Paiement sans contact : comment éviter la fraude ?

Alexis Guiot - publié le 03/10/2019 à 18:00

Contrairement aux idées reçues et à certains discours alarmistes, les fraudes liées au paiement sans contact sont particulièrement rares et compliquées à réaliser. De plus en plus utilisé au quotidien, ce mode de paiement a été conçu pour fluidifier et simplifier les achats, et notamment pour les petites sommes. Si le fait de ne pas avoir à taper de code confidentiel peut apparaître comme potentiellement dangereux, ce moyen de paiement est en réalité très sécurisé et les fraudes sont rares. Cette sécurité est aujourd’hui assurée par les banques qui ont établi un système de façon à protéger contre la fraude. Pour comprendre comment fonctionne le paiement sans contact et quels en sont les risques, nous revenons en détail sur ce mode de paiement plébiscité par de plus en plus de français. 
 

Comment fonctionne le système de paiement sans contact ?

Introduit en 2013 en France, le paiement sans contact s’est rapidement démocratisé et est aujourd’hui utilisé quotidiennement. Le succès du sans contact tient notamment au fait qu’il facilite considérablement les petits achats du quotidien. En effet, en posant simplement votre carte bancaire sur le terminal de paiement, vous pouvez régler la somme demandée. Reposant sur la technologie NFC (Near Field Communication), la transaction se fait lorsque le terminal et la carte sont au maximum à 4 centimètres d’écart. 

Pour procéder à cette opération, il est cependant nécessaire que le terminal ainsi que la carte bancaire soient tous les deux équipés de cette technologie. Au niveau des commerçants, le paiement sans contact est aujourd’hui accepté par la grande majorité. Du côté des cartes bancaires, la quasi-totalité en sont désormais équipées. Pour savoir si vous pouvez profiter de cette technologie, sachez qu’un pictogramme représentant les ondes est présent sur les cartes disposant du sans contact. Si vous ne souhaitez pas profiter de cette fonction, vous pouvez demander à votre banque de la désactiver. 
 

Le paiement sans contact : un risque de sécurité ?

Ne nécessitant pas le renseignement de votre code de carte bancaire pour réaliser l’opération, le paiement sans contact est une technologie particulièrement poussée et intéressante pour fluidifier les paiements au quotidien. Cependant, certaines voix se sont élevées pour soulever la question d’un risque supposé de sécurité. En effet, sur internet et jusque dans les rangs de l’Assemblée Nationale, certains s’interrogent sur la possibilité d’intercepter les données bancaires ou de pouvoir extorquer de l’argent simplement en rapprochant un terminal à proximité d’une carte équipée de cette technologie. Malgré ces remises en cause du sans contact et du risque supposé qu’il représenterait, plusieurs arguments prouvent que cette technologie a été conçue pour garantir la sécurité des transactions et réduire au maximum les risques de fraudes. 
 

Les protections du paiement sans contact

Des paiements plafonnés 

Auparavant plafonnés à 20 €, les paiements par sans contact sont désormais possibles jusqu’à 30 €, et ce, depuis le 1er octobre 2017. Depuis l’augmentation de ce plafond de paiement, le nombre d’opérations réalisées par sans contact a nettement augmenté. Le relèvement de ce plafond traduit également le fait que ce mode de paiement est particulièrement sécurisé et que les français ont totalement confiance en ce système. Avec ce montant plafond le risque d’utilisation frauduleuse de la carte est réduit puisqu’elle est bloquée dans une limite de paiement. Pour renforcer la protection, une limite d’achat par jour est également fixée. En effet, selon les banques, il n’est pas possible de réaliser plus de 50 ou 100 euros d’achats cumulés au cours de la même journée.

Des contrôles aléatoires

Afin de garantir un peu plus la sécurité du paiement sans contact, le système a été conçu pour prévoir des contrôles aléatoires. En effet, même si vous n’avez pas dépassé le montant maximum de dépenses par jour fixé par votre banque, il peut vous être demandé de taper votre code confidentiel. Ce type de contrôle aléatoire permet ainsi de réduire un peu plus le risque d’utilisation frauduleuse et vous permet également ne pas oublier votre code. 

Déclenchement forcé d’un paiement

Dans les lieux regroupant des masses de personnes, il peut arriver que des malfaiteurs tentent de vous extorquer de l’argent en recourant à la technologie du sans contact. Pour cela, équipés d’un terminal de paiement, ils s’approchent afin d’essayer de déclencher un paiement sans contact. Bien qu’il soit important de rester vigilant, ce type de situations est particulièrement rare et l’auteur de l’infraction pourrait être retrouvé plus facilement puisque tous les terminaux sont tracés. Dans le cas où vous êtes victime de ce type de fraude, il est nécessaire de contacter votre banque dans les plus brefs délais.

Vol ou perte de votre carte

Que votre carte soit équipée du sans contact ou non, il est nécessaire d’en déclarer le vol ou la parte à votre banque, et ce, le plus rapidement possible. Si vous constatez que des opérations frauduleuses ont été réalisées, vous pouvez faire opposition et obtenir un remboursement par la suite. L’une des failles du sans contact est aujourd’hui le fait que la désactivation de la carte par la banque ne fonctionne pas toujours et peut donc continuer à être utilisée. Dans ce cas, il est nécessaire de continuer à surveiller et à déclarer toutes les opérations qui ont été réalisées à votre insu. 
 

Le paiement sans contact : un moyen de paiement sûr

Malgré certaines critiques à l’encontre de cette technologie, le sans contact est de plus en plus utilisé et cela est en partie dû au fait que la fraude liée à ce type de paiement est particulièrement rare. En effet, selon un rapport de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, le taux de fraude lié au sans contact est de 0,020% pour 2016. En comparaison, le taux pour les paiements à distance est de 0,161%. Le sans contact apparaît donc aujourd’hui comme l’un des moyens de paiement les plus sûrs. Cependant, si vous souhaitez renforcer un peu plus la sécurité de vos transactions, vous avez la possibilité de vous équiper d’un étui de protection anti-NFC bloquant les ondes. Une solution plus radicale est de demander à votre banquier de désactiver la fonctionnalité ou bien de changer pour une carte ne disposant pas de cette technologie.
 

Tous les guides compte courant
Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.