L'assurance vie en euros

Cécile Ducommun - publié le 13/12/2019 à 12:35

C'est un fait, le livret A reste le placement préféré des Français, mais avec un taux à 0,75 % au 1er janvier 2020, sa cote stagne, et l'assurance-vie en euros attire de plus en plus de ménages. Un bon moyen de se constituer un capital pour réaliser vos projets. Profitez-en !
 

L'assurance vie : un placement rentable

L'assurance vie : c'est quoi ?

Votre épargne est placée sur un support sécurisé (des obligations à long terme) et tous les ans vous êtes assuré de toucher les intérêts. Ces intérêts sont ajoutés chaque année à votre capital et produisent à leur tour des intérêts. A l'échéance du contrat, le banquier ou l'assureur s'engage à vous restituer le montant initial déposé à l'ouverture de l'assurance-vie, assorti des intérêts auxquels seront retranchés des frais de versement (en moyenne 2 % sur chaque versement) et des frais de gestion (en moyenne de 0,6 à 1 % par an).

Des frais d'entrée, 5 % maximum, sont souvent demandés à l'ouverture du contrat. L'assurance-vie n'est pas réservée aux « riches ». Des contrats s'ouvrent à partir de 500 € pour les versements libres ou ponctuels et 45 € pour les versements mensuels. Vous avez le choix entre ces différents versements.
 
Astuce : échappez au frais d'entrée en souscrivant une assurance-vie auprès d'une banque en ligne. Cette solution ne vous convient pas ? Alors n'hésitez pas à les négocier.
 

L'assurance vie : quels avantages ?

En 2017, le taux moyen des contrats atteignait 1,80 %, net de frais de gestion. La participation aux bénéfices des contrats d'assurance-vie reste supérieure aux rendements du Livret A et du LDD.
 
L'un des atouts de l'assurance-vie, c'est l'avantage fiscal qu'elle procure. Ainsi, depuis le 27 septembre 2017 et la loi Macron, la fiscalité est calculée en fonction de l’ancienneté du contrat d’assurance vie. 

 

  • Entre 0 et 8 ans : l’imposition est de 30 % ;
  • Au-delà de 8 ans : l’imposition pour les versements inférieurs ou égaux à 150 000 euros est de 24,7 % ; l’imposition pour les versements supérieurs à 150 000 euros est de 30 %. 

A savoir que pour un célibataire, l'abattement annuel est de 4 600 euros, ou bien de 9 200 euros pour un couple. 

Votre argent est toujours disponible. Pas de soucis donc pour le retirer, tout ou partie, avant 8 ans, … mais vous perdrez l'avantage fiscal. Tant que vous n'effectuez pas de retrait, les intérêts accumulés sont exonérés d'impôt sur le revenu.
 
Frais d'entrée, frais de gestion et imposition en cas de sortie avant les 8 ans, ça vous paraît beaucoup. Ne soyez pas effrayé, l'assurance-vie reste néanmoins plus intéressante qu'un livret A.
 
Astuce : en cas de clôture avant les 8 ans, vous pouvez opter pour une imposition au barème de l'impôt sur le revenu, qui, selon votre tranche d'imposition, peut être plus intéressante que le prélèvement forfaitaire.

L'assurance vie : pourquoi ?

Acheter un logement… dans plusieurs années. L'assurance-vie est alors intéressante pour un étudiant (20 ans) ou un jeune déjà dans la vie active qui touche un salaire et dispose d'un livret A. Avec des versements programmés, il se crée un capital qui sera exonéré d'impôt sur le revenu s'il attend 8 ans.
 
Protéger son patrimoine. Les capitaux transmis via l'assurance-vie profitent d'une exonération de droits de succession jusqu'à 152 500 € par bénéficiaire à condition que les versements du souscripteur soient effectués avant ses 70 ans. Après 70 ans l'avantage est plus maigre. Le capital ne bénéficie que d'un seul abattement de 30 500 € que se partagent tous les bénéficiaires.
 
Financer les études des enfants. Tout dépend du temps que vous avez devant vous. A l'entrée au collège l'ouverture d'une assurance-vie s'avère une bonne opération. Votre enfant ayant 7/8 ans devant lui avant de commencer ses études supérieures, vous bénéficierez donc d'une fiscalité allégée au retrait du contrat ou à sa clôture
 
Avoir un complément de revenu à la retraite. Avec l'assurance-vie vous avez deux options : toucher une rente jusqu'à votre décès ou obtenir des versements programmés tirés de votre capital, tout en continuant à vous rapporter des bénéfices.

Tous les guides epargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils banque
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.