Comment établir votre plan d’épargne ?

Cécile Ducommun - publié le 31/10/2019 à 23:23

En France, chaque habitant épargne près de 3000 euros en moyenne par an, mis à part 26 % de Français qui disent ne pas pouvoir mettre d’argent de côté. En Europe, Les Français sont ainsi les champions de l’épargne. Que ce soit pour acquérir un logement, faire fructifier ses économies ou bien préparer sa retraite, établir un plan d’épargne est nécessaire pour parvenir à ses objectifs. Dans ce guide, Radins.com vous explique comment réaliser un plan d’épargne efficace.

Définition de l’épargne

Tout d’abord, définissons les différentes catégories d’épargne disponibles : l’épargne financière et l’épargne non financière.

L’épargne financière regroupe les moyens de paiement que sont les billets, les pièces, les comptes chèques, etc. Quant à l’épargne non financière, il s’agit principalement de l’investissement immobilier. 

Afin d’arbitrer entre ces différentes formes d’épargne, l’épargnant devra prendre en compte plusieurs paramètres comme la liquidité, la sécurité ou bien la rentabilité. 

Etablir un plan d’épargne selon ses objectifs

Pour choisir le produit d’épargne le plus approprié, il est important de commencer par réfléchir à un objectif d’épargne. Ainsi, l’épargnant devra se demander s’il souhaite économiser en cas d’imprévu ou bien s’il veut se constituer un capital en prévision d’un projet en particulier. Etablir un plan d’épargne commence notamment par répondre à cette question fondamentale, en fonction de laquelle les produits d’épargne à sélectionner ne seront pas les mêmes.

Epargner par précaution

Constituer une épargne de précaution doit permettre à l’épargnant de faire face aux imprévus ponctuels se présentant à lui : dépenses dues aux aléas personnels (réparation de la voiture, frais d’obsèques, etc), mais aussi difficultés de trésorerie. Cette épargne doit pouvoir être accessible à tout moment, ainsi il conviendra de privilégier des placements tels que le livret A par exemple. 
 

Se constituer un capital à moyen ou long terme

Si l’objectif de l’épargnant est de se constituer un capital à moyen ou long terme, comme épargner en prévision d’un achat immobilier, des études des enfants, préparer la retraite, transmettre un patrimoine à ses descendants, etc ; alors il faudra privilégier des produits d’épargne sur le long terme. Toute l’épargne ou une partie sera ainsi bloquée sur plusieurs années, dans le but de faire fructifier l’argent placé. 
 

Quels risques êtes-vous prêt à endurer ?

Etablir un plan d’épargne revient également à se questionner au sujet de la prise de risque. Ce niveau de risque correspond à la somme que l’épargnant est éventuellement prêt à perdre. Ainsi, si le souhait de l’épargnant est de se constituer une épargne de précaution, c’est-à-dire de l’argent disponible en cas de besoin, aucun risque ne doit être pris. Si au contraire, l’épargnant souhaite investir à long terme en faisant fructifier au maximum son argent, alors une prise de risque peut être envisagée. 

Ainsi, le potentiel de rendement d’un placement financier est toujours relatif au niveau de risque engendré. En effet, plus le risque de perte d’argent est élevé, plus les intérêts générés sont importants. Il faut donc effectuer un arbitrage entre le risque encouru et la rentabilité d’un produit d’épargne. 

Quel horizon de placement visez-vous ?

L’horizon de placement correspond à une échéance de placement qui peut être à court terme (c’est-à-dire moins de 3 ans), à moyen terme (de 3 à 10 ans) ou bien à long terme (10 ans et plus). Si l’objectif de l’épargnant est de se constituer une épargne à long terme, alors il devra considérer les placements où l’argent est bloqué durant une longue période. 

Afin d’établir un plan d’épargne efficace, Radins.com vous conseille de commencer par vous constituer une épargne de précaution en priorité. Cette épargne, qui idéalement doit correspondre à deux ou trois mois de salaire, vous permettra de faire face à divers imprévus et de pouvoir par la suite épargner sur le long terme si tel est votre souhait. 

Les placements à court terme

Les placements à court terme s’adressent aux épargnants souhaitant disposer d’un capital dont ils peuvent disposer immédiatement ou dans un délai relativement court. Ce type de placement, qui peut être de quelques semaines ou quelques mois, doit protéger le capital tout en le rémunérant.

Les placements à court terme répondent ainsi à plusieurs objectifs : 

  • permettre la récupération du capital à tout moment ;
  • protéger le capital placé ;
  • offrir une rémunération relative au risque encouru, sachant que plus la sécurité d’un placement est haute, moins il sera rémunérateur. 

Pour établir un plan d’épargne à court terme, nous vous conseillons donc de placer votre argent sur les livrets d’épargne. Malgré leur faible rentabilité, ces derniers sont garantis par l’Etat :

  • Le livret A : 0,75 % ;
  • Le livret de développement durable et solidaire (LDDS) : 0,75 % ;
  • Le livret d’épargne populaire (LEP) : 1,25 % ;
  • Le livret d’épargne entreprise (LEE) : 0,50 % ;
  • Le compte d’épargne logement (CEL) : 0,50 % ;
  • Le plan d’épargne logement (PEL) : 1 %.

Les placements à moyen terme

Etablir un plan d’épargne à moyen terme consiste à placer son argent dans des produits de moyen terme, c’est-à-dire au sein desquels l’argent sera bloqué pour trois à cinq ans. Ce type de produits d’épargne offre une meilleure rémunération que les placements à court terme, mais avec moins de liquidité. 

Le Plan d’Epargne Logement et l’épargne salariale sont par exemple de bons produits pour épargner à moyen terme. 
 

Les placements à long terme

Les placements les plus risqués sont particulièrement adaptés à un plan d’épargne long, de huit ans minimum. 

Selon le risque que vous êtes prêt à prendre, nous vous conseillons d’investir en Bourse en direct, ou bien via un PEA, des fonds ou un compte-titres. 

L’assurance-vie en unité de compte permet également l’accès à un large univers de supports, notamment actions. Il peut également être intéressant de s’orienter vers des parts de SCPI et OPCI, voire d’opter pour de l’immobilier locatif en direct. 

Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.