Bio c’ Bon : les épargnants particuliers risquent de tout perdre

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 16/09/2020 à 10:14

L’enseigne bio, en redressement judiciaire depuis le 2 septembre, avait levé des fonds auprès de particuliers. Ces derniers risquent aujourd’hui de tout perdre.

magasin bio
Certains épargnants ont investi jusqu'à 200.000 euros.

Près de 2.800 épargnants particuliers

On aurait pu croire que le bio était passé d’une mode à une véritable tendance de fond, en faveur du développement durable. Les choses semblent plus compliquées que cela. Depuis le 2 septembre, l’une des principales enseignes bio de France, Bio c’ Bon, est en redressement judicaire. Une situation qui inquiète bien évidemment les salariés du groupe, mais également les actionnaires et les épargnants.

On estime à 25% la part du capital de Bio c’ bon détenue par les épargnants et les actionnaires. Parmi eux, près de 2.800 particuliers. Dans sa volonté de croissance, un comble pour une enseigne bio, Bio c’ Bon avait levé des fonds directement auprès des particuliers. Ces derniers avaient été séduits par la nature de ce placement, responsable et rentable. Seulement aujourd’hui, les dettes de Bio c’ Bon sont gelées.

Un passif de 226 millions d'euros

Il existe actuellement plusieurs candidats à la reprise de l’enseigne. Parmi eux, Biocoop, Carrefour, le groupe Casino, le groupe familial Zouari. Mais il n’est pas certain que le repreneur désigné accepte de reprendre tout le passif de Bio c’ Bon. Ce qui représente tout de même près de 226 millions d’euros. Sur cette somme, 114 millions d’euros proviennent des petits épargnants.

Malheureusement pour eux, ces épargnants particuliers arrivent au bout de la chaîne des créances. Avant eux, les salariés, l’État, mais également les fournisseurs passeront en priorité. Une affaire qui douche les promesses d’investissement rentable de ces particuliers, dont certains ont investi jusqu’à 200.000 €. Entre 20.000 et 30.000 € en moyenne. Un coup dur.

À lire aussi : Comment trouver un placement rentable pour épargner ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.