Carte bancaire avalée par un distributeur : que faire ?

Marie Caillet - publié le 13/05/2020 à 09:45

Votre carte bancaire vient d’être avalée par un distributeur. Dans un univers où l'argent liquide est de plus en plus marginalisé, vous voilà fort dépourvu. Que faire pour remédier rapidement à la situation ?

Dans quels cas le distributeur confisque-t-il la carte bancaire ?

Le DAB (Distributeur Automatique de Billets) avale automatiquement la carte bancaire dans certaines situations :

  • Si vous tapez trois fois un code erroné ou si vous attendez trop longtemps avant de récupérer votre carte après une opération. 
  • Si votre carte a dépassé sa date de validité.
  • Si un ordre bancaire a signalé un dépassement de découvert et donc une interdiction de retrait d'argant.
  • Si vous êtes victime d'une escroquerie. Dans ce dernier cas, la confiscation fait suite à l’installation frauduleuse d’un dispositif de capture de cartes. Les dispositifs frauduleux de type « collet marseillais » sont souvent suffisamment bien conçus pour passer inaperçus. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à faire opposition.
  • Il arrive aussi, plus rarement, que la confiscation résulte d’un bug du DAB. Même s’ils sont très sûrs, aucune machine n’est totalement parfaite. 

Que faire ?

Si l’agence de rattachement du distributeur est ouverte, signalez immédiatement l’incident au guichet. Le conseiller pourra vérifier les causes de cette confiscation et éventuellement vous la restituer après quelques vérifications d’usage et sur présentation d’une pièce d’identité. Pour des raisons de sécurité, beaucoup d’agences bancaires doivent cependant attendre le passage de l’équipe habilitée à intervenir sur le DAB pour récupérer la carte confisquée. Bien évidemment, si cette confiscation résulte d’un ordre de votre banque, celle-ci ne vous sera en aucun cas restituée. Cela serait d’ailleurs totalement inutile puisque la carte est dans ce cas mise en opposition.

Récupérer sa carte ou faire opposition ?

Si vous ne pouvez pas récupérer immédiatement votre carte, contactez votre banque. Celle-ci vous conseillera probablement de faire opposition. En dehors des heures ouvrables, faites systématiquement opposition en appelant soit le numéro 24h/24 fourni par votre banque soit le 0892 705 705 (0,34 € par minute). 

À l’étranger, composez le numéro donné par votre banque au moment de la signature de votre contrat carte bancaire ou le numéro inscrit sur l’automate concerné. Si la carte a été confisquée par un distributeur automatique de billets appartenant à un réseau bancaire autre que celui ayant émis celle-ci, le temps de restitution peut être extrêmement long ! L’agence concernée risque en effet de renvoyer la carte confisquée vers son siège qui l’adressera vers celui de votre banque. Ce denier l’enverra ensuite vers votre agence de domiciliation bancaire qui vous contactera pour vous la remettre : comptez pour ce circuit fastidieux un délai d’un mois minimum ! Il vaut donc largement mieux faire opposition et bénéficier de la fabrication d’une nouvelle carte disponible en moins d’une semaine. Pensez à conserver le numéro d’opposition qui vous sera donné au moment de la concrétisation de cette dernière.

La fourniture d’une nouvelle carte est un service facturé, conformément aux dispositions de votre contrat. Une carte avalée peut vous handicaper un certain temps surtout si vous êtes à l’étranger. Il est donc prudent de bien mémoriser son code et de gérer son compte bancaire avec la sagesse du bon père de famille. 

La confiscation d'une carte bancaire par un DAB peut arriver à n'importe qui. Soyez réactif et contactez rapidement votre banque pour faire opposition si vous soupçonnez une fraude. Une deuxième carte bancaire peut aussi vous dépanner si vous êtes inscrit dans une autre banque : cela vous permettra d'attendre la restitution de votre carte sans problème de paiement.

Tous les guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.