Quels placements bancaires choisir selon son âge ?

Florian Billaud - publié le 03/09/2019 à 14:30

Placer de l’argent à la banque est une manière de s’assurer une sécurité financière pour l’avenir. Mais notre manière d’épargner évolue au fil de notre vie. Ainsi, selon la période, un produit d’épargne est plus approprié qu’un autre. Comment choisir son placement bancaire en fonction de son âge ?

Entre 35 et 45 ans : commencer à épargner

Vous avez en 30 et 40 ans, et vous souhaitez commencer à épargner pour votre avenir ? Il existe différents produits bancaires pour cela. Plus vous commencez à placer votre argent tôt, plus vous pouvez vous permettre d’investir dans des produits dits « risqués ». Ces placements volatils mais rentables, tels que les actions ou compte-titres, sont à privilégier lorsque l’on est actif, du fait de leur instabilité.L’idéal est de coupler ces placements avec des produits plus sûrs, comme un PEA (plan d’épargne en actions), qui consiste à acquérir un portefeuille d’actions d’entreprises européennes et permet de profiter, sous conditions, d’une exonération d’impôt. Il existe également le système d’épargne collectif PEE, plan d’épargne entreprise, qui permet aux salariés de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières avec l’aide de leur entreprise. Enfin, vous pouvez également vous tourner vers l’immobilier locatif, qui reste un moyen efficace et sûr de placer son argent lorsqu’on est jeune.

De 45 à 50 ans : assurer ses placements

Vous approchez la quarantaine et souhaitez commencer à épargner ? Il n’est pas trop tard ! Vous pouvez alors opter pour les contrats Madelin ou le Perp, pour plan d’épargne retraire populaire. Ce produit est ouvert à tous les particuliers, actifs ou non. Cette épargne à long terme permet d’obtenir, à partir de l’âge de la retraite, une ressource régulière supplémentaire. De son côté, le Perco, plan d’épargne pour la retraite collectif, permet aux salariés de se constituer une épargne, bloquée jusqu’à la retraite. Cette épargne est alors disponible sous forme de rente ou de capital, selon les entreprises.À 50 ans, l’âge de la retraire se rapproche. Il est important de sécuriser ses placements antérieurs, ou d’investir dans des produits sûrs pour l’avenir. C’est par exemple le cas des locations meublées, qui permettent d’assurer un revenu fixe complémentaire. Ces revenus peuvent en outre être défiscalisés grâce à l’amortissement réputé différé.Pour trouver les meilleurs prix et conditions bancaires, pensez à comparer : JE COMPARE

Après 60 ans : l’âge de la retraite

Une fois à la retraite, l’assurance vie est un bon moyen de placer votre argent pour l’avenir et de faire fructifier vos fonds. Un contrat d’assurance vie permet d’assurer une rente ou un capital à une ou plusieurs personnes en cas d’événement lié à l’assuré, décès ou survie. Ce placement permet d’allier à la fois la sécurité, puisque le capital est garanti dans les fonds en euros, et le rendement, via les unités de compte. De son côté, l’assurance décès, qui verse le capital ou la rente en cas de décès, permet d’assurer des revenus à vos proches.C’est aussi le moment de profiter de vos placements antérieurs : locations, rentes viagères ou PEA. Attention cependant à anticiper la fiscalité lors du retrait de vos fonds ou de la vente des produits.À chaque étape de votre vie, il est important de bien réfléchir aux décisions liées à vos placements et de choisir les produits adaptés à vos besoins financiers. Ces derniers auront un impact sur votre avenir et vous assureront une bonne gestion de votre patrimoine.Pour trouver les meilleurs prix et conditions bancaires, pensez à comparer : JE COMPARE

Tous les guides epargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.