Que faire d'une rentrée d'argent exceptionnelle ?

Florian Billaud - publié le 03/09/2019 à 14:30

Recevoir une somme d'argent de manière impromptue est toujours un motif de satisfaction. Mais s'il y a bien une question qui revient souvent dans ce contexte, c'est de savoir quoi en faire. En vérité, cela dépend à la fois du montant et de votre situation personnelle. Explications.

Quel avenir pour ma rentrée d'argent ?

De prime abord, il peut être tentant de se tourner vers l’épargne, de rembourser tout ou partie de son crédit auto ou encore de financer un projet qui vous tient à cœur. Néanmoins, certains paramètres doivent compter dans votre choix, à commencer par l’état actuel de vos finances et votre environnement familial. Il convient de faire le point sur votre budget, de déterminer les dépenses à venir (remplacement de voiture, études des enfants...) et d’observer le coût des éventuels crédits en cours. Objectif ? Mesurer l’intérêt et le coût de chaque option.Pour vous aider dans votre réflexion, passons en revue trois cas de figure, axés sur différents montants de rentrée d’argent.

1 - Vous percevez l'équivalent d'un mois de salaire

Vous avez un crédit revolving en cours et celui-ci peut être couvert par votre rentrée d’argent ? C’est l’occasion de le rembourser par anticipation. Vous pouvez aussi le rembourser partiellement pour en réduire la durée. Avec un fort taux d’intérêt, qui plus est fluctuant, ce type d’emprunt pèse lourd sur le budget. Il en va de même pour le découvert bancaire, qui s’accompagne d’agios particulièrement élevés. Si vous le pouvez, soldez-le.Vous n’êtes dans aucune de ces situations ? Dans ce cas, si vous n’avez pas de besoins immédiats, le mieux est de faire un placement sur un livret. Le taux d’intérêt est certes faible, mais vous gardez la mainmise sur votre argent. Si un événement inattendu venait à se présenter (panne de frigo, de voiture, etc.), vous pourrez y faire face.

2 - Vous percevez l'équivalent de trois mois de salaire

Avec cette somme, vous pourrez voir à plus long terme. Concernant les crédits à la consommation, renseignez-vous sur les conditions et les éventuelles pénalités en cas de remboursement anticipé (partiel ou total). Pour ce qui est du crédit immobilier, voyez si une indemnité est à verser. À noter que le remboursement doit représenter au minimum 10 % du montant total de l’emprunt (sauf bien sûr si le solde en lui-même est inférieur).Toujours est-il qu’au préalable, il est judicieux de se demander s’il n’est pas mieux de placer son argent. Car en cas d’imprévu, mieux vaut pouvoir compter dessus plutôt que de devoir souscrire un crédit à la consommation au taux finalement plus élevé que le crédit remboursé.

3 - Vous percevez l'équivalent de six mois de salaire

À supposer que vous n’ayez pas de crédit ni besoin de fonds de secours, vous pouvez envisager un placement à long terme (PEL, Perp, Perco...). Si vous souhaitez transmettre votre patrimoine, l’assurance-vie et la donation se présentent comme des solutions intéressantes.Conseil : faites-vous accompagnerOutre votre conseiller bancaire, vous pouvez vous adresser à un notaire ou encore à une association familiale pour bénéficier de conseils avisés.Vous l’aurez compris, il n’y a pas de solution type. La gestion d’une rentrée d’argent exceptionnelle relève du cas par cas. Quelle que soit votre situation, pour éviter de regretter votre choix, prenez le recul nécessaire.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.