Fraudes : les banques remboursent de moins en moins leurs clients

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 22/10/2020 à 10:06

L’UFC Que Choisir alerte les consommateurs sur une tendance inquiétante : les banques rembourseraient de moins en moins leurs clients victimes de fraudes.

Femme carte bancaire
Les non-remboursements de fraudes par les banques ont augmenté de 4% d'une année sur l'autre.

Une réglementation en faveur des consommateurs

Les banques auraient-elles des oursins dans leur portefeuille ? Oui si l’on en croit l’association de consommateurs UFC Que Choisir. Cette dernière révèle dans une enquête publiée jeudi 22 octobre que les banques rembourseraient de moins en moins leurs clients victimes de fraudes. Parmi les fraudes les plus courantes, celles portant sur les paiements en ligne, et les paiements sans contact.

Un comble quand on sait que la réglementation a évolué, et qu’elle est aujourd’hui davantage protectrice des consommateurs qu’auparavant. Cela dit, les chiffres ne mentent pas. D’après l’association UFC Que Choisir, près d’un tiers (30%) des victimes de fraudes n’ont pas été remboursées par leur banque, sur les douze derniers mois. Un chiffre en hausse de 4%, précise l’association de consommateurs.

Des manœuvres pour se soustraire à leur obligation de rembourser

Une situation qui inquiète l’UFC Que Choisir, qui rappelle que depuis 2019, avec l’évolution des moyens d’authentification en ligne, les victimes ne peuvent plus être accusées de négligence. En effet, le code unique pour s’identifier sur Internet n’est plus le seul standard. Il faut lui ajouter désormais des mots de passe supplémentaires, voire des systèmes de reconnaissance digitale.

L’UFC Que Choisir va même plus loin en affirmant que les banques mettraient au point des manœuvres pour se soustraire à leur obligation de rembourser l’argent escroqué aux victimes. Une accusation lourde que balaie d’un revers de la main la Fédération bancaire française, qui précise qu’une fois la fraude avérée, chaque banque met en place une procédure pour apprécier le cas, et assurer son bon traitement.

À lire aussi Fraude à la carte bancaire : comment récupérer votre argent rapidement ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.