Découvert : comment limiter les frais bancaires ?

Alexis Guiot - publié le 03/10/2019 à 18:00

En grande majorité, les banques proposent aujourd’hui un découvert autorisé pour leurs clients. Cette flexibilité permet ainsi de pouvoir continuer à utiliser vos moyens de paiement malgré un solde négatif sur votre compte. Cette autorisation de découvert s’apparente à une sorte de crédit à la consommation pour laquelle la banque applique des frais bancaires plus ou moins élevés selon les établissements. Que le solde de votre compte de découvert respecte le plafond de découvert autorisé ou bien le dépasse, cela entraînera forcément des frais bancaires. Afin d’éviter ce genre de frais, il est nécessaire d’adopter les bonnes habitudes pour une meilleure gestion bancaire.
 

Qu’est-ce que le découvert ?

La situation de découvert

De plus en plus, les français n’hésitent plus à utiliser cette flexibilité de paiement. Le plafond et la durée du découvert autorisé sont fixés dans la convention de compte signée lors de l’ouverture de compte. Le montant du découvert autorisé va être fixé selon votre offre et votre situation en accord avec votre banquier. Concernant sa durée, l’autorisation de découvert ne peut excéder une durée de 90 jours consécutifs, sinon cela sera transformé en crédit à la consommation. Exceptionnellement et si votre demande est justifiée, vous avez la possibilité de demander à votre banquier d’adapter le plafond d’autorisation de découvert. Cette facilité de paiement est aujourd’hui accessible dans la quasi-totalité des établissements bancaires. 

Les frais liés au découvert

En tant que service bancaire, l’utilisation de votre autorisation de découvert va entraîner certains frais. Dans le cas où le solde de votre compte ne dépasse pas le plafond de découvert autorisé, seuls les intérêts seront facturés sur le montant du découvert. C’est au moment où le solde franchit le montant fixé pour l’autorisation de découvert que la facture peut fortement augmenter avec l’ajout de commissions d’intervention. Pour éviter les abus de facturation de certaines banques et protéger ainsi les plus fragiles financièrement, les pouvoirs publics ont mis en place une réglementation pour encadrer les frais appliqués pour le découvert. Ainsi, depuis 2014, les frais pour les dépassements de découvert autorisé sont plafonnés : 

  • 8 € pour chaque opération dans une limite de 80 € par mois
  • 4 € pour chaque opération dans une limite de 20 € par mois pour les personnes en situation de fragilité financière

 

Si la banque n’autorise pas au client concerné la possibilité de continuer à payer lorsque le solde de son compte devient négatif ou bien dépasse son découvert autorisé, des frais pour rejet de chèque ou de prélèvement peuvent donc lui être facturés. Là aussi, ces frais sont encadrés : 

  • 30 € pour un rejet de chèque dont le montant est inférieur ou égal à 50 €
  • 50 € pour un rejet de chèque dont le montant est supérieur à 50 €
  • 20 € pour un incident lié à un autre un moyen de paiement (virement, prélèvement)

 

Afin de protéger les personnes déjà fragiles financièrement, les banques ne peuvent facturer plus de 25 € par mois de frais d’incidents bancaires, et ce, quels que soient leur nature. 
 

Comment limiter les frais de découvert ?

S’il est possible de demander une révision du niveau de votre découvert autorisé à votre banquier, cette solution n’apparaît pas comme la plus optimale pour réduire à terme les frais bancaires liés à une situation de découvert. Pour optimiser votre budget bancaire et réduire les frais liés à cette situation, un changement d’habitudes apparaît comme nécessaire. 

Identification de vos besoins bancaires

Payer des frais bancaires chaque mois peut être dû à une mauvaise gestion de vos comptes mais également à la souscription à des services bancaires superflus. En effet, selon la situation de chaque client, les besoins en services bancaires sont variables. Dans la majorité des banques, un package bancaire est proposé aux clients, et ce, quel que soit leur profil. Dans ce package, il est probable que plusieurs services ne vous soient pas utiles. Pour éviter de payer pour ce genre de services superflus, il convient donc de s’intéresser de près aux conditions de votre convention de compte afin de revoir votre offre. Pour réadapter vos services à votre profil, deux solutions s’offrent à vous : 

  • Sélection et souscription aux services bancaires qui vous sont réellement utiles
  • Changement de banque pour une offre plus adaptée

 

Si la seconde solution peut apparaître comme radicale, elle peut s’avérer être la solution la plus intéressante pour limiter efficacement vos frais de découvert.

Améliorer la gestion de son budget 

Assurer un suivi précis et permanent de ses comptes est une des solutions les plus efficaces pour éviter de se retrouver à découvert en fin de mois. Une bonne gestion de vos finances nécessite de dépenser de manière raisonnable et d’éviter les achats superflus surtout si vous risquez de vous retrouver en situation de découvert. Aujourd’hui, les établissements bancaires mettent à disposition de leurs clients des applications pour suivre et gérer au mieux leurs dépenses. Dans le cas où vous avez du mal à adopter une gestion plus raisonnable de votre argent, vous pouvez opter pour un compte sans autorisation de découvert qui vous imposera donc une limite de dépenses. 

Changer de banque pour réduire les frais bancaires

Selon les banques, les grilles tarifaires peuvent fortement varier. Si les variations sur les frais liés au découvert autorisé et à son dépassement sont moins importantes, les tarifs concernant la gestion de compte sont plus à même de varier d’une banque à l’autre. Sur le marché bancaire actuel, les banques en ligne apparaissent notamment comme les établissements les plus intéressants en termes de tarification. En choisissant de changer pour une banque, les clients peuvent notamment profiter d’une tarification intéressante sur différents points : 

  • Carte bancaire gratuite (proposée par la majorité des banques en ligne)
  • Pas de frais de tenue de compte
  • Retraits gratuits
  • Pas de commission d’intervention
  • Frais de découvert faibles
  • Pas de frais bancaires à l’étranger

 

Selon les offres des différentes banques en ligne, il est donc possible de réduire considérablement ses frais bancaires voire même de ne pas en payer du tout sur l’année.
 

Comment utiliser son découvert ?

Si le découvert autorisé apparaît comme une fonctionnalité intéressante pour sa gestion financière, il est important de ne pas en abuser. En effet, les frais qu’il représente peuvent devenir un véritable poids dans votre budget bancaire. Pour limiter les frais qui y sont liés, il convient donc d’adopter un comportement raisonnable et adapté à votre situation financière. Parmi les solutions pour profiter d’un découvert autorisé tout en réduisant vos frais, le changement de banque est envisageable. Grâce à l’aide à la mobilité bancaire, les clients peuvent désormais changer plus facilement de banque et profiter de tarifs plus adaptés et avantageux afin de réduire leurs frais. 
 

Tous les guides compte courant
Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.