Les primes d'intéressement et de participation décalées à la fin de l'année ?

Anton Kunin - publié le 26/03/2020 à 11:00

Contexte économique difficile oblige, les entreprises auront le droit de décaler le versement des primes d’intéressement et de participation dues au titre de l'année 2020 au 31 décembre au plus tard.

Épargne salariale
Les salariés n'ont pas de raisons de s'inquiéter : les primes dues seront versées.

Épargne salariale : les primes seront bien versées en 2020

Baisse d’activité pour certaines entreprises, voire arrêt net pour d’autres : pour alléger le fardeau qui pèsera inévitablement sur les bilans en 2020, une ordonnance du ministère du Travail du 25 mars 2020 autorise les entreprises à décaler cette année le versement des primes d’intéressement et de participation. Elles devront être versées le 31 décembre 2020 au plus tard.

Il ne s’agit en aucun cas d’une annulation de ces primes, mais d’un simple report de l’échéance, censé donner aux entreprises une bouffée d’oxygène en ces temps difficiles. Pour rappel, en temps normal la loi oblige les entreprises à les verser au plus tard le premier jour du sixième mois suivant la clôture de l’exercice financier. L’exercice financier se clôturant le 31 décembre, l’échéance tombe normalement le 31 mai.

L’épargne salariale, un sujet cher au gouvernement actuel

L’épargne salariale est un placement que le gouvernement Philippe essaie de populariser depuis son arrivée au pouvoir. Rappelons que depuis le 1er janvier 2019, les primes d’intéressement et de participation sont exonérées du forfait social dans les entreprises de moins de 50 salariés, tandis que les salariés des entreprises de 50 à 250 salariés bénéficient de cette exonération sur les accords d’intéressement. L’incitation à mettre en place l’épargne salariale a aussi été à la clé de la « prime Macron » fin 2019 : les entreprises qui choisissaient de la verser devaient obligatoirement mettre en place un accord d’intéressement.

Il faut savoir qu’à l’heure actuelle les accords d’intéressement et de participation bénéficient essentiellement aux cadres. Selon le spécialiste de l’épargne salariale et retraite Epsor, 34% des cadres bénéficient d’un dispositif d’intéressement (pour une prime de 4.167 € par an en moyenne), tandis que les dispositifs de participation bénéficient à 29% des cadres (pour une prime de 1.081 € par an en moyenne).

À lire aussi La prime d'intéressement est-elle vraiment intéressante ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils budget
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.