Éduquer son enfant à l'épargne et aux finances personnelles

Marie Caillet - publié le 25/01/2021 à 10:00

Sujet tabou, l'argent est un domaine d'adultes. Pourtant, les enfants y sont confrontés dès la cour de récré : vêtements de marque, jouets high tech... Voici quelques bonnes pratiques pour initier votre enfant en douceur aux finances personnelles.

Démarrer avec de l'argent de poche

L'argent de poche est une notion culturelle bien implantée dans les foyers français. Il représente le premier contact de l'enfant avec les finances personnelles. La fameuse tirelire-cochon va lui permettre de prendre conscience de la valeur de l'argent, mais aussi de l'intérêt de l'épargne.

En-dessous de 10 ans, il n'est pas indispensable de donner de l'argent à son enfant. L'entrée au collège est le bon moment : c'est une façon de responsabiliser son enfant, à un âge où les marques et les accessoires de mode éveillent un grand intérêt.

L'argent de poche représentant une nouvelle ligne dans votre budget, à vous de voir quelle somme vous voulez donner à votre enfant. Vous pouvez par exemple commencer avec 1 € par semaine, pour augmenter graduellement, et passer à 5 € au lycée, par exemple.

Laisser son enfant casser sa tirelire

L'argent de poche est à double tranchant : on peut l'amasser ou le dépenser... comme le salaire, en fait ! Pour responsabiliser son enfant, il est bon de le laisser faire lui-même certains achats de loisir : un produit dont vous ne voyez pas l'utilité, ou que vous ne pouvez pas lui offrir. Cela lui apprendra à budgétiser, mais aussi à exercer un effort d'épargne sur le long terme. Cela l'aidera aussi à rationnaliser son achat... et à éprouver un réel sentiment d'accomplissement en payant de sa poche, comme un grand.

Apprendre la notion de budget à son enfant

On dit souvent que notre relation aux finances est très influencée par notre famille. Cela peut même créer des blocages psychologiques importants, qu'on dépense trop ou qu'on ne dépense rien.

Quand votre enfant est en âge de comprendre le système dans lequel nous vivons, échangez avec lui sur certaines pratiques financières : par exemple, la tenue du budget familial, le principe de l'épargne de précaution... mais aussi les supports d'épargne bancaires.

Ouvrir un livret d'épargne à son enfant

Une fois que votre enfant est suffisamment sensibilisé à la question des finances personnelles, allez plus loin que l'argent de poche : dès le lycée, vous pouvez proposer à votre enfant d'ouvrir un livret d'épargne. Dès 16 ans, il pourra y placer ses économies et également apprendre le principe des intérêts composés. Autant de bonnes pratiques qui pourront l'aider à se constituer, petit à petit, une épargne de précaution, puis une épargne de long terme à mesure de son avancée dans la vie.

Communiquer sur le prix des choses

L'argent est un non-sujet dans beaucoup de familles. À tel point que certains adolescents, préservés de ce domaine, découvrent le vrai coût de la vie avec un véritable sentiment d'incompréhension. Sans détailler tout votre budget à votre enfant, il sera intéressant pour lui d'avoir des notions sur ce qu'est un loyer, un crédit, des charges fixes... Autant de sujets peu réjouissants, mais importants à connaître.

Entretenir une culture financière saine

Un enfant assimile énormément de choses, plus que lui-même n'en a conscience. C'est la même chose pour la culture financière : pour lui donner les bonnes clés pour son avenir, ayez vous-même un comportement sain vis-à-vis de l'argent. Cela apprendra à votre enfant l'importance de budgétiser les achats de loisir (et non de s'en priver totalement) de suivre ses comptes, et de vivre en cohérence avec ses revenus.

L'argent de poche est une bonne porte d'entrée dans le domaine des finances personnelles. Mais pour votre enfant, il y a plus précieux encore : votre propre enseignement sur les notions d'épargne, de budget et de consommation au quotidien.

Tous les guides épargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.