Paiement sans contact : un vrai « geste barrière » de plus

Perrine de Robien - publié le 18/05/2020 à 12:00

Payer sans toucher d’espèces est possible grâce à la technologie NFC. Avec un plafond qui vient d’être réhaussé à 50 €, le paiement sans contact rencontre un vif succès et est en passe de devenir un geste barrière.

paiement sans contact
Avec la crise sanitaire, l'utilisation du paiement sans contact explose.

Le paiement sans contact, un nouveau geste barrière ?

La monnaie sonnante et trébuchante serait-elle de l’argent sale ? Une chose est certaine, les billets et pièces peuvent être vecteurs de maladies puisqu’ils passent de mains en mains. En pleine épidémie de coronavirus, le paiement en espèces a été en partie délaissé au profit du paiement sans contact et sa technologie NFC ( de Near Field Communication qui signifie « communication en champ proche »).

Hygiénique et rapide, le paiement sans contact séduit de plus en plus de Français. Comme le port du masque et la distanciation sociale, il serait presque en train de devenir un geste barrière ! En pleine épidémie de Covid-19, son utilisation a fortement augmenté, encouragée par l’État.

Réhaussement du plafond à 50 euros

Au départ, le plafond du paiement sans contact s’élevait à 20 € puis il est passé à 30 €. Une manière de limiter les achats en cas de vol ou de fraude. Mais pour encourager les consommateurs à plus utiliser ce mode de paiement, le ministère de l’Économie et la Fédération bancaire française a relevé le plafond à 50 € le 11 mai. Un vrai succès puisqu’entre le 11 et le 14 mai, il y a eu près de « 3 millions de transactions entre 30 et 50 euros, soit 15% de transactions sans contact supplémentaires », affirment Les Échos.

Ce rehaussement du plafond du paiement sans contact s’est fait de manière automatique sur 9 cartes sur 10. Si vous ne souhaitez pas utiliser cette fonctionnalité sur votre carte, il est possible de l'enlever gratuitement et en ligne dans la majorité des banques.

À lire aussi 3 livres pour apprendre à gérer son argent

Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.