Qu’est-ce que la mutuelle étudiante ?

Alexis Guiot - publié le 11/12/2019 à 18:00

Le début des études supérieures représente une étape importante pour laquelle plusieures démarches administratives sont nécessaires. Afin de simplifier une partie de ces démarches, le régime de protection santé des étudiants a été simplifié. Désormais, la mutuelle étudiante joue un rôle de complémentaire santé. Pour tout comprendre sur le fonctionnement de la mutuelle étudiante et son importance au quotidien, nous revenons en détail sur ce type de contrats.
 

Qu’entend-on par mutuelle étudiante ?

Depuis septembre 2019, la notion de “mutuelle étudiante” a totalement changé. Auparavant, la mutuelle étudiante englobait un régime de remboursements de soins spécifique pour les étudiants (Sécurité sociale étudiante) auquel s'ajoutait la prise en charge des soins non couvert par la Sécurité sociale étudiante. 

Désormais, la mutuelle étudiante a le même sens et le même rôle qu’une complémentaire santé. En effet, le régime de la Sécurité sociale étudiante a été officiellement supprimé depuis la rentrée 2019. Depuis, les étudiants sont affiliés au régime général et doivent, s’ils le souhaitent, souscrire à une mutuelle étudiante pour bénéficier d’une couverture des frais restant à leur charge. 

Même si les risques de santé sont moins élevés chez les jeunes, la mutuelle étudiante est une couverture particulièrement importante qui peut vous éviter des dépenses conséquentes en cas de maladie ou d’accident. Pour faire face à tous les risques de la vie, il est donc essentiel de choisir une couverture étudiante adaptée et au meilleur prix possible.
 

Quelles sont les démarches pour les étudiants ?

Obligés de s’inscrire à la Sécurité sociale étudiante auparavant, les étudiants restent désormais affiliés à leur régime actuel de protection, généralement celui de leurs parents (régime général, agricole…). De ce fait, les remboursements des soins de santé des étudiants sont maintenant gérés par l’Assurance Maladie. 

Si cet élément permet de simplifier en partie les démarches lors de la rentrée universitaire, il reste important de s’intéresser aux contrats des mutuelles étudiantes. En effet, bien couvrir le remboursement des soins de santé est un élément essentiel pour être serein au quotidien.

A noter : Les étudiants étrangers et des collectivités d’outre-mer doivent réaliser les démarches spécifiques pour être affiliés à la Sécurité sociale française. Pour les étudiants ressortissants de l’Union Européenne, des démarches spécifiques à leur situation sont également nécessaires.
 

Les étudiants doivent-ils cotiser à la Sécurité sociale ?

Désormais rattachés au régime général, les étudiants ne sont plus sous un régime spécifique à leur catégorie. Malgré ce changement, les étudiants sont exonérés de toute contribution à l’Assurance maladie. A chaque rentrée, ils se doivent cependant de verser une contribution de 90 € auprès du CROUS. En fonction de la situation de l’étudiant, il est possible d’être exonéré de ce montant. Les situations qui font partie des exceptions de contribution sont notamment : bénéficiaires d’une bourse, statut de réfugié, demandeur d’asile.
 

Quelles sont les mutuelles pour les étudiants ?

Afin de couvrir au mieux les différents soins de santé, il est plus que conseillé de souscrire une mutuelle étudiante. Si leur mission a considérablement changé, les anciens organismes de Sécurité sociale étudiante existent toujours et proposent des contrats adaptés aux besoins des étudiants. 

Sur le marché, on retrouve donc plusieurs compagnies proposant des contrats plus ou moins complets. 
Aujourd’hui, le marché est notamment dominé par la LMDE qui dispose d’une gamme de différents contrats avec divers niveaux de garantie. 

Bon à savoir : Sous conditions de ressources, certains étudiants peuvent bénéficier de la Complémentaire santé solidaire (CSS), dispositif d’aide pour avoir une couverture santé qui remplace la CMU-C et l’ACS depuis le 1er novembre 2019. 

Mutuelle étudiante : quels soins favoriser ?

Même si l'apparition subite de complications de santé est relativement rare à l'aube des 20 ans, un jeune étudiant peut souffrir de pathologies spécifiques depuis son plus jeune âge. De ce fait, un étudiant peut choisir de renforcer en priorité les soins optiques et dentaires, deux postes de dépense qui peuvent rapidement peser lourd dans un budget déjà serré. A cette protection, il est indispensable d’y ajouter une couverture face aux aléas de la vie en accordant une attention particulière aux frais d'hospitalisation. 

A retenir : Une mutuelle étudiante doit avant tout couvrir un jeune dans les domaines les plus sensibles, c'est-à-dire ceux qui sont susceptibles de mettre en danger son cursus comme par exemple une hospitalisation prolongée.

Comparez sur internet les mutuelles pour étudiants

Vu la faiblesse de l'offre disponible, il est très simple d'effectuer un rapide comparatif entre les formules concurrentes, que ce soit en consultant leurs sites Internet ou en récupérant leurs brochures directement sur le campus. Dans tous les cas, veillez à trouver le juste milieu entre votre budget et vos besoins.

En sollicitant les comparateurs sur internet, vous pourrez ainsi obtenir en quelques minutes une étude de marché qui correspondra au mieux à vos besoins. Vous devrez répondre à certaines questions afin de générer les tarifications. L'avantage principal des comparateurs étant d’obtenir un tableau comparatif des offres vous permettant ainsi de choisir l’offre de mutuelle étudiante la plus intéressante.
 

Tous les guides santé - mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils assurances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.