Un compte sans banque : comment ça marche ?

Florian Billaud - publié le 03/09/2019 à 14:30

Le compte sans banque a été officiellement lancé le 11 février 2014 par la Financière des paiements électroniques (FPE), affiliée à la Confédération des buralistes français. Simple et rapide à mettre en place, il est ouvert aux particuliers comme aux professionnels, sans condition de revenus. Coup de projecteur sur ce service bancaire alternatif !

Quelle est la procédure à suivre pour ouvrir un compte sans banque ?

Pour ouvrir un tel compte, vous pouvez vous rapprocher soit d’un buraliste, soit d’un site Internet proposant ce type de service. Vous devrez alors fournir obligatoirement une pièce d’identité et un numéro de téléphone mobile. Une fois ces formalités accomplies, votre compte sera ouvert et actif de manière immédiate. Dans le même temps, il vous sera délivré une carte bleue ainsi qu’un RIB (relevé d’identité bancaire).

Le mode de fonctionnement du compte sans banque

Ce type de compte fonctionne comme un compte bancaire traditionnel, à deux différences près toutefois :Il n’est pas possible d’obtenir de chéquier ;Le découvert bancaire n’est pas autorisé.Mis à part cela, le titulaire du compte est libre de gérer son compte et d’en suivre l’évolution, d’émettre ou de recevoir des virements, de mettre en place des prélèvements automatiques, de déposer des espèces et, bien entendu, de procéder à des paiements, y compris sur Internet.À noter : des paiements en ligne sécurisésDès lors que vous achetez sur un site en ligne, un SMS de confirmation contenant un code vous est envoyé afin de valider le paiement.

Qui peut souscrire à ce service ?

La grande force du compte sans banque, c’est qu’il est accessible à tous, dès la majorité. Peuvent ainsi y accéder :Les étudiants ;Les jeunes actifs sans revenus réguliers ;Les personnes sans revenus ;Les personnes en situation d’interdit bancaire ;Les personnes endettées ou surendettées ;Les individus de nationalité étrangère domiciliés en France.

Quel est le coût d'un compte sans banque ?

Sur le marché, il existe 3 grands acteurs du compte sans banque, chacun pratiquant ses tarifs propres.Nickel, proposé par BNP ParibasPour un compte Nickel, il vous faudra compter :20 € par an d’abonnement ;Des frais de 1 € par retrait d’espèces au distributeur automatique ;Des frais de 50 centimes par retrait d’espèces chez le buraliste ;Des frais de 2 % en cas de dépôt d’espèces chez le buraliste.C-Zam, proposé par Carrefour BanqueUn compte C-Zam vous coûtera :5 € à l’ouverture ;1 € par mois de tenue de compte ;1 € par retrait au distributeur automatique en zone euro, hors DAB Carrefour Banque et BNP Paribas (dans ce cas, les retraits sont gratuits).AnytimeEnfin, Anytime propose deux offres distinctes : l’une pour les particuliers, l’autre pour les professionnels.Si vous êtes particulier, comptez :27 € par an d’abonnement ;2 € par retrait au distributeur en zone euro ;30 centimes par virement.Si vous êtes professionnel, 2 formules sont proposées. Comptez alors :9,50 € par mois (soit 114 € par an) pour la formule compte/MasterCard ;79 € à l’ouverture du compte + 9,50 € par mois + 1,7 % pour les transactions via le TPE pour la formule compte/MasterCard/terminal de paiement électronique.Désormais, vous êtes incollable sur le compte sans banque, et à même de savoir si ce service est fait pour vous. Outre une souscription d’une simplicité déconcertante, vous n’aurez aucune surprise quant aux tarifs appliqués puisqu’ils sont clairs et transparents. Ce qui n’est pas monnaie courante au sein des établissements bancaires !Si toutefois vous préférez garder votre compte en banque, pensez à comparer pour trouver les meilleurs prix et les meilleures conditions : JE COMPARE

Tous les guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.