Prêt entre particuliers : comment ça marche ?

Alexis Guiot - publié le 15/05/2020 à 18:00

Dans le cas où vous avez des difficultés pour obtenir un crédit auprès de votre banque ou bien si vous jugez que les taux d’intérêts proposés sont trop élevés, vous avez la possibilité de vous tourner vers le prêt en particuliers. Pratiquée entre amis ou entre membres de la famille, cette solution de financement s’est développée avec l’émergence de nouvelles plateformes sur internet. Si vous souhaitez emprunter en dehors du système bancaire, la solution du prêt entre particuliers peut ainsi être une option intéressante. Nous vous présentons ici en détail comment fonctionne cette forme de prêt. 
 

Le prêt entre particuliers : qu’est-ce que c’est ?

Pour réaliser certains projets, vous pouvez avoir besoin de contracter un emprunt : achat d’une voiture, réalisation de travaux dans votre logement… Si, dans la plupart des cas, les particuliers se tournent vers leur banque pour les aider à financer leur projet, d’autres solutions existent. Parmi elles, le prêt entre particuliers doit être considéré. Permettant d’obtenir rapidement les fonds nécessaires et évitant les frais appliqués par les banques, cette solution de financement présente de vrais atouts. 
 

Comment fonctionne cette solution de financement ?

Comme son nom l’indique, le prêt entre particulier (également appelé PAP ou P2P) correspond à un prêt d’argent entre deux personnes physiques. Réalisée sans aucun intermédiaire bancaire, cette solution de financement peut s’avérer intéressante en fonction des projets et de la somme nécessaire pour les réaliser. Le recours à ce type d’emprunt est en plein développement grâce à l’essor de plateformes spécialisées sur internet. En effet, plusieurs sites permettent aujourd’hui le prêt entre particuliers ou le financement de masse : financement participatif, crowdfunding, crowdlending. 
 

Un prêt sans frais à avancer ?

Avant toute chose, il est essentiel de distinguer le prêt entre particuliers et le financement participatif. En effet, dans le cadre du prêt entre particuliers le prêteur est rémunéré par l’application d’un taux d’intérêt sur la somme prêtée. A l’inverse, le financement participatif correspond à des opérations de don pour permettre le développement de projets, n’impliquant pas de remboursement donc. 

Dans le cas d’un prêt entre particuliers, il est essentiel de savoir que l’emprunteur n’a aucun frais à avancer avant d’obtenir l’emprunt. Dans le cas contraire, il est probable que l’emprunteur soit arnaqué et qu’il avance des frais sans jamais obtenir la somme qu’il souhaitait emprunter. De plus, il faut savoir qu’aucun frais de dossier ne peuvent être facturés dans le cadre d’un prêt entre particuliers (seules les banques peuvent demander ce genre de frais).
 

Une solution de financement encadrée par la loi

Pour financer un projet, vous n’êtes en aucun cas obligé de passer par un établissement bancaire. En effet, le prêt entre particuliers est autorisé avec l’application d’un certain cadre. En effet, dans le cas où le montant du prêt est supérieur ou égal à 760 €, une déclaration à l'administration fiscale doit être réalisée. Cette déclaration va avoir plusieurs effets : 

  • Pour le prêteur : le montant du prêt est intégré dans son actif successoral et les intérêts qu’il perçoit pour le remboursement de l’emprunt doivent être mentionnés dans sa déclaration de revenus. 
  • Pour l’emprunteur : la déclaration lui permet de justifier que le prêt contracté ne correspond pas à un “don manuel”.
     

Les règles à respecter

Dans le cas où le montant du prêt entre particuliers est supérieur à 1 500 €, la seule déclaration à l’administration fiscale n’est pas suffisante. En effet, la réalisation d’un écrit entre les deux parties est nécessaire afin de prouver l’existence d’une dette entre les deux particuliers. Pour être valable, cet écrit peut avoir la forme d’un contrat de prêt ou d’une reconnaissance de dette. Dans ce contrat, plusieurs informations doivent être mentionnées : 

  • Le montant du prêt
  • La durée de remboursement
  • La fréquence des mensualités
  • Les taux d’intérêt 

En ce qui concerne les taux d’intérêt du prêt, il faut savoir qu’ils sont également réglementés. En effet, afin d’éviter les abus, la Banque de France fixe des taux d’usure qui correspondent aux taux maximums qui peuvent être appliqués, autant pour un prêt entre particuliers que pour un prêt bancaire.
 

Quels sont les avantages d’un prêt entre particuliers ?

Des démarches simplifiées 

L’un des premiers avantages du prêt entre particuliers concerne les démarches et les formalités. En effet, tout en respectant les différentes obligations légales, les modalités de l’emprunt peuvent être librement fixées entre les deux parties. Cette liberté permet ainsi à l’emprunteur de bénéficier d’un taux d’intérêt généralement plus avantageux et d’une plus grande marge de manoeuvre au niveau des délais et de la fréquence des remboursements. 

Une solution en cas de refus des banques

Dans le cas où vous êtes confronté à des refus de la part des organismes de prêt ou bien si vous estimez que les taux d’intérêt appliqués sont trop élevés, la solution du prêt entre particuliers peut donc être intéressante. De plus, le fait de contracter un prêt entre particuliers permet à l’emprunteur de profiter de modalités de remboursement généralement plus intéressantes et adaptées à sa situation.

Une rentabilité intéressante pour le prêteur 

Les prêteurs sont attirés par ce type d’opérations puisqu’elles sont particulièrement rémunératrices. En effet, contrairement à d’autres produits d’épargne (livret, assurance-vie…), la rentabilité du prêt entre particuliers s’avère très intéressante : en moyenne 5%. De plus, cet investissement apparaît comme particulièrement sécurisé puisque le prêteur connaît la personne à qui il prête l’argent. Dans le cas où le prêt se passe sur une plateforme dédiée, le prêteur est généralement protégé par l’assurance qui garantit le bon remboursement en cas de défaut de paiement. 

Le prêt entre particuliers : un financement accessible

Qui souscrit ce type de prêt ? 

Si le prêt entre particuliers peut donc être une solution pour les particuliers qui font face à des refus (endettés ou à faibles ressources), il n’est pas réservé à ce type d’emprunteur. En effet, les jeunes actifs ou entrepreneurs qui ne disposent pas de solides garanties peuvent avoir recours à ce type de prêt. Permettant de fixer facilement les conditions de l’emprunt à partir d’une véritable confiance entre les deux parties, le prêt entre particuliers s’avère particulier intéressant. 

Pour quel projet ? 

Sur le marché du crédit, on retrouve différentes offres pour les divers projets de la vie. Grâce à ses conditions souples, le prêt entre particuliers peut être utilisé pour différents projets en même temps : achat d’un véhicule, réalisation de travaux, lancement d’entreprise… L’utilisation des fonds par l’emprunteur est donc libre et ne nécessite pas la production de justificatifs. Cette liberté dans l’utilisation des fonds s’avère être un véritable atout pour les emprunteurs. 

Quels sont les montants empruntés ? 

Le montant du prêt entre particuliers n’est pas réglementé et peut donc aller du microcrédit jusqu’à des prêts plus importants. Permettant d’obtenir facilement et rapidement les fonds nécessaires, les emprunteurs peuvent ainsi réaliser leurs projets dans les meilleurs délais ou bien faire face à une situation exceptionnelle : 

  • Facture importante ou dépenses imprévues (panne de véhicule ou de produits d'électroménager)
  • Création d’entreprise et lancement de projet

Le fait de passer par un prêt entre particuliers vous permettra ainsi d’obtenir rapidement les fonds dont vous avez besoin, et ce, tout en payant moins cher qu’en faisant appel à votre banque. 

Le prêt entre particuliers : une solution de plus en plus utilisée

N’ayant pas de limite au niveau des sommes pouvant être empruntées, le prêt personnel peut ainsi correspondre à des petites comme à des plus grosses sommes comme l’achat d’un bien immobilier. Par exemple, le site de prêt entre particulier Younited Credit offre la possibilité de contracter un crédit immobilier grâce à l’agrément de la Banque de France que le site a récemment reçu.

Grâce au développement de ces plateformes, le recours à ce type de crédit est ainsi en plein développement et se fait plus facilement et de manière sécurisée. Ces plateformes permettent de trouver facilement un prêteur sérieux et honnête grâce aux garanties qu’elles présentent. Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé d’utiliser les principales plateformes du marché dont le sérieux et la fiabilité ont été reconnus.
 

Quelles sont les limites de ce type de prêt ?

Si ce type d’emprunt permet aux personnes ayant des difficultés à obtenir un accord par les établissements de prêt, il faut savoir que certains profils ne pourront pas obtenir un prêt entre particuliers. En effet, les particuliers qui ont été inscrits au fichier des interdits bancaires de la Banque de France (FICP) n’auront pas la possibilité de trouver un prêteur pour accepter leur demande.

Dans le cas où ces personnes trouveraient malgré tout un prêteur, cela peut être une arnaque et il convient alors de faire très attention au prêteur. Pour éviter les mauvaises, privilégiez donc les plateformes reconnues et habilitées auprès de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation).
 

Tous les guides crédit
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.