Pouvez-vous bénéficier d'un rachat de crédits ?

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

Solution généralement adoptée lorsque les dettes s'accumulent et que l'on commence à avoir des difficultés à faire face, le rachat de crédits est accessible à tous, toutes professions confondues sous certaines conditions. Sachez cependant que dans des situations particulières, ce type de prêt risque de vous être refusé.

Puis-je bénéficier du rachat de crédits ?

En principe, oui. Que vous soyez en activité ou retraité, propriétaire ou locataire, salarié d’une entreprise, fonctionnaire ou travailleur indépendant, tout le monde peut solliciter un organisme pour regrouper ses crédits.Bon à savoir : En fonction des risques liés à votre profession – emploi précaire, CDD... –, l’organisme prêteur examinera avec précautions vos capacités de remboursement. Si le profil est « rassurant », le rachat de crédits sera plus facilement accordé.

Vous êtes fonctionnaire

Le fait d’être fonctionnaire est certainement un avantage pour solliciter un rachat de crédits. Une situation stable, des revenus réguliers, sont des garanties que les organismes de rachat privilégient pour accorder leur confiance aux emprunteurs. S’il n’existe pas d’organisme spécialisé dans le rachat de crédits pour les fonctionnaires, ce seul statut confère à lui seul un accès plus aisé au regroupement de crédits.

Vous êtes retraité

La baisse de revenus provoquée par l’arrivée de la retraite peut parfois entraîner des difficultés à honorer ses dettes, notamment en cas de prêt immobilier en cours. Un regroupement de prêts redonnera de l’oxygène aux finances et permettra au retraité d’en profiter sereinement, voire de financer un nouveau projet. Il est possible de rembourser un rachat de crédits jusqu’à 85 ans. En revanche, l’âge maximal du début de prêt est fixé à 78 ans pour les prêts à la consommation.Bon à savoir : En cas de rachat de prêt immobilier, une consolidation de prêt devra être garantie par une hypothèque du bien financé.

Vous êtes en CDD ou en Intérim

Vous pouvez solliciter un rachat de crédits. Néanmoins, votre profil sera analysé de près et il vous faudra apporter la preuve de votre solvabilité en apportant des garanties solides. Il est conseillé de faire appel à un co-emprunteur pour augmenter vos chances d’obtenir un rachat de crédits si votre situation est précaire.

Vous exercez une profession libérale

Personne n’est à l’abri, même lorsque les revenus sont supérieurs à la moyenne ; sachez cependant que les organismes de rachat accordent facilement leur confiance et proposent des taux performants aux professions libérales, en échange d’une durée de remboursement généralement plus courte. Cette durée réduite est due au fait que ce type de profession a généralement des revenus irréguliers avec de grosses variations d’une année à l’autre.

Vous êtes artisan/travailleur indépendant

S’agissant d’une catégorie professionnelle dont les dettes sont à la fois personnelles et professionnelles, l’organisme devra dissocier les deux budgets pour adapter chaque mensualité à un seuil raisonnable. Le but étant d’alléger les charges en allongeant la durée de remboursement.

Peut-on me refuser un rachat de crédits ?

Si la possibilité de solliciter un rachat de crédits est ouverte à chacun, peu importe sa situation socioprofessionnelle, les organismes proposant ce genre de restructuration restent libres d’accepter ou non la demande et peuvent se montrer réticents dans certains cas.

Si vous êtes inscrit au FICP

En cas d’inscription au FICP (fichier des incidents de remboursement au crédit des particuliers), c’est-à-dire que vous n’avez pas respecté vos engagements vis-à-vis du créancier, vous pouvez solliciter un rachat de crédits, mais sachez que cette situation est pénalisante. Le rachat reste cependant possible et votre dossier sera étudié si :Vous êtes propriétaire de votre bien avec ou sans crédit en coursVous n’avez pas déposé un dossier de surendettement.Bon à savoir : En cas de rachat, votre bien sera hypothéqué et vous prenez le risque de le perdre si vous n’honorez pas vos engagements.Sachez que la bataille n’est jamais gagnée d’avance. Le résultat de votre demande est généralement conditionné par votre situation professionnelle et vos antécédents. Les banques spécialisées ont plutôt tendance à prêter aux ménages dont la situation est stable et ayant des revenus réguliers. Si vous ne bénéficiez pas suffisamment de garanties, l’organisme pourra opposer un refus à votre demande.

Tous les guides crédit
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.