Crowdlending : le prêt participatif pour investir autrement

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Parmi les nombreuses évolutions sociétales récentes, la notion de communauté virtuelle initiée par la généralisation du Web est une des plus remarquables. Cet esprit communautaire a donné naissance à de nouveaux circuits économiques innovants dits solidaires. Ces deniers, plus directs, n'épargnent pas le secteur de la finance. Il est aujourd'hui possible de faire appel à la communauté des internautes pour obtenir un financement. Présentation du crowdlending ou prêt participatif.

Le crowdlending, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un prêt entre particuliers basé sur le concept bien connu des internautes du peer-to-peer lending : l’emprunteur est mis en relation avec une communauté de prêteurs via une plateforme spécialisée qui organise la collecte de fonds et leur remboursement. Ce système a pour objectif d’aider au financement de projets correspondants à l’éthique de la communauté concernée. Il offre aujourd’hui une alternative au système financier traditionnel. Ce mode de financement désintermédié s’inscrit dans une démarche de consommation collaborative et de production participative voire de défiance vis-à-vis du système financier traditionnel.

Comment fonctionne le crowdlending ?

Pour contracter un emprunt entre particuliers, il suffit de rejoindre une plateforme spécialisée du web. Cette dernière permet de présenter le projet à financer à un grand nombre de prêteurs potentiels qui peuvent décider de s’y impliquer à la hauteur de leurs moyens. Les faits démontrent qu’il est plus simple de convaincre un grand nombre de personnes de prêter chacune une petite somme qu’un seul intermédiaire qui devra assurer la totalité du financement. Le prêt se fait selon les cas avec ou sans intérêts d’emprunt et aux conditions prévues par la plateforme. La formule a largement fait ses preuves aux Etats-Unis où elle a permis de prêter plus de 15 milliards de dollars aux particuliers. Elle est en pleine croissance en Europe et en France. Des dizaines de plateformes plus ou moins orientées vers des segments précis ou niches particulières sont désormais disponibles.Si vous êtes intéressé par le crowdlending, le comparateur Banques-en-ligne.fr vous aide à trouver les meilleures offres des entreprises à financer.

Quels sont les avantages du crowdlending ?

L’emprunt entre particuliers offre avant tout l’avantage de la souplesse et de la rapidité. Il constitue en outre une alternative aux emprunteurs qui se voient fermer l’accès au crédit par le système bancaire classique faute d’intéresser suffisamment ce dernier. En outre le financement participatif offre à l’emprunteur une indépendance complète. Ce dernier n’a pas à répondre à un seul prêteur susceptible de profiter de sa position pour interférer dans la conduite du projet financé. Pour les prêteurs appelés smartangels, le crowdlending avec 4 à 10% offre des rendements nettement supérieurs aux autres placements disponibles. L’investissement est certes plus risqué compte tenu de la possibilité de voir l’emprunteur faire défaut.

Le crowdlending a-t-il un coût ?

La plateforme de crowdlending assure son fonctionnement et sa rentabilité par prise de commission sur les sommes levées. Cette dernière représente de 8 à 12% du montant total emprunté. Un coût non négligeable mais qui a le mérite d’être clair et sans frais cachés au détour d’un contrat complexe.Nombre de projets ne voient jamais le jour faute de financement. Des opportunités perdues pour ceux qui les portent mais aussi pour la collectivité et l’économie. Le crowdlending apporte une réponse de plus en plus crédible aux entrepreneurs comme aux particuliers. Pilier de l’économie collaborative, l’emprunt entre particuliers offre un nouveau rapport à l’argent. Avec le crowdlending, plus que jamais les petits ruisseaux forment les grandes rivières !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.