Comment obtenir un prêt quand on est interdit bancaire ?

Cécile Ducommun - publié le 31/10/2019 à 23:23

Obtenir un prêt en étant interdit bancaire peut sembler de prime abord impossible. Pourtant, être fiché à la Banque de France n’est pas une fin en soi, il s’agit d’un mauvais passage qui va vous permettre de remettre vos finances à flot pour repartir du bon pied. Reste le souci de l’emprunt lorsque l’on est interdit bancaire. Radins.com vous explique comment obtenir un crédit lorsqu'on est interdit bancaire.

Etre interdit bancaire : définition

Tout d’abord, il convient de définir si vous êtes fiché au fichier FICP (Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers) ou FCC (Fichier Central des Chèques), qui sont deux types de fichiers d’interdiction bancaire. En effet, être fiché au FICP n’a pas les mêmes conséquences qu’être fiché au FCC. 

Mis à part les situations de surendettement, la Banque de France comprend donc deux fichiers : le FICP et le FCC. Le FICP regroupe les personnes ayant connu des retards ou des manques de remboursement dans les mensualités d’un crédit auquel ils avaient souscris. 

Quant au fichier FCC, il liste toutes les personnes ayant émis un chèque sans provision ou ayant utilisé abusivement leur carte bancaire alors que leur solde ne le leur permettait pas. Ainsi, être fiché FCC a pour conséquence de ne plus pouvoir régler ses achats qu’avec de l’argent liquide, ou bien une carte bleue à débit immédiat, avec interdiction de découvert.

Obtenir un crédit en étant interdit bancaire

Etant donné qu’il s’avère déjà compliqué d’obtenir un prêt en étant sans emploi ou bien avec peu de revenus, être interdit bancaire et fiché à la Banque de France ne facilite pas la tâche. Pourtant, obtenir un crédit peut être fort utile surtout lorsqu’il s’agit de faire face aux dépenses de la vie quotidienne comme l’achat d’une voiture afin de trouver du travail, pour pouvoir ainsi rembourser ses dettes. Obtenir un crédit lorsque l’on est interdit bancaire peut donc parfois permettre de sortir de la spirale du surendettement, encore faut-il trouver un organisme de crédit qui accepte de prêter de l’argent aux personnes fichées à la Banque de France. 

En effet, tous les organismes de crédit ont accès aux fichiers FICP et FCC de la Banque de France. Il leur est donc très facile de vérifier la situation financière d’un candidat au crédit et de visualiser ses différents incidents de paiement. C’est dans ces conditions que souscrire un prêt en étant interdit bancaire s’avère particulièrement difficile. Des solutions existent toutefois pour faire face à ce type de situation. 

Les solutions pour obtenir un crédit en étant fiché à la Banque de France

Avant de tenter d’obtenir un crédit, la meilleure des solutions serait bien évidemment de solder l’ensemble de vos dettes de manière à obtenir de la Banque de France que vous ne soyez plus fiché. Une fois l’ensemble de vos dettes soldées, il vous faudra attendre deux mois avant que la Banque de France ne supprime votre nom de ses fichiers. Si toutefois vous ne parvenez pas à solder l’ensemble de vos dettes, d’autres solutions existent pour tenter d’obtenir un prêt.

Le prêt sur gage : si il vous faut de l’argent immédiatement, vous pouvez vous tourner vers le Crédit Municipal pour mettre en gage un objet, en échange duquel une somme vous sera accordée. La somme prêtée dépendra de la valeur de l’objet mis en gage, (en général 50 à 70 % de la valeur). L’objet fait ainsi office de caution. Une fois que vous avez remboursé l’argent avancée avec les intérêts, vous pouvez alors récupérer l’objet mis en gage.

L’hypothèque : l’hypothèque fonctionne sur le même principe que le prêt sur gage, mis à part le fait que cette fois-ci ce n’est pas un objet qui fait office de caution, mais votre logement. Cette solution permet aux personnes en situation d’interdit bancaire d’obtenir plus facilement un crédit, mais attention, en cas d’incapacité de remboursement, c’est alors votre logement qui sera saisi. 

La vente à réméré : cette vente permet de vendre son bien immobilier, mais avec une option de rachat. Vous pouvez ainsi dans un premier temps solder vos dettes, puis racheter votre bien immobilier une fois votre situation équilibrée. Pratique, vous n’avez pas à quitter votre logement. En effet, l’acheteur de votre bien immobilier reçoit chaque mois un loyer de votre part ce qui vous permet de rester dans votre logement. Toutefois, sachez que la procédure de rachat doit intervenir au bout de 5 ans maximum. 

Le micro-crédit pour interdit bancaire : le micro-crédit, qui permet d’obtenir un prêt d’un montant de 300 à 3000 euros, doit être remboursé entre 6 et 36 mois. Ce type de prêt, destiné à un usage privé ou professionnel, permet donc de solder ses dettes si ces dernières ne sont pas trop élevées. L’avantage du micro-crédit, qui comporte des taux d’intérêts compris entre 1,5 et 4 %, est qu’il n’inclut pas dans son coût des frais de dossier ou d’assurance. 

Lorsque vous êtes interdit bancaire, certains organismes comme la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ou l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) peuvent vous proposer un micro-crédit. 

Obtenir un prêt à l’étranger : il est également possible de tenter d’obtenir un prêt à l’étranger, puisque les organismes de crédit se trouvant à l’étranger n’ont pas accès aux fichiers de la Banque de France. Toutefois, cette solution s’avère risquée car si vous réussissez à obtenir un prêt, vous ne serez peut être pas en mesure de le rembourser et votre situation financière ne fera qu’empirer. Autre conseil : assurez-vous que le prêt qui vous sera proposé est bien à taux fixe. 

Tous les guides compte courant
Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.