3 astuces pour optimiser votre épargne

Florian Billaud - publié le 03/09/2019 à 14:30

Épargner, c'est bien. Mais épargner utilement, c'est mieux ! Aujourd'hui, de nombreux Français font encore le mauvais choix en matière de placement. Résultat, ils perdent du pouvoir d'achat. Voici comment vraiment faire fructifier votre capital !

1. Préférez le compte-titre en actions à certains placements en fonds euros

Le dégel du livret A, dont le taux végète à 0,75 %, n’interviendra pas avant l’horizon 2020. Quant au rendement des contrats d’assurance-vie en fonds euros, il atteint une petite moyenne de 1,7 %. Pour faire de vrais bénéfices, il n’y a donc guère d’autre choix que d’opter pour une autre forme de placement.Si vous souhaitez conserver souplesse et avantages fiscaux, et si vous avez un tant soit peu le goût du risque, l’idéal est de vous tourner vers un contrat d’assurance-vie en unités de compte. En fonction de votre profil d’investisseur, de vos objectifs et de l’évolution des marchés financiers, vous aurez la possibilité de faire évoluer la répartition de votre investissement sur différentes unités de compte, et ainsi de générer des bénéfices plus ou moins importants.Bon à savoir : le contrat mixte pour ne pas perdre trop d’argentUne chute importante des marchés financiers peut mettre à mal votre portefeuille. Avec un contrat mixte, vous minimiserez les risques : une partie de votre épargne seulement sera investie en actions, tandis que l’autre sera sécurisée sur un fonds euros.

2. Penchez-vous sur le taux d'intérêt

C’est sans aucun doute l’un des premiers paramètres à observer. Il faut savoir que les assureurs et les banques ayant pignon sur rue ne sont pas les plus intéressants de ce côté-là, bien au contraire.À titre d’exemple, les rendements de la MACSF (Assureur mutualiste des professionnels de la santé) et de l’AFER (Association française d’épargne et de retraite) se situent respectivement à 2,20 et 2,25 %. En comparaison, ceux des contrats « Poste Avenir » de la Banque Postale (1,10 %), « Protection et Sérénité vie » du Crédit Mutuel (0,90 %) et « Écureuil projet » de la Caisse d’Épargne (0,75 %) sont loin derrière.

3. Prêtez attention aux frais divers

Les produits de placement financier s’accompagnent de nombreux frais. Il y a notamment les frais de gestion, qui oscillent entre 0,3 et 1 % par an, ainsi que les frais de versement, qui peuvent atteindre 5 %. Ceci, sans oublier :Les frais de souscription, qui s’opèrent à l’ouverture du compte ;Les frais d’arbitrage, qui s’appliquent lorsque l’on bascule une partie du capital d’un support vers un autre support ;Ou encore les frais de sortie, qui interviennent à la fermeture du compte.Mis bout à bout, tous ces frais peuvent fortement impacter le rendement réel de votre placement. Observez-les donc attentivement, et surtout, prenez le temps de comparer.Charge à vous d’étudier posément chacun de ces paramètres afin que votre épargne soit la plus fructueuse !

Tous les guides epargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.