Comment sont calculés les intérêts des livrets ou comptes d'épargne ?

Alexis Guiot - publié le 27/01/2020 à 18:00

Les livrets et comptes d’épargne sont des produits bancaires qui sont très répandus et qui permettent aux titulaires de ces comptes de faire fructifier leurs économies. Cependant, pour les profanes, la compréhension du calcul des intérêts sur les livrets d’épargne peut s’avérer compliquée. En effet, selon les livrets, le mode de calcul peut varier. Afin de mieux comprendre comment sont calculés ces intérêts et ainsi connaître les potentiels gains, nous revenons en détail sur le mode de calcul des livrets d’épargne. 
 

Comment calculer les intérêts sur un livret ?

La compréhension du calcul des intérêts sur les livrets et les comptes épargne peut s’avérer très obscure. En fonction du type de produit bancaire, le calcul des gains peut varier. Afin de mieux comprendre le fonctionnement des intérêts sur les produits d’épargne, il convient donc de prendre en compte différents éléments :

  • Taux d’intérêt réglementé ou libre ?
  • Taux d’intérêt fixe ou variable ?
  • Calcul des intérêts au jour le jour ou par quinzaine ?
  • Taux d’intérêt brut ou net de prélèvement sociaux ?

Toutes ces données sont mentionnées dans les conditions générales des contrats pour les produits d’épargne. En fonction de ces informations, le calcul des intérêts va donc varier et va avoir une influence non négligeable sur les gains espérés. 
 

Quels sont les différents livrets d’épargne ?

Selon les banques, plusieurs produits bancaires sont proposés. Dans la majorité des banques, on retrouve les principaux livrets d’épargne qui ont chacun leur propre mode de calcul :

  • Livret A, LDDS, LEP : taux réglementé qui peut être réévalué, calcul des intérêts par quinzaine, net de prélèvement sociaux.
  • Livret Jeune : taux minimum réglementé et taux maximum libre pouvant varier, calcul des intérêts par quinzaine et exonérés de prélèvements.
  • PEL : taux réglementé et fixe, calcul des intérêts par quinzaine (parfois au jour le jour) et soumis aux prélèvements sociaux.
  • Compte sur livret bancaire (CSL), Livret B : taux libre et variable durant la durée du contrat, calcul des intérêts par quinzaine (parfois au jour le jour), soumis aux prélèvements sociaux et à l’Impôt sur le revenu.

Avant de choisir son produit d’épargne, il convient donc de s’intéresser à sa rentabilité et aux prélèvements auxquels il est soumis. 
 

Les différents modes de calcul d’intérêts

Les intérêts par quinzaine

Selon les produits d’épargne et les banques, le calcul des intérêts appliqué peut varier. Pour de nombreux produits, le mode de calcul se fait par quinzaine, c’est-à-dire deux fois par mois. La règle du calcul des intérêt par quinzaine est la suivante :

  • La valeur de chaque versement est datée au premier jour de la quinzaine suivante : pour un versement effectué entre le 1er et le 15 du mois, la date de valeur est donc fixée au 16 du mois, et au 1er du mois suivant pour un versement réalisé au cours de la seconde quinzaine du mois.
  • La valeur de chaque retrait est datée au dernier jour de la quinzaine précédente : pour un retrait réalisé entre le 1er et le 15 du mois, la date de valeur est donc fixée au dernier jour du mois précédent, et au 15 du mois pour un retrait effectué au cours de la seconde quinzaine du mois.

Exemple : livret d’épargne avec taux d’intérêt à 5%

  • Ouverture du livret avec 1000 € le 25 janvier (date de valeur fixée au 1er février). La banque rémunère le livret pour les 22 quinzaines de l’année : 1000 × 5% × 22 / 24 soit 45,83 €.
  • Versement de 100 € le 20 juillet (date de valeur fixée au 1 août). La banque ajoute une rémunération pour les 10 quinzaines à venir : 100 € x 5% x 10 / 24 soit 2,08 € d’intérêts supplémentaires.
  • Retrait de 100 € le 28 octobre (date de valeur fixée au 16 octobre). La banque retranche une rémunération sur 5 quinzaines : 100 € x 5% x 5 / 24 soit 1,04 € d’interêts en moins.
  • Au 31 décembre, la banque procède au calcul des intérêts sur le livret : 45,83 + 2,08 - 1,04 = 46,87 €. Le solde du livret passe alors à 1 046,87 € et les intérêts sont recalculés à partir de ce nouveau montant.

Les intérêts au jour le jour

Sur le même principe que le calcul des intérêts par quinzaine, les intérêts peuvent être calculés au jour le jour. Pour cela, la banque va se baser sur le nombre réel de jour d’intérêts dans l’année. La différence avec le système par quinzaine est la date de valeur qui est fixée au même jour que la date d’opération.

A noter : certaines banques proposent des livrets d’épargne avec une méthode de calcul par quinzaines en nombre de jours réels. Selon les dates d’opération, cette méthode de calcul pourra être plus ou moins intéressante pour le titulaire.
 

Les prélèvements sur les intérêts

Pour connaître précisément les gains potentiels sur un livret d’épargne, il convient de prendre en compte la fiscalité du produit en question. De ce fait, il est nécessaire de distinguer le taux d’intérêt brut du taux d’intérêt net. Pour illustrer cette différence, on peut prendre l’exemple du PEL et des règles fiscales qui s’imposent à ce type d’épargne. Pour tout PEL ouvert depuis le 1er janvier 2018, les intérêts sont soumis à flat tax, soit un prélèvement unique de 30%. Le taux d’intérêt brut du PEL de 1% passe donc à 0,70% net.
 

Le calcul des intérêts en cas de clôture

En cas de clôture du compte, la banque va procéder au calcul des intérêts en fonction de la date de clôture. Pour réaliser ce calcul, les intérêts sur l’année sont calculés auxquels sont retranchés des intérêts débiteurs calculés entre la date de clôture et la fin d’année. Avant de transférer ou de clôturer son livret d’épargne, il convient donc de s’intéresser à la date à laquelle vous souhaitez clôturer votre compte afin d’optimiser les intérêts perçus. 
 

Tous les guides epargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.