaire et est associée dans 50 à 70 % des cas à d’autres troubles tels que des troubles du langage ou des tics.PUBLICITÉMobalpa vous offre la pose de votre cuisine !Vous avez un projet de cuisine ? Du 5 au 28 septembre, profitez de notre offre et bénéficiez de la pose offerte.Inspired by

Comment savoir si votre enfant est hyperactif ?

Pour savoir si votre enfant souffre d’hyperactivité, prenez le temps de l’observer pour détecter certains comportements :

  • il bouge sans arrêt
  • il ne sait pas rester assis ou ne cesse de se tortiller sur sa chaise
  • il est facilement distrait
  • il a du mal à attendre son tour
  • il répond avant la fin d’une question
  • il a du mal à respecter des consignes
  • il a du mal à se concentrer plusieurs minutes sur une même tache
  • il ne termine pas son activité avant d’en changer
  • il ne sait pas jouer calmement
  • il parle beaucoup
  • il coupe les conversations des autres et s’en mêle sans y avoir été invité
  • il semble ne pas écouter quand on lui parle
  • il perd souvent ses affaires
  • il prend des risques et a tendance à se blesser facilement

Si votre enfant répond à dix de ces critères avant ses 6 ans (huit critères entre 6 et 12 ans, six critères après 12 ans) depuis au moins un an, consultez un spécialiste pour qu’il puisse établir un diagnostic précis.

Comment soigner l'hyperactivité ?

L’hyperactivité se soigne grâce à un traitement délivré sous ordonnance. Il s’agit d’un psychostimulant (le Ritaline) qui permet de calmer l’agitation et de favoriser la concentration.Malheureusement, l’hyperactivité ne se guérit pas. L’agitation de l’enfant a tendance à diminuer avec le temps mais les troubles de l’attention et l’impulsivité sont toujours présents à l’âge adulte.Il est aussi possible de suivre une thérapie cognitive et comportementaliste qui permet à l’enfant, grâce à des jeux et des mises en situation, de comprendre sa maladie et de modifier ses comportements.

Quelle attitude adopter avec un enfant hyperactif ?

  • éviter de trop le disputer : si vous vous énervez, vous alimentez sa propre agressivité. Il est préférable de formuler vos demandes clairement et fermement sans hausser le ton,
  • fixer des horaires : pour les devoirs, les repas, le coucher. Un enfant hyperactif a besoin de repères et il est important de vous y tenir tous les jours,
  • parler de l’hyperactivité de son enfant avec ses professeurs : sans demander de favoritisme, le professeur adaptera son comportement en fonction de votre enfant,
  • l’inscrire à un sport : il est conseillé de choisir un sport qui demande de respecter des règles et de la concentration. Cela permettra aussi à votre enfant de se socialiser,
  • instaurer un système de récompenses : il est important de récompenser les progrès de votre enfant et cela lui permet également d’apprendre à se contrôler,
  • complimenter son enfant : très peu sûrs d’eux, les enfants hyperactifs manquent beaucoup de confiance en eux et il est recommandé de les rassurer le plus souvent possible,
  • retirer de son environnement tout ce qui pourrait trop l’exciter : un enfant hyperactif trouvera toujours de quoi s’occuper mais attention à bien le surveiller car il se met souvent en danger sans même s’en rendre compte.

Bon à savoir : outre l’aide apportée aux enfants, il existe des aides et des accompagnements conçus pour venir en aide aux parents d’enfants hyperactifs et les guider au quotidien.

Tous les guides santé - mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.