Fraude à la carte bancaire : les bons réflexes pour protéger son argent !

Marie Caillet - publié le 10/04/2020 à 14:10

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a rendu publics les résultats d'une enquête édifiante : en France, près d’1,2 million de ménages ont été victimes en 2018 d'un débit frauduleux sur leurs comptes bancaires. L'ensemble des dommages dépasserait plus d’un milliard d'euros !

Fraude bancaire : Internet dans le collimateur

La moitié des personnes estime avoir été piégée lors d'un achat sur Internet. Pas étonnant lorsqu'on sait qu’en 2018, les ventes sur la Toile ont connu une croissance de 14,3 %. Les internautes sont ainsi 85 % à avoir effectué des achats en ligne. Des fraudes en ligne rendues d’autant plus possible que sur les 37,5 millions de Français qui déclarent avoir déjà acheté un produit ou service en ligne, 12,1 millions ont passé commande depuis leur smartphone. 

D’après la FEVAD, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, le e-commerce français compte désormais plus de 182 000 sites marchands actifs, un nombre qui a fortement augmenté depuis 2011. L’e-acheteur français effectue ainsi en moyenne 33 transactions en ligne par an, pour un montant d’environ 65,5 euros par transaction. Autant d’opportunités pour les escrocs du Net de procéder à des vols d’informations bancaires. 

Rassurez-vous toutefois, si votre carte bancaire a été utilisée de manière frauduleuse sur le web, vous êtes en droit de demander auprès de votre banque le remboursement des frais occasionnés

Ce qui intéresse les voleurs

Plus de la moitié des victimes de fraude ignorent comment ils ont pu être victimes d'une telle supercherie. Pourtant, pour réaliser une escroquerie, les truands n'ont besoin que de quelques infos : 

  • le numéro de carte bancaire
  • le nom du titulaire de la carte
  • la date de validité
  • le cryptogramme (3 chiffres au dos de la carte)

 

Les techniques employées pour récupérer ces données

 

  • Spyware : tel un mouchard, un logiciel espion s'installe discrètement sur l'ordinateur. Il récupère toutes les informations saisies en ligne avant de les envoyer à l'escroc. Celui-ci n'a alors plus qu'à faire le tri pour retrouver les précieux sésames.
  • Phishing  : il n'est pas rare de recevoir des mails ressemblant à s'y méprendre à ceux de prestataires de confiance (opérateurs de téléphonie, institutions, etc.). Prétextant un problème informatique, vous devez communiquer au plus vite vos informations bancaires. En cliquant sur le lien, vous atterrissez sur une page très réaliste avec un formulaire à remplir : c'est là que les pirates vous hameçonnent, d'où le nom de la fraude. Soyez donc attentif au mail de l'expéditeur, à la qualité du site et en cas de doute, n'hésitez pas à appeler votre prestataire habituel pour l'en informer.

Comment limiter les risques au quotidien ?

Pour garantir votre sécurité dans la vie de tous les jours :

  • Ne perdez jamais de vue votre carte : chez un commerçant, ne laissez personne s'éloigner avec votre carte de crédit, de peur qu'il ne note les informations discrètement.
  • Ne communiquez pas vos informations bancaires par téléphone.

Sur Internet :

  • Ne stockez pas vos coordonnées bancaires sur votre ordinateur.
  • Tenez votre antivirus à jour pour éviter l'installation frauduleuse de spyware.
  • Vérifiez que vous procédez à un paiement dans un environnement sécurisé : https, cadenas, etc.
  • Sécurisez vos paiements : e-carte bleue, code de confirmation, compte intermédiaire, n'hésitez pas à contacter votre banque pour connaître les services proposés. Les banques, qui sont également touchées par ce fléau, mettent tout en oeuvre pour sécuriser au maximum les transactions sur Internet. 
  • N'effectuez pas de transactions à partir d'un ordinateur public (école, hôtel, etc.) car il est simple d'y installer des logiciels frauduleux.
  • N'envoyez pas d'e-mail avec vos informations bancaires, car ces communications ne sont pas cryptées.

Fraude sur Internet : comment demander réparation à votre banque ?

Sur Internet, les arnaques ou tromperies peuvent être nombreuses. Si malgré toutes vos précautions, vous remarquez que vos identifiants bancaires sont visiblement utilisés de manière frauduleuse pour effectuer des achats, vous pouvez obtenir réparation. 

En premier lieu, vous devez impérativement contacter votre banque et faire opposition afin que cette dernière bloque l’utilisation de votre moyen de paiement en ligne. De cette manière, les escrocs ne pourront plus s’en servir. 

Vous devez ensuite vous rendre dans le commissariat le plus proche afin de déposer plainte pour utilisation frauduleuse de votre carte bancaire.

Il vous faudra ensuite transmettre une copie de cette plainte à votre banquier, qui se chargera de transmettre votre dossier de réclamation à une commission spécialement conçue à cet effet. Seule cette commission peut estimer que les transactions que vous déclarez comme frauduleuses le sont bien.

En France, les clients lésés obtiennent généralement réparation auprès de leur banque, qui leur restitue assez vite les sommes débitées. Gardez bien en tête que tous les établissements bancaires sont dans l’obligation de rembourser leurs clients victimes de fraude à la carte bleue sur la Toile. 

Tous les guides compte courant
Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.