Que faire en cas de dépassement d'autorisation de découvert ?

Alexis Guiot - publié le 02/10/2019 à 18:00

Dans la quasi-totalité des conventions de compte, une autorisation de découvert est prévue. Cette facilité de paiement permet aux clients d’avoir temporairement un solde négatif. Si le découvert peut vous aider à gérer certaines situations financières compliquées, il est nécessaire de ne pas abuser de cette possibilité. Dans le cas où vous dépassez le montant de découvert autorisé, sachez que des frais supplémentaires peuvent vous être facturés. Pour résoudre cette situation, il est nécessaire de réagir rapidement afin de régulariser votre compte. Afin d’éviter ce genre de situation, vous pouvez prendre rendez-vous avec votre banquier de façon à voir quelles solutions peuvent être envisagées. 
 

Qu’est-ce qu’une autorisation de découvert ?

Pour savoir si vous avez le droit de vous retrouver à découvert, il est nécessaire de consulter les conditions générales de votre compte bancaire. Les termes de votre contrat sont récapitulés dans la convention de contrat qui est signée par le client et la banque lors de l’ouverture de compte. En fonction des établissements bancaires, le montant du découvert autorisé peut varier. Si le solde de votre compte bancaire est négatif, sachez que vous devez régulariser votre situation sous 90 jours. 

Dans le cas où vous devez faire face à une dépense exceptionnelle, vous pouvez en informer votre banquier suffisamment en amont par un courrier recommandé. Si votre demande d’ajustement temporaire de dépassement autorisé est justifiée, la banque pourra potentiellement accepter de modifier le niveau de votre découvert autorisé. 
 

Le dépassement d’autorisation de découvert : les risques et les solutions

Quels risques sont liés à cette situation ? 

Dans le cas où le solde de votre compte est inférieur à zéro, des agios vous sont automatiquement facturés. Afin de limiter le montant du découvert, la convention de compte signée en accord avec votre banque fixe un certain montant de découvert autorisé. En cas de dépassement du montant de découvert autorisé, d’importants frais sont facturés par la banque. En effet, des agios avec un taux majoré viennent s’appliquer sur votre dépassement d’autorisation de découvert. Pour éviter les abus de certaines banques, les pouvoirs publics ont fixé des plafonds pour les frais de dépassement en 2013 : 8 € pour chaque opération dans une limite de 80 € par mois de frais (respectivement 4 € et 20 € pour les personnes en surendettement).

En fonction des conditions de votre compte bancaire, des commissions d’intervention ainsi que des frais de forçage peuvent également être ajoutés à la facture. Pour les personnes en situation de surendettement, les risques liés à un dépassement sont encore plus importants : 

  • Paiement d’importants frais d’incidents
  • Inscription au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP)
  • Clôture du compte sur décision de la banque

 

Comment résoudre cette situation ? 

Dans le cas où le dépassement d’autorisation de découvert est lié à une dépense exceptionnelle ou un décalage de paiement et que vous disposez d’une épargne suffisante, vous pouvez réapprovisionner votre compte dans les meilleurs délais. Dans ce genre de situation, vous pourrez négocier avec votre banquier une non-facturation de frais liés à ce dépassement.

Si ce dépassement est lié à une dégradation de votre situation financière (chômage, divorce…), il va être important de prendre rendez-vous avec votre conseiller afin d’envisager les solutions pour revenir à un équilibre. Parmi les possibilités, votre conseiller peut vous proposer une pause pour une durée temporaire quant au remboursement d’un crédit. 
 

Les comportements pour éviter le dépassement de découvert autorisé

Qu’il soit autorisé ou non, il est préférable d’éviter le découvert. Avoir des finances équilibrées et saines nécessite d’avoir un comportement responsable et d’adapter au mieux ses dépenses en fonction de ses moyens. Dans le cas où vous avez des difficultés à gérer vos finances, vous pouvez dans un premier temps prendre rendez-vous avec votre conseiller. Vous pourrez ainsi profiter de son accompagnement et de ses conseils pour éviter de vous retrouver dans une situation de difficulté financière.

Suivre précisément ses dépenses

Grâce aux outils numériques et logiciels de gestion bancaire, il est désormais plus simple de suivre vos dépenses et d’identifier quelles sont les sources sur lesquelles vous devez travailler. Garder la main sur vos comptes et suivre précisément vos dépenses vous permettra de connaître vos principales dépenses et ainsi adapter votre comportement pour éviter de vous retrouver avec un solde négatif. 

Epargner judicieusement

Mettre une somme de côté mensuellement est une habitude particulièrement responsable. Cependant, il est important que ce comportement ne devienne pas un défaut et qu’il empiète sur la bonne tenue de vos comptes. En effet, il est préférable de garantir un compte courant sans découvert plutôt que d’épargner à tout prix et devoir régler des incidents de paiement. 

Adapter vos emprunts

Dans le cas où vous avez contracté des prêts (crédit conso, prêt immo…), il est nécessaire d’avoir une situation financière adéquate pour couvrir le montant à rembourser. Si vous être trop endetté et que vous finissez malgré tous vos efforts dans le négatif, vous pouvez envisager la solution du rachat de crédit. Cette solution vous permet de regrouper l’ensemble de vos emprunts en une seule mensualité qui sera mieux adaptée à votre situation.
 

L’importance d’une gestion fine et permanente de ses comptes

Même si les banques autorisent un certain montant de découvert, des frais sont appliqués dans ces situations. Dans le cas où vous dépassez le montant autorisé, la facture peut augmenter considérablement. Afin d’éviter ces frais bancaires, il convient donc d'adopter les bons réflexes et le bon comportement pour gérer de manière saine et raisonnable vos finances.

Si votre dépassement d’autorisation de découvert est exceptionnel, vous pourrez généralement négocier avec votre banquier pour éviter de payer des frais bancaires. A l’inverse, si cette situation est trop régulière, il est nécessaire de s’intéresser de près à ses comptes afin de mieux les tenir. Pour vous aider à garantir un équilibre de vos finances, de nombreux logiciels de gestion sont aujourd’hui à votre disposition. Pour être parfaitement accompagné, vous avez également la possibilité de consulter votre conseiller bancaire qui pourra vous guider et vous suggérer les postes de dépenses sur lesquels vous pourriez réaliser des économies. 
 

Tous les guides compte courant
Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.