Micro-crédit : qu'est-ce que c'est ?

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

Le microcrédit est essentiellement dédié aux personnes exclues du circuit bancaire classique, en raison de leur âge ou encore de leur précarité. Quelles sont les conditions d'obtention ? Les détails pour en bénéficier ?

Microcrédit : d'où vient ce concept ?

Créé en 1977 au Bangladesh, le microcrédit est une initiative visant à venir en aide aux personnes qui ne remplissent pas toutes les conditions nécessaires pour accéder au crédit accordé par les banques classiques.Il s’agit d’un prêt de petites sommes, qui ne demande qu’un taux d’intérêt très bas (4 %), pour une durée de remboursement s’étalant généralement sur 36 mois. Ce prêt pratiqué en particulier dans plus de 90 % des pays en développement, vise donc à sortir les populations de la précarité.Cependant, face à une crise financière qui n’épargne aucun pays, un grand nombre de Français ont, aujourd’hui, recours à ce type de crédit pour se sortir d’un mauvais pas, et créer leur propre emploi.

A quoi ça sert ?

Dernier crédo en matière d’aide, le microcrédit est un outil stratégique de lutte contre la pauvreté, qui permet aux publics « rejetés par les prêts bancaires classiques », de bénéficier d’un faible montant.Il donne en effet, la chance aux personnes exclues du système de crédit normal pour le démarrage d’une activité génératrice de revenus (AGR) ou pour la mise en œuvre d’un microprojet.En outre, comme l’indique son nom, le microcrédit ne donne droit qu’à une petite somme, favorisant la création d’une micro activité de production, afin de disposer d’une certaine aisance financière. Il ne s’agit pas d’une disposition permettant de s’affranchir de la pauvreté, mais qui suscite l’éclosion de multiples micro-activités.En clair, le but du microcrédit est de réinsérer socialement le demandeur, en lui accordant une somme variant habituellement autour de 2000 et 5000 €. Il se décline parfois en une ultime solution de secours pour les salariés précaires, les chômeurs, les allocataires du RSA...

Les types de micro-crédits

  • Le microcrédit personnel

C’est un prêt accordé aux plus démunis dans le financement de leur microprojet. Il fait l’objet d’une étude nécessitant des garanties ou d’un historique de crédit.Le microcrédit personnel est destiné essentiellement au financement de besoins spécifiques tels que le logement, la formation ou le retour à l’emploi. Il prend également en compte les dépenses liées aux accidents de la vie comme le divorce, les problèmes de santé, les obsèques ou encore un licenciement. L’objectif principal est de vous réintégrer dans la société, en vous permettant de conserver l’unité de votre famille.Ce type de prêt répond de plus en plus aux besoins des micro-entrepreneurs, mais vise en priorité les demandeurs les moins touchés par la pauvreté.

  • Le microcrédit professionnel

Il est mis en place pour faciliter la création d’entreprises aux personnes en difficulté, il soutient les microprojets groupés, sans demander de garanties mais exige tout de même une certaine solidarité entre les bénéficiaires.C’est une astuce qui sert de liens sociaux pour créer une garantie sociale, permettant d’inciter les emprunteurs à rembourser leur prêt dans la période prévue. Ce type de microcrédit constitue un moyen efficace pour former au sein des membres, un historique de crédit.Bon à savoir : Dans les deux cas, les bénéficiaires disposent d’un suivi personnalisé initié par les associations d’insertion pour maximiser la chance de réussite des micro-activités.

Comment obtenir un microcrédit ?

Les associations d’insertions sont les premières structures qui s’occupent de l’octroi de micro crédit. En France, en plus de la Croix Rouge, les Restos du Cœur, le Secours Catholique, la Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale, certaines banques travaillent en collaboration avec les organisations financières pour accorder un microcrédit aux personnes présentant d’importantes difficultés économiques.Pour en bénéficier, renseignez-vous auprès de la Caisse des dépôts et Consignations qui assurent par le biais de l’Etat, la gestion du fonds de garantie nécessaire au succès du microcrédit.Par ailleurs, pour faire une demande de microcrédit, il convient de réunir les pièces relatives aux revenus et aux dépenses qui seront effectuées.Il faut joindre à votre dossier de demande :

  • le devis du projet à financer ;
  • les justificatifs de ressources ;
  • les 3 derniers bulletins de salaire, de pension ou d’invalidité, les attestations de Pôle emploi et les relevés de compte ;
  • le dernier avis d’imposition et le dernier avis des prestations de la Caf ;
  • la dernière quittance de loyer ;
  • les contrats de prêts en cours ;
  • les justificatifs des charges.

NB : la meilleure manière d’obtenir et de profiter au mieux de son microcrédit, consiste à cibler les objectifs en fonction de vos véritables besoins !

Tous les guides crédit
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.