Banques en ligne, comment gère-t-on votre découvert ?

La rédaction - publié le 09/03/2020 à 10:00

Les avantages des banques en ligne sont nombreux. Frais bancaires imbattables, cartes de crédit gratuites… C’est aussi le cas pour vos découverts. En comparaison de leurs homologues de la banque traditionnelle, les établissements en ligne sont plus souples, pénalisent moins leurs clients et font preuve d’une grande transparence.

Choisissez vous-même votre découvert autorisé

Les banques en ligne accordent automatiquement à leurs nouveaux clients un seuil de découvert autorisé. Attention, la plupart fixent ce montant par défaut lors de l’ouverture de votre compte. C’est le cas de Monabanq et de Hello bank ! (250 euros), BforBank, Boursorama et Fortuneo (200 euros). ING Direct fixe le montant initial du découvert lors de l’ouverture du compte en fonction de la situation financière du client.

À vous de négocier un découvert autorisé d’un montant supérieur au montant initial. Cela est possible dans tous les établissements. Ce seuil varie en fonction des services que vous possédez. Chez Boursorama, par exemple, la détention ou non d’une carte de crédit, unr Visa Classic ou Premier fait évoluer ce seuil entre 200, 500 et 1 000 euros. Chez BforBank et ING Direct, le découvert est déterminé au cas par cas sur décision de l’établissement.

Pas d’alerte par défaut, sauf en cas de découvert non autorisé

Prenez garde si vous ne contrôlez pas régulièrement vos comptes. Les établissements en ligne ne vous préviendront pas de manière systématique lorsque vos comptes entrent dans le rouge. Seule la banque ING Direct prévient par défaut en SMS lorsque votre solde passe dans le négatif. En revanche, toutes les banques vous permettent de paramétrer l’envoi d’alerte lorsque vous passez à découvert.

En revanche, lorsque vous dépassez le montant de découvert autorisé par votre banque, la norme est l’alerte immédiate par SMS, voire un coup de fil dans certains établissements comme Hello bank !

En cas de découvert non autorisé : Si vous dépassez votre découvert autorisé, votre établissement en ligne limitera les opérations par carte bancaire lorsqu’elles requièrent une demande d’autorisation. Mais votre carte ne sera pas complètement bloquée.

Des agios comparables, quelle que soit votre banque en ligne

En cas de découvert, sachez que les agios sont sensiblement identiques, quel que soit l’établissement en ligne dans lequel vous possédez un compte. Pour les découverts autorisés, les agios sont d’environ 8 % de votre découvert. Chez Boursorama, par exemple, le taux appliqué aux agios est légèrement inférieur : 7 %. Tandis que Monabanq ne facture que 6,90 %. À titre de comparaison, il n’est pas rare que les banques traditionnelles vous réclament 16 % d’agios en cas de dépassement autorisé. La pénalité peut donc aller du simple au double entre une enseigne en ligne et une banque traditionnelle.

Si vous dépassez le seuil autorisé, vous serez pénalisé en moyenne de 16 %. Hello bank ! est la banque qui facture le plus lourdement les dépassements avec un taux de 18,40 %, mais aussi des frais de 20 euros pour l’envoi d’une lettre d’information si vous dépassez le découvert autorisé. En cas de dépassement, la banque en ligne la moins pénalisante reste ING Direct qui ne réclame de son côté que 14 % d’agios.

Sachez qu’il existe des franchises d’agios, c’est-à-dire des seuils sous lesquels vos agios ne seront pas facturés. Ce seuil dépend des clients, au cas par cas. Chez Monabanq, cette franchise est un service réservé aux clients « premium » facturé 6 euros par mois.

Enfin, n’hésitez pas à négocier avec votre conseiller. Si vous n’êtes pas coutumier du fait, il sera peut-être enclin à faire disparaître vos pénalités.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.