Quelles sont les néobanques françaises ?

Alexis Guiot - publié le 01/05/2020 à 18:00

En plein développement, le secteur de la néobanque a vu de nombreux acteurs émerger ces dernières années. Parmi ces nouveaux acteurs, on trouve de nombreuses néobanques françaises. Destinées aux professionnels ou aux particuliers, ces néobanques ont développé un service particulièrement novateur pour répondre au mieux aux besoins et aux habitudes des clients. Afin de découvrir quelles sont les différentes solutions pour optimiser votre gestion bancaire au quotidien, nous faisons ici une présentation des différentes néobanques françaises du marché. 
 

Nickel : la première néobanque française

Apparue sur le marché en 2014, Nickel (anciennement Compte Nickel) est le premier compte sans banque français. Uniquement distribuée chez les buralistes, l’offre Nickel permet d’ouvrir un compte facilement et très rapidement, et ce, quel que soit votre profil. Sans découvert autorisé, Nickel permet ainsi d’avoir un compte bancaire sécurisé et accessible même pour les personnes en interdit bancaire. Proposée à 20 € par an, l’offre de Nickel s’avère particulièrement intéressante pour avoir un compte et un moyen de paiement au meilleur prix. 
 

Orange Bank : une banque moderne

Lancée le 2 novembre 2017, Orange Bank fait partie des néobanques les plus récentes. Appartenant à l’opérateur mobile Orange, cette néobanque propose un service bancaire parfaitement adapté pour une utilisation sur mobile. Afin de rentabiliser les investissements qui ont été particulièrement importants, Orange Bank a rapidement développé son offre bancaire afin de séduire une large clientèle. S’adressant à une clientèle jeune et connectée, elle propose aujourd’hui un service bancaire très intéressant et pouvant être suffisant pour ce type de clients. 
 

Qonto : une néobanque pour les professionnels

Présente sur le marché depuis 2017, Qonto est une néobanque française qui a lancé son service en s’adressant aux professionnels. Cette nouvelle solution bancaire apparaît comme mieux adaptée pour répondre aux besoins des professionnels que les banques traditionnelles. En effet, en développant une offre sur-mesure pour les professionnels, Qonto leur permet de gagner du temps sur leur gestion bancaire qui peut s’avérer particulièrement chronophage. A tout moment et directement depuis leur mobile, les professionnels peuvent ainsi contrôler au mieux leurs comptes. 
 

Ma French Bank : une offre unique

Filiale de la Banque Postale, Ma French Bank a été lancée en juillet 2019 afin de capter une nouvelle clientèle, et notamment les jeunes. Alors que la concurrence était déjà importante sur le marché, Ma French Bank a choisi de se démarquer en proposant une offre unique pour 2 € par mois. Permettant à ses clients d’avoir accès à tous les principaux services bancaires, elle dispose également d’une offre de micro-crédit, particulièrement rare chez les néobanques. Avec cette néobanque, la Banque Postale propose ainsi une offre bancaire parfaitement pensée pour les besoins actuels des clients et notamment les jeunes qui souhaitent gérer facilement leurs comptes directement depuis leur smartphone. 
 

EKO : un service client de qualité

Afin d’avoir une présence sur le secteur de la néobanque, le Crédit Agricole a choisi de lancer son offre Eko en novembre 2017, quelques semaines après Orange Bank. Proposée à 2 € par mois, cette néobanque présente toutes les principales caractéristiques de ses concurrentes. Néanmoins, elle se démarque sur le marché du fait qu’elle permet à ses clients d’accéder aux services du Crédit Agricole et les accompagne au mieux avec un conseiller bancaire qui leur est dédié. 
 

C-zam : une néobanque à moindre coût

Appartenant au groupe Carrefour Banque et Assurance, C-zam a été lancée sur le marché de la néobanque en 2017. Disponible en libre-service dans les magasins Carrefour, C-zam est un coffret bancaire à 5 € contenant une carte Mastercard, un compte avec un RIB et la possibilité de réaliser tous les virements et les prélèvements directement depuis l’appli. Permettant de payer à l’international, l’offre C-zam présente ainsi de nombreux atouts, et ce, à un prix particulièrement abordable puisque les clients doivent débourser seulement 1€ par mois pour accéder à tous ces services.
 

Les anciennes néobanques françaises

Sur ce marché particulièrement concurrentiel, tous les acteurs n’ont pas pu réussir à se faire une place. C’est le cas notamment de deux néobanques françaises qui ont dû arrêter leur activité au bout de quelques années seulement. 

Ditto Bank

Lancée sur le marché en 2015, Ditto Bank avait pour projet de s’adresser à une clientèle qui voyage et qui est connectée à l’international. Pour cette clientèle exigeante, Ditto Bank proposait ainsi de réaliser facilement, et au meilleur prix, des paiements dans le monde entier. Face à la concurrence de plus en plus importante, Ditto Bank a choisi de se réinventer et d’orienter son offre vers les professionnels. Particulièrement adaptée pour les fintechs et les TPE/PME, Ditto Bank se consacre désormais à l’accompagnement des professionnels dans leur gestion bancaire.  

Morning

Depuis 2017, Morning proposait un service bancaire innovant avec l’ouverture de compte collaboratif pour faciliter les échanges d’argent entre proches. Malgré son caractère innovant, cette néobanque a dû mettre un terme à son activité au début de l’année 2020. Ne proposant plus l’ouverture de compte bancaire, Morning a réduit son activité à une offre de cartes cadeaux et la création de cagnottes.
 

Le marché de la néobanque en France

Sur ce marché en plein de développement, on retrouve différents types de néobanques qui proposent divers services selon les établissements. Alors que la concurrence est particulièrement importante sur ce marché, les néobanques doivent redoubler d’effort pour proposer un service de qualité et avec des fonctionnalités  innovantes afin de se démarquer. Accessibles au plus grand nombre de par leurs faibles coûts, les néobanques ont également l’avantage de permettre aux interdits bancaires d’avoir malgré tout un compte et une carte de paiement. Si ce secteur est encore relativement récent, il pousse les banques en ligne a modifier en partie leur offre, notamment sur les paiements étrangers qui sont, pour la plupart, sans frais chez les néobanques. 

Sur le marché français, les principaux acteurs ne sont pas tous français. En effet, même si la place de Nickel est particulièrement importante, cette néobanque doit faire face à N26, néobanque allemande, et Revolut, néobanque britannique, qui apparaissent comme les principaux acteurs du marché européen. Pour bénéficier d’un compte mobile facilement accessible et contrôlable directement depuis son smartphone, l’offre des néobanques présentent ainsi de véritables atouts qui séduisent de plus en plus de clients, et notamment les jeunes. 
 

Tous les guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.