Faire son fonds de financement pour un projet personnel

Marie Caillet - publié le 24/07/2020 à 10:00

Entrepreneur, artisan ou artiste dans l'âme, vous avez développé un plan d'action pour un projet personnel qui vous tient à cœur : investissement immobilier ou mobilier, création de jeu de société, d'album, lancement d'entreprise... Si vous ne pouvez pas financer la totalité de votre projet vous-même, il est possible de créer un fonds de financement en faisant appel à des contributeurs.

Avant de faire les démarches : rassembler un fonds propre

Aujourd'hui, les projets personnels sont nombreux et peuvent être financés via de nombreuses plateformes et sponsors. Quelle que soit son origine, la contribution à un frais de financement demande à être remboursée, souvent avec intérêts. Il est donc conseillé de prendre le temps de vous créer un fonds propre, c'est-à-dire un apport personnel dédié à votre projet. Cet effort financier aura plusieurs avantages :

  • Vous vous endettez moins. C'est un véritable confort pendant le lancement du projet, mais aussi sur le long terme : la somme à rembourser le sera plus rapidement et cela vous causera moins d'inquiétudes.
  • Un apport personnel est le garant de votre sérieux : il prouvera à vos contributeurs que vous vous donnez les moyens de vos ambitions et que vous êtes capable de bien gérer vos finances. Cela les rassurera quant à votre capacité à les rembourser dans les temps.

Prenez donc le temps de rassembler l'argent nécessaire : il est conseillé de pouvoir financer soi-même 20 % du projet minimum pour augmenter ses chances d'obtenir un fonds de financement extérieur. Vous pouvez soit utiliser de l'argent mis de côté sur votre Livret A ou autre support d'épargne, soit budgétiser sur une période donnée en mettant de côté une somme régulière chaque mois.

Faire son fonds de financement en sollicitant un prêt bancaire : la méthode classique

La banque est la première solution à laquelle on pense lorsqu'il s'agit de trouver un fonds de financement. Ce recours présente plusieurs avantages :

  • Les fonds, si vous les obtenez, sont débloqués rapidement auprès d'un organisme solide et reconnu.
  • Il existe plusieurs sortes de crédits en-dehors du prêt bancaire classique : le prêt conventionné, le prêt épargne logement, le prêt à taux zéro...

Solliciter une banque implique aussi plusieurs contraintes et inconvénients :

  • Pour un dossier solide, mieux vaut avancer un apport conséquent (30 % minimum de la totalité du projet). Cela vous donnera une marge de manœuvre pour négocier au mieux les intérêts.
  • L'obtention du fonds de financement va beaucoup dépendre de votre projet. Un crédit mobilier, immobilier ou un crédit à la consommation classique est possible moyennant un bon apport. En revanche, des projets plus risqués comme une création de start-up ou un projet artistique sont moins susceptibles d'être financés facilement par ce biais.

Démarcher des investisseurs : le recours des entrepreneurs et des start-ups

Si votre projet est jugé trop atypique ou trop risqué par les établissements bancaires, vous pouvez procéder à ce qu'on appelle une levée de fonds. Il s'agit de s'adresser à des investisseurs privés ou publics qui vous permettront d'augmenter le capital de votre projet. Ce recours peut aussi avoir un effet de levier pour solliciter ensuite un fonds de financement plus important. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important de suivre plusieurs étapes lors de votre demande de fonds de financement :

  • Montez soigneusement votre dossier. Celui-ci comprend bien sûr l'exposition de vos fonds propres, mais demande aussi un travail de pitch pour présenter votre projet personnel de façon convaincante et construite.
  • Trouvez votre agent de placement financier. Ce sera la première personne que vous devrez convaincre, dossier à l'appui. Cette personne vous orientera ensuite vers les investisseurs adaptés à votre projet.

Faire un crowdfunding : la méthode 2.0

Si votre projet est trop hors des clous pour une banque ou trop modeste (ou risqué) pour intéresser des investisseurs, vous pouvez vous tourner vers une solution sur le web : le crowdfunding, ou financement participatif. Le principe est simple : vous créez la page de votre projet et la renseignez de façon exhaustive et accrocheuse afin de renseigner les internautes sur la finalité du projet et l'utilisation que vous ferez de votre fonds de financement. Les internautes intéressés pour financer votre projet avanceront ensuite la somme de leur choix. Comme on dit, les petits ruisseaux font les grandes rivières !

Seule contrainte, le temps : si vous n'avez pas réuni 100 % de votre financement au bout d'une durée donnée (30 jours, 2 mois, en fonction de la plateforme), le financement est annulé et chaque internaute récupère sa mise. L'avantage de ce type de plateforme est sa grande souplesse : vous pouvez présenter n'importe quel type de projet (voyage, projet artistique, commerce...), à la seule condition qu'il soit financé dans les temps.

Plusieurs formules de prêts existent pour financer votre projet personnel. Prenez le temps de bien définir votre business plan et le montant total nécessaire au développement de votre projet pour soumettre un dossier pertinent et décrocher votre levée de fonds !

Tous les guides crédit
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.