Assurance-vie : perdez-vous de l’argent malgré la garantie ?

Nicolas Boutin - publié le 13/08/2020 à 17:00

L’association de consommateurs CLCV a relevé des pertes de capital sur des fonds en euros, en raison du prélèvement des frais de gestion en l’absence de revalorisation.

Assurance-vie
Certains fonds en euros ont perdu près de 10% du capital en huit ans.

Jusqu’à 10% de pertes

Pour faire face aux taux bas de l’assurance-vie, certains assureurs n’hésitent plus à réduire l’attrait des fonds en euros garantis. Pour arriver à leurs fins, ils diminuent la garantie. Une pratique dénoncée par l’association de consommateurs Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV) en 2019.

Selon elle, l’information fournie aux souscripteurs était souvent dévoyée. Certains fonds en euros pouvaient perdre près de 10% du capital en huit ans. La raison : le prélèvement des frais de gestion en l’absence de revalorisation. Pour l’association, près de la moitié des nouveaux contrats ont réduit leur protection.

La faute aux taux bas ?

À titre d’exemple, l’offre de Spirica, appartenant au Crédit agricole assurance, ne garantit désormais que 98% de la somme investie nette de frais, alors qu’elle est censée protéger l’épargne placée. En réalité, les épargnants ne perdent que rarement 2% par an, tant que le rendement ne tombe pas à zéro. Un scénario possible ces derniers temps par des taux bas, voire négatifs.

Du côté des assureurs, cette politique serait contrainte par les solvabilités européennes, qui obligeraient les compagnies à immobiliser d’autant plus de fonds propres qu’elles apportent une protection importante. Ils mettent également en avant les conséquences des taux bas.

À lire aussi Quelles sont les différents contrats d'assurance vie ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.